Article

Assurance jeune conducteur : ce que je dois savoir pour bien m'assurer

Si vous avez réussi avec succès l'examen du permis de conduire, vous allez être considéré comme un jeune conducteur au regard de la loi. Et vous allez donc nécessairement devoir souscrire une assurance jeune conducteur adaptée. Mais cette assurance n'est pas uniquement réservée à ceux et celles qui viennent d'avoir le fameux papier rose, car vous pouvez être considéré comme un jeune conducteur dans d'autres cas de figure. 

  • #véhicule
Lecture 3 min

Alors, qu'est-ce qu'un jeune conducteur pour une compagnie d'assurance ? Quel est le type d'assurance jeune conducteur que vous pouvez souscrire ? Quelles sont les couvertures indispensables que comprend une assurance auto jeune conducteur ? Qu'en est-il du montant de la prime annuelle ?  

Assurance auto jeune conducteur : qu'est-ce qu'un jeune conducteur pour une compagnie d'assurance ?

Ne cherchez pas une définition de l'expression "jeune conducteur" dans le Code de la route ni dans le Code des assurances car il n'existe pas de définition légale du terme à proprement parler. Mais, pour autant, les compagnies d'assurance comme les pouvoirs publics conviennent tout de même de plusieurs caractéristiques qui définissent ce qu'est un jeune conducteur, et cela a un impact direct sur leur assurance auto jeune conducteur.

Un jeune conducteur est ainsi en premier lieu un automobiliste titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 années.

Mais ce n'est pas tout ; un jeune conducteur est également celui ou celle qui n'a jamais été assuré en son propre nom, en tant que conducteur principal ou secondaire d’un véhicule. 

Par ailleurs, une personne ayant vu son permis de conduire annulé à cause d'un trop grand nombre d'infractions au Code de la route et qui se trouve dans l'obligation de le passer à nouveau est également considéré comme un jeune conducteur, et ce peu importe son âge.

Pour résumer, une assurance jeune conducteur est obligatoirement souscrite pour toute personne :

  • ayant son permis de conduire depuis moins de 3 années
  • n'ayant jamais été assurée en son propre nom
  • devant repasser l'examen du permis de conduire suite à son annulation

Jeune conducteur : vous avez l'obligation de vous assurer au moins au tiers

Si vous vous retrouvez dans l'une ou l'autre de ces trois situations, vous êtes donc considéré comme un jeune conducteur, et devez donc vous tourner vers un contrat d'assurance auto jeune conducteur ad hoc.

Pour cela, vous avez le choix entre différentes formules d'assurance, mais vous êtes, comme tout le monde, dans l'obligation de souscrire au moins un contrat d'assurance auto au tiers.

L'assurance auto au tiers est l'assurance préférée des jeunes conducteurs, du fait notamment d'un montant de prime annuelle particulièrement accessible. Mais également car cette formule d'assurance affiche des couvertures et des garanties essentielles.

Les couvertures indispensables d'une assurance auto jeune conducteur : l'assurance au tiers comme couverture minimale, l'assurance tous risques recommandée !

Que couvre une assurance auto jeune conducteur au tiers ? Elle sert à prendre en charge les éventuels dégâts matériels et/ou corporels qu'un conducteur a pu provoquer à un tiers suite à un accident.

L'avantage de souscrire une assurance auto au tiers est qu'elle affiche une garantie obligatoire - la responsabilité civile - pour un montant de prime le plus bas en comparaison avec d'autres formules d'assurance auto. C'est en cela qu'elle convient bien aux jeunes conducteurs, et à plus forte raison lorsque leur véhicule est ancien ou n'a qu'une faible valeur financière d'après sa cote argus.  

Mais attention toutefois car si un sinistre survient, l'assurance auto jeune conducteur au tiers prend uniquement en charge les dégâts matériels et/ou corporels subit par un tiers. Les dommages matériels de votre propre véhicule ne sont donc pas couverts et ne sont donc pas pris en charge ; ce qui peut engendrer des frais de remise en état particulièrement élevés.

C'est pour cette raison que si vous souhaitez une protection plus complète pour vous et votre véhicule, il est conseillé de choisir un contrat d'assurance auto tiers plus ou une formule jeune conducteur en formule tous risques. La formule tous risques est la plus protectrice, celle qui vous permet de rouler l'esprit tranquille car elle affiche des garanties complètes :

  • Garantie de dommages matériels : vous êtes assuré en cas d'accident causé à un tiers ou en cas d'accident causé par une autre personne
  • Garantie du conducteur : elle permet de prendre en charge l'intégralité des dommages corporels et couvre également les frais médicaux

Mais l'assurance auto en formule tous risques permet par ailleurs de bénéficier d'une couverture complète grâce à d'autres garanties :

  • Garantie vol et vandalisme
  • Garantie bris de glace - pour une prise en charge du remplacement ou de la réparation du pare-brise, des rétroviseurs ou encore de la lunette arrière
  • Garantie catastrophe naturelle
  • Protection juridique

L'assurance auto jeune conducteur et la question de la surprime

Pourquoi une assurance auto jeune conducteur est-elle plus chère ?

Voilà donc une question tout à fait légitime : pourquoi une assurance auto jeune conducteur est plus chère que les autres contrats d'assurance auto ? Pourquoi une surprime s'applique-t-elle ? Et qu'est-ce qu'une surprime ? 

Car si vous avez déjà effectué plusieurs devis d'assurance auto jeune conducteur afin de trouver la formule qui vous convient le plus, vous vous êtes alors certainement rendu compte que le montant de la prime annuelle est élevé, bien plus élevé que pour tout autre conducteur ayant son permis depuis de nombreuses années déjà.

La raison est simple : aux yeux des compagnies d'assurance, en tant que jeune conducteur, votre manque d'expérience est considéré comme une aggravation du risque à assurer. Certaines compagnies d'assurance estiment qu'un jeune conducteur peut provoquer davantage de sinistres qu'un conducteur bénéficiant de plusieurs années de conduite. A ce titre, le Code des assurances permet aux compagnies d'assurance d'appliquer une surprime, comme le mentionne d'ailleurs l'article A.335-9-1.

La surprime appliquée aux contrats d'assurance auto jeune conducteur peut ainsi être jusqu'à 100% plus élevée que le contrat d'assurance auto d'un conducteur expérimenté.

Un coût dégressif dans les premières années : la majoration de la prime d'assurance auto jeune conducteur diminue rapidement

La surprime de 100% pratiquée par certains assureurs sur les contrats d'assurance voiture jeune conducteur est loin d'être définitive. Car si elle déjà limitée à 100% du tarif initial - ce qui implique qu'aucune compagnie d'assurance ne peut dépasser ce seuil -, cette majoration décroît rapidement par la suite.

En effet, la surprime ne sera plus que de 50% maximum dès le début de la deuxième année d'assurance puis de 25% seulement la troisième année. Et à compter de la quatrième année d'assurance, l'assuré n'a plus à payer de surprime. A condition bien entendu qu'aucun sinistre n'ait été provoqué par le conducteur au cours de cette durée. Car jeune conducteur ou non, le principe du bonus-malus s'applique toujours.

En somme, le montant de la surprime pour un jeune conducteur vient en addition du tarif normal du contrat d'assurance auto, mais la majoration diminue au fil du temps :

  • 100% de surprime la première année
  • 50% la deuxième année (sans sinistre dont vous seriez responsable)
  • 25% la troisième année (sans sinistre dont vous seriez responsable)
  • 0% dès la quatrième année

L'assurance auto jeune conducteur pour ceux ayant suivi une formation anticipée

Sachez par ailleurs qu'il existe un bon moyen de ne pas devoir payer de surprime sur votre contrat d'assurance voiture jeune conducteur : avoir réalisé une formation anticipée. 

Appelée également "conduite accompagnée", cette formule d'apprentissage se décline de 3 façons différentes :

  • l'apprentissage anticipée de la conduite (AAC), pouvant être pratiqué dès l'âge de 15 ans
  • la conduite dite "supervisée", qui peut être pratiquée à partir de 18 ans
  • la conduite encadrée pour les élèves de certains établissements qui forment aux métiers de la route (dans le cadre du passage d'un CAP ou BAC professionnel).

Si vous vous trouvez dans une de ces situations, bonne nouvelle car le montant de la surprime de votre contrat d'assurance auto jeune conducteur est alors moins élevé. La surprime est dans ce cas de seulement :

  • 50% la première année (et non 100%)
  • 25% la deuxième année - après une année sans sinistre qui implique votre responsabilité
  • 12,5% la troisième année  - après deux années sans sinistre qui implique votre responsabilité

Comme vous le voyez, si vous avez suivi une formation anticipée à la conduite, le montant de la surprime appliquée au tarif de base de votre contrat d'assurance auto sera donc bien moins important que pour un jeune conducteur n'ayant pas suivi une telle formation.

Quel est le coût moyen d'une assurance auto jeune conducteur ?

Il n'existe pas de tarif standard pour une assurance auto jeune conducteur car tout dépend du type de formule que vous désirez (au tiers ou tous risques par exemple), mais également de votre véhicule et enfin du fait que vous ayez passé ou non une formation anticipée à la conduite.

Mais de manière générale, on observe tout de même une moyenne. Le montant de la prime annuelle pour une assurance jeune conducteur est ainsi généralement compris entre 1 000€ et 1 200€. Ce tarif comprend la surprime de 100% qui peut donc être ramené à 50%. 

Assurance auto jeune conducteur : quelle formule choisir ?

Les jeunes conducteurs se demandent quelle formule d'assurance leur convient le mieux. En somme : quelle formule d'assurance choisir parmi :

Il n'existe pas de réponse toute faite à cette question, tout dépend de plusieurs éléments : vos besoins, votre budget et l'état de votre véhicule.

Si vous disposez d'un budget limité à consacrer à votre assurance auto jeune conducteur, dans ce cas orientez-vous vers :

  • l'assurance auto au tiers, pour une prise en charge de votre responsabilité civile
  • l'assurance auto au tiers intermédiaire qui permet de prendre en charge votre responsabilité civile et d'y inclure quelques garanties complémentaires (vol, incendie, bris de glace notamment)

Pour bénéficier d'une couverture complète, l'assurance auto jeune conducteur en formule tous risques est idéale. Elle offre un large panel de garanties :

  • garantie de dommages matériels
  • garantie du conducteur
  • garantie vol et vandalisme
  • garantie bris de glace
  • garantie catastrophe naturelle
  • protection juridique

Autre possibilité : opter pour l'assurance auto au kilomètre. Cette formule d'assurance est intéressante pour lesLes assureurs proposent souvent une option pour les "petits rouleurs", soit ceux qui effectuent moins de 10 000km par an, généralement entre 7 000 et 9 000km par année. Cela permet d’avoir une prime annuelle moins élevée, à condition toutefois de ne pas dépasser ce seuil de kilométrage annuel.

Et pourquoi ne pas opter pour une assurance auto en ligne ? Très simple à souscrire, cette assurance vous permet d'être couvert contre un large éventail de risques tout en bénéficiant d'un tarif totalement adapté.

Pour la souscrire, pas besoin de vous déplacer, l'intégralité des démarches s'effectue en ligne, depuis votre smartphone, votre tablette ou votre PC. En quelques clics, vous choisissez la formule qui vous convient le mieux, vous renseignez le formulaire et il ne vous reste plus qu'à valider le devis que vous recevez sur votre boîte email. Et si vous désirez être accompagné dans votre démarche, aucun problème car le service client se tient à votre disposition.

Comment souscrire une assurance auto jeune conducteur ?

Pour souscrire un contrat d'assurance auto jeune conducteur, vous devez simplement contacter un assureur ou faire un devis en ligne, et remplir un formulaire. 

Les informations concernant le conducteur

  • Etes-vous le conducteur principal du véhicule à assurer ? Voulez-vous assurer un deuxième conducteur ?
  • Les informations sur votre état civil : nom, prénom
  • Votre date de naissance
  • Votre adresse complète
  • Votre situation matrimoniale : êtes-vous marié(e)? pacsé(e)? vivez-vous en concubinage ?
  • Votre profession : êtes-vous salarié(e)? profession libérale ? indépendant ? artisan ? autre ?
  • Quelle est l'année d'obtention de votre permis de conduire ? 

Les informations concernant le véhicule

  • Le type de véhicule : voiture, fourgonnette, utilitaire...
  • La marque et le modèle
  • L'année de la 1ère immatriculation
  • L'utilisation que vous ferez du véhicule : nombre de kilomètres annuels estimés, usage strictement privé, usage strictement professionnel, usage mixte (privé et professionnel)
  • Le mode de stationnement : parking couvert, parking extérieur dans jardin clos, parking extérieur (voirie)
  • La puissance, exprimée en chevaux
  • La motorisation : essence, diesel, hybride, électrique...
  • La date d'établissement de la carte grise

Découvrez l'Assurance Auto de La Banque Postale

La Banque Postale vous propose une Assurance Auto qui s'adapte à la perfection à vos besoins et à votre budget.

Choisissez entre la formule tiers, la formule tiers + dommage ou encore la formule tous risques, et bénéficiez d'une couverture optimale qui répond à vos besoins. 

Articles associés

Découvrez les solutions de La Banque Postale