Article

Devis assurance auto : comment est calculé le montant de votre assurance ?

Pour les conducteurs, qu’ils soient novices ou expérimentés, l’assurance auto est un précieux sésame. Sur la route comme à l’arrêt, votre véhicule, et les individus qui se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur, sont soumis à certains dangers. Pour protéger au mieux vos proches, les autres automobilistes et votre véhicule, souscrire une assurance auto est un passage obligatoire. Mais comment est calculée la prime présentée sur votre devis d’assurance auto ? Et comment expliquer sa variation en fonction des conducteurs ? Voici quelques éléments pris en compte dans la réalisation d’un devis d’assurance auto. 

  • #véhicule
Lecture 3 min

Le niveau de couverture attendu

L’un des premiers éléments pris en compte dans le calcul du tarif de l’assurance auto est le niveau de couverture attendu. Selon la nature de l’assurance auto choisie — au tiers, tous risques — les prix varient. Par exemple, une formule d’assurance auto “au tiers” restera toujours plus abordable qu’une assurance auto tous risques. La raison ? La première formule assure toutes les personnes tierces (passagers, automobilistes impliqués…), mais souvent pas l’assuré lui-même, ni son véhicule. La seconde tient compte de tous les protagonistes et propose un éventail de garanties en cas de sinistres divers (vol, bris de glace, dommages corporels…), raison pour laquelle ses tarifs sont plus élevés.

Pour trouver le juste milieu, certains assurés optent pour une assurance au tiers et souscrivent des garanties complémentaires. Une formule “à la carte” qui permet de trouver le juste prix, selon les besoins du conducteur. Quoi qu’il en soit, ce n’est qu’en réalisant plusieurs devis d’assurance auto que vous pourrez mesurer la fluctuation des prix entre les formules. 

Pour rappel, tout conducteur est tenu de souscrire, a minima, une garantie de responsabilité civile (formule tiers). Qu’est-ce que la responsabilité civile ? C’est l’obligation de réparer les dommages causés aux autres automobilistes, passagers ou passants. Blessures, dégâts matériels, décès… La responsabilité civile vous engage envers autrui.

Parce que les frais de réparation de préjudices sont importants, la garantie responsabilité civile est, plus qu’obligatoire, nécessaire. En cas de non-souscription, le contrevenant s’expose à 3 750 euros d’amende et autres sanctions complémentaires. 

« Toute personne physique ou toute personne morale autre que l'Etat, dont la responsabilité civile peut être engagée en raison de dommages subis par des tiers résultant d'atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité, dans les conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. Pour l'application du présent article, on entend par « véhicule » tout véhicule terrestre à moteur, c'est-à-dire tout véhicule automoteur destiné à circuler sur le sol et qui peut être actionné par une force mécanique sans être lié à une voie ferrée, ainsi que toute remorque, même non attelée.

Les contrats d'assurance couvrant la responsabilité mentionnée au premier alinéa du présent article doivent également couvrir la responsabilité civile de toute personne ayant la garde ou la conduite, même non autorisée, du véhicule, à l'exception des professionnels de la réparation, de la vente et du contrôle de l'automobile, ainsi que la responsabilité civile des passagers du véhicule objet de l'assurance. Toutefois, en cas de vol d'un véhicule, ces contrats ne couvrent pas la réparation des dommages subis par les auteurs, coauteurs ou complices du vol. » 

Article L211-1

Modifié par LOI n°2007-1774 du 17 décembre 2007 - art. 1

En somme, le calcul est simple : vouloir plus de protection, c’est forcément payer plus cher son assurance auto. Évidemment, le montant des cotisations varie selon les compagnies d’assureur, chacun étant libre de pratiquer les tarifs de son choix.  

Les caractéristiques de la voiture

Le tarif de votre devis d’assurance auto est également calculé à partir du véhicule à assurer et de ses caractéristiques. De nombreux facteurs influent sur le montant final, d’où l’importance d’en avoir conscience avant l’achat d’un véhicule.

Parmi ces facteurs, nous pouvons citer :

  • La marque de la voiture ;
  • Le modèle et la série ;
  • La puissance fiscale ;
  • Son âge ;
  • Sa valeur neuve ;
  • Le profil de la voiture : voiture neuve, voiture d’occasion ou voiture en leasing ;
  • La motorisation de votre véhicule (essence ou diesel, hybride ou électrique)
  • Les dispositifs d’aide à la conduite.

Ces deux derniers points sont importants à prendre en compte. La motorisation du véhicule peut peser lourd dans la balance, les réparations ou remplacements de moteurs étant plus ou moins onéreux. Par exemple, l’assurance auto sera revue à la hausse si le véhicule dispose d’un moteur électrique.

A contrario, tous les dispositifs d’aide à la conduite (ABS, aide au stationnement…) sont très appréciés des assureurs. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’ils participent à une conduite plus sûre et diminuent donc le risque d’accident.

En réalité, il faut retenir que plus la valeur d’un véhicule est importante, plus le montant de l’assurance le sera. 

Volant de voiture

L’utilisation du véhicule

Autre donnée très importante dans le calcul du tarif sur votre devis d'assurance auto : l’utilisation que vous faites de votre véhicule. Tous les conducteurs n’ont pas le même rapport à la conduite, les risques sont donc très différents.

Lorsque vous allez souscrire une assurance auto, la compagnie d’assurance se réservera donc le droit de vous poser plusieurs questions :

  • Où se situe le stationnement de votre véhicule (parking, box, jardin, rue…) ?
  • Combien de kilomètres parcourez-vous chaque année ?
  • Quels sont les trajets que vous effectuez habituellement ?
  • À quelle fréquence utilisez-vous votre voiture ?
  • Qui sont les autres conducteurs et quels sont leurs profils ?

Tous ces éléments permettent de mieux cibler vos habitudes de conduite, votre environnement et votre utilisation du véhicule. Pour l’assureur, c’est également un moyen d’anticiper les éventuels risques et d’ajuster le curseur de votre devis d’assurance auto en fonction de potentiels accidents. 

Les critères liés au conducteur

Venons-en maintenant à l’essentiel : vous. L’assureur a besoin de savoir à qui il s’adresse afin de comparer votre profil à ceux qui sont similaires au vôtre. Ainsi, et en fonction des statistiques, l’assureur vous proposera le prix qui lui semble le plus adapté.

Pour ce faire, l’assureur va d’abord s’appuyer sur des caractéristiques bien précises, prises en compte dans les statistiques des compagnies d’assurance :

  • L’âge du conducteur ;
  • Sa situation familiale (célibataire, marié, en union libre, veuf/veuve…) ;
  • Son lieu de résidence (ville, village, grande métropole…) ;
  • Le type de permis de conduire (B, B1, BE, C1E…) ;
  • L’ancienneté de conduite. 

Bon à savoir

Depuis 2012, si l'assureur demande votre sexe, ce n'est plus qu'à titre informatif. En effet, cette donnée ne peut plus être utilisée dans le calcul du tarif d'un contrat d'assurance auto.

La donnée qui fait concrètement réfléchir les assureurs ? L’expérience de conduite. En effet, les jeunes conducteurs ont tendance à payer des surprimes, les risques étant plus élevés lorsque l’apprentissage de la conduite est encore récent. Les conducteurs plus âgés (seniors et retraités) ainsi que les pères et mères de famille sont jugés, quant à eux, plus prudents. Ainsi, le tarif d’une assurance auto pour ces profils de conducteurs sera sans doute plus clément.

Encore une fois, cela relève de la sensibilité de l’assureur avant tout. Certaines compagnies d’assurance sont conscientes que pénaliser les jeunes conducteurs, souvent dans une situation financière précaire, n’est pas le bon moyen. Le tout est de trouver l’équilibre avec un prix juste, tenant compte des subtilités de chaque conducteur sans pour autant dissuader les automobilistes à s’assurer.

Selon mon profil, à quels avantages puis-je prétendre ?

A La Banque Postale, vous pouvez bénéficier d'avantages tarifaires en fonction de votre profil(1)

  • Paiement annuel vs cotisations mensuelles : en payant l'intégralité de votre prime d'assurance en une fois, vous obtenez l'équivalent d'un mois de réduction sur votre contrat d'assurance auto. 
  • Jeune conducteur ou conduite accompagnée : vous avez roulé aux côté d'un conducteur expérimenté avant de passer votre permis ? Vous pouvez bénéficier d'une réduction sur votre prime d'assurance auto.
  • Conduite peu fréquente : si vous roulez moins de 8000 kilomètres par an, le montant de la prime est revu à la baisse.
  • Voityre hybride ou électrique : cet écogeste vous permet de bénficier d'une réduction d'un mois sur votre prime annuelle, et ce durant toute la durée de votre contrat d'assurance auto.

L’historique du conducteur (bonus-malus)

Afin de calculer le tarif de votre future assurance auto, l’assureur vous demandera un document très important : le relevé d’information. Mais en quoi consiste-t-il, exactement ?

Le relevé d’information est un document qui compile vos antécédents de conduite sur les 5 dernières années. Sont pris en compte les différents sinistres et accidents, ainsi que votre degré de responsabilité et d’implication dans chacun d’entre eux. En fonction de ces différents éléments, votre assureur calculera alors ce qu’on appelle le “bonus-malus”.

Votre historique de conduite (amendes, retrait de permis, accident…) permet à l’assureur d’estimer le montant de votre cotisation annuelle, selon le risque que vous représentez. Un conducteur qui justifie d’une conduite irréprochable sera forcément avantagé dans le calcul du prix final (bonus), là où un automobiliste moins prudent se verra appliquer une surprime pour pallier les éventuels frais à venir.

Bon à savoir

Si vous n’avez pas eu d’accidents en 13 ans consécutifs, le montant de votre cotisation est divisé par deux. La bonne conduite, ça s’apprend… Et ça motive ! 

Suspension de permis, accident… À quelle majoration s'attendre ?

Pour les assurés responsables d'un accident et reconnus en état d'imprégnation alcoolique au moment de l'accident : 150 % ;

Pour les assurés responsables d'un accident ou d'une infraction aux règles de la circulation qui a conduit à la suspension ou à l'annulation du permis de conduire :

  • Suspension de deux à six mois : 50 % ; 
  • Suspension de plus de six mois : 100 % ;
  • Annulation ou plusieurs suspensions de plus de deux mois au cours de la même période de référence telle qu'elle est définie à l'article A. 121-1 : 200 % ;

Pour les assurés coupables de délit de fuite après accident : 100 % ;

Pour les assurés n'ayant pas déclaré à la souscription d'un contrat une ou plusieurs des circonstances aggravantes indiquées ci-dessus ou n'ayant pas déclaré les sinistres dont ils ont été responsables au cours des trois dernières années précédant la souscription du contrat : 100 % ;

Pour les assurés responsables de trois sinistres ou plus au cours de la période annuelle de référence : 50 %.

Article A121-1-2 du Code des assurances 

Cette modulation de la prime remonte à 1976 et est appliquée depuis par tous les assureurs. Le coefficient de réduction-majoration permet d’équilibrer l’engagement assuré-assureur selon l’historique de conduite de l’automobiliste. La modulation de la prime s’applique égalitairement à la garantie responsabilité civile, dommages au véhicule, vol et incendie, bris de glace ou encore catastrophes naturelles.

Enfin, le montant de la prime est également soumis aux montants de franchise sélectionnés par l’assuré au moment de la souscription. 

L'Assurance Auto de La Banque Postale

Avec l'Assurance Auto de La Banque Postale, vous bénéficiez d'une couverture optimale qui répond à vos besoins et à votre budget. 

Les frais accessoires

En tant que gestionnaire de l’assurance auto, l’assureur peut engager des compléments de prime, appelés également frais de police. À quoi servent-ils ? À financer les frais de gestion du contrat. Généralement, l’assureur demande au futur assuré de régler ces frais supplémentaires à l’émission du contrat ou lors d’un avenant. Ils peuvent être également renouvelés à chaque échéance.

Ces frais accessoires sont relatifs aux frais de gestion des services administratifs de l’entreprise. D’autres frais de fonctionnement (coûts d’acquisition, commissions, marketing et publicité…) peuvent entrer en compte.

Ce n’est peut-être pas ce qui pèse le plus lourd dans la balance, mais chaque futur assuré doit en prendre connaissance avant de souscrire une assurance auto. 

Les taxes et contributions

Le calcul du tarif de l’assurance auto ne s’arrête pas à la prime et aux frais accessoires. Plusieurs taxes sont également prises en compte dans le calcul et s’ajoutent au montant final.

Parmi elles, on peut citer :

  • La taxe fiscale sur la responsabilité civile obligatoire (cf. article L. 211-1 du Code des assurances) et autres garanties (dommages, assistance...) : 18 % ;
  • La taxe au profit de la Sécurité sociale (article L137-6 du Code de la Sécurité sociale) : 15 % (seulement sur la garantie responsabilité civile obligatoire) ;
  • Les taxes au profit du Fonds de garantie (cf. article L421-4-2 du Code des assurances) : 1,2 % + 0,8 % ; autres garanties : 5,90 € / contrat).

Attention

Le montant de ces taxes est évolutif, notamment les contributions au Fonds de garantie. Aussi, votre assureur se tiendra informé des différentes fluctuations et se réservera le droit d’ajuster la prime de votre assurance auto en conséquence. D’autre part, les montants énoncés ne s’appliquent pas aux véhicules utilitaires agricoles ainsi qu’aux véhicules utilitaires de plus de 3,5 tonnes. 

Les frais de fonctionnement et critères propres à chaque assureur

En fin de compte, le calcul du tarif de l’assurance auto n’est pas une mince affaire. Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte, et les assureurs vont parfois jusqu’à analyser les moindres détails pour définir, très exactement, le profil du conducteur. Si bien que, de son côté, le conducteur peut s’y perdre… D’où la nécessité de réaliser un devis d’assurance auto et d’avoir conscience, en amont, des différentes données qui vous seront demandées.

Mais ce n’est pas tout… Une fois tous les éléments cités ci-dessus pris en compte, il faut également ajouter les critères propres à chaque assureur. L’assureur est libre d’appliquer les tarifs d’assurance auto de son choix, sa politique commerciale est entièrement définie par ses soins. Ainsi, selon ses objectifs commerciaux, l’assureur peut ajuster ses tarifs.

Enfin, les assureurs affinent toujours leur prix en fonction de leur clientèle. Chaque nouvel assuré est analysé afin de mieux évaluer les risques de sinistre et améliorer la pertinence des comparaisons entre les profils similaires. Pour y voir plus clair, les assureurs peuvent opter pour des formulaires de pré-souscription. Ils se réservent ainsi le droit de mieux étudier le profil de l’assuré et de donner une suite favorable ou non à sa demande.

Encore une fois, les tarifs d’assurance auto changent d’une compagnie d’assurance à une autre. Outre le prix, il faut surtout s’intéresser aux différentes conditions et garanties qui sont proposées et qui assurent, toujours un peu plus, votre sécurité. 

Les garanties optionnelles

Parmi les garanties proposées, certaines permettent de rouler plus sereinement à bord de son véhicule. Parce qu’aucun conducteur n’a les mêmes besoins ni habitudes, il est important de cibler exactement ses attentes et de trouver la solution sur-mesure pour son assurance auto.

À La Banque Postale, de nombreuses garanties optionnelles s’ajoutent à l’Assurance Auto et permettent de compléter le niveau de couverture. Selon la formule choisie — « Tiers »  « Tiers + Dommages » ou « Tous risques »  — vous pourrez bénéficier de ces précieuses aides supplémentaires. 

1 - Aide à la rédaction du constat avec la garantie « Assistance Plus »

Vous venez d’avoir un accident et ne savez pas comment remplir le constat ? Nous vous proposons une assistance téléphonique afin de vous guider, pas à pas, dans la rédaction d’un constat à l’amiable(1).

«Quelle formule me permet de bénéficier de ce service ? » La garantie « Assistance Plus » est disponible avec les formules « Tiers »  « Tiers + Dommages » ou « Tous risques ».

2 - Garantie Rétroviseurs et optiques arrière

Éléments fragiles de votre véhicule, les rétroviseurs et les feux sont particulièrement sensibles à la casse. Cette garantie permet de vous aider à les remplacer en cas de léger accident, de tentative de vol ou d’acte de vandalisme avéré(1).

«Quelle formule me permet de bénéficier de ce service ? » Cette garantie est disponible avec les formules « Tiers + Dommages » ou « Tous risques ».

3 - Objets et animaux transportés

Les accidents peuvent causer de nombreux dégâts matériels. Parmi eux, on l’oublie souvent, se trouvent aussi les objets — vélos, bagages, ordinateur, meubles… — qui se trouvaient dans le véhicule au moment du choc. Les animaux blessés suite à l’accident sont, eux aussi, assurés(1).

«Quelle formule me permet de bénéficier de ce service ? » Cette garantie est disponible avec la formule « Tous risques ».

4 - Protection corporelle PLUS du conducteur

Parce que l’on n’est jamais trop assuré en cas d’accidents, le conducteur et ses proches peuvent être indemnisés jusqu'à 1 000 000 € en cas de blessures, d'invalidité supérieure à 10% ou de décès, consécutifs à un accident. Cette garantie, complémentaire à la garantie “Protection corporelle du conducteur”, permet d'assurer toutes les personnes au sein du véhicule(1).

«Quelle formule me permet de bénéficier de ce service ? » Cette garantie est disponible avec les formules « Tiers »  « Tiers + Dommages » ou « Tous risques ».

5 - Garantie de la valeur d’achat du véhicule

Enfin, la garantie de la valeur d’achat du véhicule est conçue pour rembourser intégralement le conducteur si son véhicule (de moins d’un an) est détruit ou volé. Une aide précieuse lorsque l’on connaît les frais engagés pour l’achat d’un nouveau véhicule(1).

D’autres garanties sont disponibles selon l’ancienneté du véhicule (de 3 ans à 10 ans après achat).

«Quelle formule me permet de bénéficier de ce service ? » Cette garantie est disponible avec les formules « Tiers + Dommages » ou « Tous risques ».

À lire également

Découvrez les solutions de La Banque Postale

(1) Dans les limites et conditions prévues aux Conditions Générales et Particulières du contrat Assurance Auto.