Article

Comment assurer sa voiture en ligne ?

La révolution numérique a aussi touché le monde de l’assurance automobile : chez presque tous les assureurs, il est désormais possible de réaliser l’ensemble des démarches nécessaires pour assurer son véhicule de façon totalement dématérialisée, sur internet ou par téléphone. Ce nouveau mode de souscription à distance peut s’avérer particulièrement pratique dans certaines situations où des délais courts sont nécessaires, et permet aussi aux assureurs de proposer des offres plus flexibles ou adaptées à certains besoins.

  • #véhicule
Lecture 3 min

Le processus de souscription en ligne d’une assurance auto

La souscription en ligne d’un contrat d’assurance auto suit globalement les mêmes étapes qu’une souscription traditionnelle, mais se fait entièrement par voie dématérialisée, sur internet ou par téléphone. Vous devez donc disposer du matériel adapté ainsi que de tous les documents nécessaires en version numérisée.

Les différentes étapes

Le questionnaire en ligne

L’assureur vous propose généralement de remplir un formulaire en ligne, afin de connaître vos besoins et de réaliser une simulation. Vous devrez ainsi renseigner le type de véhicule, l’usage que vous comptez en faire (quotidien ou occasionnel, en ville ou pour des trajets plus longs…), mais aussi votre lieu de résidence et surtout votre profil et vos antécédents en matière de sinistres automobiles, sur une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Vous allez ensuite renseigner les garanties que vous souhaitez souscrire – pensez à vous renseigner avant de vous lancer dans la simulation ! Pour rappel, les assureurs proposent généralement les formules suivantes :

Bon à savoir

Une fausse déclaration sur vos antécédents vous expose à des risques importants. Si l’assureur le découvre au moment d’un sinistre, elle pourra résilier votre contrat sans préavis et ne vous dédommagera pas des dommages causés. Pire, vous pourriez avoir à rembourser des sinistres déjà indemnisés par le passé.

  • Assurance au tiers : elle est obligatoire, et couvre votre responsabilité civile en cas d’accident, c’est-à-dire les dommages corporels et matériels que vous pourriez infliger à autrui ;
  • Assurance au tiers "plus" ou intermédiaire : elle inclut souvent une garantie dommages de base (incendie et vol, bris de glace, catastrophe naturelle, éventuellement collision), une garantie personnelle du conducteur (en cas de dommages corporels que vous pourriez subir) ou encore une protection juridique en cas de litige (frais d’avocat, de procédure…) ;
  • Assurance tous risques : ce sont les formules d’assurances les plus complètes, où l’on retrouve fréquemment une garantie panne mécanique, une garantie dommages tous accidents, la couverture du contenu du véhicule, ou encore l’indemnisation à neuf en cas de vol ou de destruction… Un vaste choix d’options est généralement proposé.

Néanmoins, chacune de ces garanties est souvent disponible individuellement, à la carte. Vous pouvez ainsi composer facilement en ligne un contrat sur mesure, adapté à vos besoins et à votre budget.

Le devis

Sur la base de ce questionnaire, l’assureur va vous proposer un devis contenant le montant de la prime que vous allez devoir payer. Cette prime inclura un certain nombre de bonus et de malus selon votre profil et vos antécédents. Le malus le plus fréquent concerne les jeunes conducteurs (titulaires du permis depuis moins de 3 ans), qui se voient appliquer une majoration pouvant aller jusqu’à 100 %.

Sur la base du questionnaire, l’assureur peut également refuser de vous assurer, s’il considère que votre profil est trop à risque.

La souscription

Si vous acceptez la proposition de l’assureur, le contrat est alors réputé souscrit. Celui-ci vous sera alors envoyé pour signature. Il comprend :

  • Les conditions générales, qui décrivent notamment les garanties, leur étendue et les situations exclues, mais aussi un descriptif de vos droits et obligations ;
  • Les conditions particulières, qui récapitulent les informations que vous avez communiquées à l’assureur, ainsi que les garanties souscrites et le montant de la prime.

Les documents à fournir

Vous devrez fournir les pièces suivantes à votre assureur pour valider votre contrat – pour souscrire en ligne, vous devez les avoir en version numérisée :

  • Un permis de conduire en cours de validité, vous permettant de conduire en France
  • La carte grise du véhicule, qui est valable même si le document n’est pas au nom de l’assuré ou qu’elle a été délivrée à l’étranger
  • Un RIB
  • Un relevé d’information détaillant vos antécédents sur une certaine période, généralement autour de 24 mois
  • Tous les documents officiels liés à des sinistres antérieurs

Bon à savoir

Le relevé d’informations est un document légal qui vous accompagne tout au long de votre vie d’assuré. Y figure notamment votre passé en tant que conducteur, c’est-à-dire les sinistres dans lesquels vous avez été impliqué. Il est adressé par l’assureur à chaque échéance annuelle du contrat, et peut être obtenu sur simple demande.

Quand démarre l’assurance ?

Vous êtes assuré à partir de la date figurant dans les conditions particulières de votre contrat.

Celle-ci peut être la date du contrat elle-même, ou bien une autre date ultérieure fixée d’un commun accord.

Si vous avez besoin d’être assuré à très court terme, vous avez la possibilité de demander une note de couverture provisoire si l’envoi du contrat n’est pas immédiat.

Pourquoi s’assurer en ligne ?

Un gain de temps considérable

L’assurance 100 % en ligne vous permet d’éviter certains processus potentiellement longs, en particulier des rendez-vous en agence ou des échanges par courrier.

Ici, l’envoi des documents se fait souvent par email ou via le site internet de l’assureur, ce qui permet de raccourcir considérablement les délais. Souvent, cette procédure dématérialisée s’applique également en cas de sinistre, ce qui permet généralement là aussi de raccourcir considérablement les procédures d’indemnisation.

Certains assureurs proposent ainsi des solutions en ligne d’assurance immédiate. Parfois, un simple appel téléphonique permet d’être couvert dans l’heure, quelle que soit la formule choisie. Ce service est souvent proposé en cas d’achat d’un véhicule neuf (si vous devez par exemple le ramener jusqu’à votre domicile), mais peut s’avérer aussi particulièrement intéressant pour un prêt de véhicule, une location, un rapatriement depuis l’étranger, ou si vous circulez dans un pays non couvert.
L’assureur vous envoie alors une carte verte temporaire, en général après paiement d’un acompte d’un ou deux mois.

Une plus grande flexibilité

Les offres d’assurance en ligne ont généralement la caractéristique de proposer des formules plus flexibles que les contrats habituels. Ainsi, vous pourrez notamment :

  • Souscrire des contrats temporaires de plus courte durée, pouvant aller typiquement de 1 jour à 3 mois – là où les contrats d’assurance sont généralement souscrits pour 1 an avec tacite reconduction. Ces offres ne s’adressent néanmoins qu’aux conducteurs bénéficiant déjà d’un minimum d’expérience (généralement 2 ans de permis minimum et plus de 21 ans).
  • Opter pour une formule d’assurance au kilomètre (pay as you drive), dont le montant de la prime est fonction du nombre de kilomètres parcourus. Elle est généralement disponible à partir de 1 000 km par an.

De plus, certains assureurs acceptent, voire se spécialisent dans certains profils plus « à risque » en leur proposant des formules en ligne adaptées, à des tarifs souvent plus avantageux : 

Jeunes conducteurs

Ce sont les conducteurs titulaires du permis depuis moins de 3 ans. Considérés comme des conducteurs « à risque » par les assureurs, ils se voient généralement appliquer une surprime pouvant aller jusqu’à 100 % de la prime initiale.
Certaines offres en ligne spécialisées permettent ainsi de fournir une couverture adaptée contenant quelques garanties incontournables, à des prix plus abordables.

Conduite accompagnée

La conduite accompagnée, ou « apprentissage anticipé de la conduite » (AAC), est ouverte à tous les jeunes à partir de 15 ans qui souhaitent développer une première expérience de conduite, de façon encadrée, avant de présenter l’examen pratique du permis de conduire. Cela permet notamment passer son permis dès 17 ans.

Le véhicule doit être alors assuré pour le jeune conducteur via une extension de garantie du contrat existant. Cette extension n’entraine pas de surprime, mais une franchise « conducteur novice » peut être ajoutée.

De nombreux assureurs proposent l’ajout de cette extension directement en ligne.

Conducteurs résiliés

Certains conducteurs peuvent voir leur contrat d’assurance résilié unilatéralement par leur assureur pour des raisons diverses : retrait de permis, malus trop important, fraude… Pour ces personnes, il peut alors être extrêmement difficile de trouver un nouvel assureur au vu de leurs antécédents.

Certaines formules dédiées d’assurance en ligne proposent ainsi des offres adaptées à ce type de profil, à des tarifs inférieurs à ceux pratiqués pour des contrats traditionnels.

Articles associés

Découvrez les solutions de La Banque Postale