Article

Les garanties optionnelles de votre assurance auto

Face au nombre d’options proposées par les assureurs automobiles, le choix d’une formule adaptée à vos besoins peut rapidement devenir un véritable casse-tête ! L’assurance au tiers est, dans tous les cas, obligatoire. Le choix des garanties optionnelles dépend essentiellement de la nature de votre véhicule, de sa valeur, de votre usage… et naturellement de votre budget et de votre aversion au risque ! Pour vous y retrouver, voici un tour d’horizon des options et formules généralement disponibles sur le marché.

  • #véhicule
Lecture 3 min

L’assurance au tiers obligatoire

L’assurance au tiers couvre votre responsabilité civile en cas de dommages causés à un tiers, qu’ils soient matériels ou corporels. C’est l’assurance de base pour un véhicule, et elle est obligatoire. Elle est matérialisée par la carte verte sur le pare-brise.

Le non-respect de cette obligation constitue un délit, pouvant occasionner une amende ainsi qu’une suspension de permis ou une mise en fourrière du véhicule.

Les assurances au tiers « plus »

Les garanties dommages

Cette garantie ne couvre souvent que certaines parties du véhicule : pare-brise avant, vitres, lunette arrière, toit ouvrant, feux avant… Les feux arrière et les rétroviseurs sont rarement inclus, mais peuvent faire l’objet de garanties complémentaires.

  • Incendie et vol

Votre véhicule est ici couvert en cas de destruction par incendie ou de vol, soit à la valeur du véhicule au jour du sinistre, soit à une valeur fixe prévue dans le contrat.

Les conditions concernant le vol peuvent être parfois complexes – pensez à lire attentivement le contrat. L’indemnisation est toujours conditionnée à un dépôt de plainte, et peut être assortie de franchises importantes (notamment pour les deux-roues). L’escroquerie ou l’abus de confiance ne sont souvent pas couverts.

  • Catastrophe naturelle ou technologique, tempête ou attentat

Sont ici inclus divers événements de force majeure qui pourraient endommager votre véhicule. L’application de la garantie dépend généralement de la parution au Journal Officiel d’un arrêté ministériel confirmant l’état de catastrophe pour la zone concernée.

  • Collision

Cette garantie est souvent proposée en option. Elle couvre les dommages causés lors d’un accident avec un tiers clairement identifié, par exemple un piéton, un autre véhicule (qui n’aurait donc pas pris la fuite), ou un animal dont le propriétaire est identifié. Ne sont ainsi pas couverts les cas de collision avec un arbre ou tout autre obstacle sur la route.

La garantie personnelle du conducteur

Elle vous permet de couvrir les dommages corporels que vous pourriez subir en cas d’accident, et ce même si vous en êtes le responsable. Elle se déclenche à partir d’un seuil d’invalidité médicalement constaté. Pour rappel, l’assurance au tiers ne couvre que les dommages subis par un tiers, et non par vous-même.

Concrètement, l’assurance prendra en charge les frais médicaux (hospitalisation, chirurgie, médicaments, prothèses…), qui peuvent rapidement atteindre des montants très importants en cas de blessure grave. Sont également inclus les cas d’incapacité temporaire, d’invalidité ou même de décès.

À savoir

Le montant de l’indemnisation est généralement plafonné. Vous pouvez alors opter pour une garantie personnelle renforcée, qui augmentera ce plafond d’indemnisation.

La protection juridique

Cette garantie vous apporte un soutien si vous rencontrez un problème avec votre véhicule, et qu’il en résulte un litige : par exemple avec un garagiste, ou avec un autre conducteur en cas d’accident, en cas de vol…

Dans certains cas, des poursuites judiciaires peuvent être engagées, que ce soit par vous ou par l’autre personne impliquée. Un tel procès occasionnera un certain nombre de frais potentiellement importants, qui seront alors pris en charge par l’assurance :

  • Frais d’avocat
  • Frais d’expertise
  • Frais de procédure

L’assistance

La garantie assistance permet de prendre en charge les frais de remorquage de votre voiture si vous tombez en panne ou que vous avez un accident.

Les assureurs appliquent généralement une franchise kilométrique : vous n’êtes alors couvert qu’au-delà d’un certain rayon depuis votre domicile. Néanmoins, certaines formules vous proposeront une assistance sans franchise kilométrique, dite « 0 km ». Ainsi, vous êtes pris en charge même si vous tombez en panne en bas de chez vous !

L'Assurance Auto de La Banque Postale

Avec l'Assurance Auto de La Banque Postale, vous bénéficiez d'une couverture optimale qui répond à vos besoins et à votre budget. 

Les assurances tous risques

Tous les assureurs proposent des formules d’assurance « tous risques », permettant d’offrir une protection complète à votre véhicule. Là aussi, chaque assureur propose ses propres formules, et chaque garantie peut faire l’objet d’une option distincte.

Les garanties dommages étendues

Les garanties et options suivantes permettent d’étendre la garantie dommages standard. Elles peuvent être proposées en différentes formules selon les assureurs.

  • Vandalisme

Cette garantie vous permet d’être indemnisé même si l’auteur des faits n’est pas identifié. Si tel est le cas, vous payerez tout de même une franchise. Un certain nombre de cas sont exclus ou peuvent conduire à une diminution de l’indemnisation, par exemple si la voiture était mal garée.

  • Dommages tous accidents

Elle permet une protection complète contre les dommages matériels subis par votre véhicule quel que soit le type d’accident, et ce même si vous en êtes responsable. Vous serez ainsi couvert si l’accident est causé par un animal sauvage, un obstacle sur la route (arbre, panneau, muret, barrière de sécurité…), ou tout simplement si vous perdez le contrôle du véhicule.

  • Panne mécanique

La garantie panne mécanique vous permet de prendre en charge les réparations (pièces + main d’œuvre) sur votre voiture en cas de panne. Elle n’est valable qu’en cas de panne imprévisible, généralement due à un défaut constructeur, et ne peut par exemple pas couvrir l’usure naturelle du véhicule, qui relève davantage de son entretien. Les dommages couverts peuvent affecter différentes parties de votre voiture : moteur, injection, transmission, électrique, électronique, climatisation…

Les assureurs appliquent généralement certaines limites à la couverture, liées notamment à l’âge du véhicule et à son nombre de kilomètres, ainsi que des plafonds d’indemnisation – pensez à bien vérifier !

À savoir

Les voitures neuves incluent généralement une garantie constructeur d’une durée de 1 ou 2 ans, qui couvre le même type de dommages. Une fois celle-ci expirée, la garantie panne mécanique peut alors être souscrite en relais. 

  • Contenu du véhicule

Cette garantie vous permet de couvrir des objets personnels présents à l’intérieur du véhicule qui seraient volés ou endommagés lors d’un sinistre. Elle inclut notamment le matériel électronique de type GPS, téléphone portable ou équipement informatique. Pensez à bien en vérifier l’étendue exacte dans l’offre, notamment les plafonds d’indemnisation qui peuvent varier considérablement.

  • Indemnisation valeur à neuf

Cette garantie vous rembourse votre véhicule, à sa valeur à neuf, s’il est détruit ou fortement endommagé lors d’un sinistre, ou s’il disparait suite à un vol. Elle n’est cependant effective que pour une durée de 6 mois à 1 an suite à sa date de mise en circulation.

Les garanties de services

Outre l’assistance, votre assurance peut vous proposer diverses options de service en cas de sinistre.

  • Véhicule de prêt

En cas de disparition, de destruction ou d’immobilisation de votre véhicule, cette garantie vous permet de bénéficier d’un véhicule de remplacement. La durée de ce prêt est généralement très limitée, et peut alors être étendue via une option. Elle peut alors atteindre 7 jours en cas de panne, 15 en cas d’accident, et 30 en cas de vol. Cette garantie peut également prendre la forme d’une indemnité journalière pour vous permettre de louer un véhicule.

  • Prêt de volant

Cette garantie vous permet de prêter occasionnellement votre véhicule à un autre conducteur, qui bénéficiera alors de la même couverture. Plusieurs formules existent, et certaines prévoient notamment des majorations de franchise ou des restrictions (prêt limité à la famille, ou interdit aux jeunes conducteurs).

En cas de prêt régulier, un conducteur secondaire peut être ajouté au contrat, sans nécessairement occasionner de surprime. 

À savoir

La responsabilité civile du conducteur, même non autorisé, est dans tous les cas couverte par l’assurance de la voiture. L’assurance peut néanmoins exercer par la suite un recours contre le conducteur non autorisé.

  • Prestation récupération de points

Cette garantie apparait dans certains contrats et propose une aide financière pour payer les stages de sensibilisation et de récupération de points de permis.

Les franchises

Une franchise est une somme qui reste à votre charge en cas d’indemnisation. Son montant peut considérablement varier d’une offre à l’autre. Elle constitue donc un élément central dans le choix de votre formule – pensez à bien comparer !

Articles associés

Découvrez les solutions de La Banque Postale