Article

Assurance tous risques auto : ce qu'il faut connaître

Au moment de choisir votre formule d’assurance auto, vous devez prendre en compte un certain nombre de paramètres : l’âge et la valeur de votre véhicule, l’usage que vous allez en faire, les risques auxquels vous serez le plus exposé, et bien évidemment votre budget… L’équilibre est parfois difficile à trouver, et le choix peut se révéler assez cornélien – le montant à débourser en cas de sinistre pouvant atteindre des montants potentiellement très élevés. Parmi toutes les offres proposées par les assureurs, les formules « tous risques » sont à la fois les plus protectrices et les plus onéreuses. Il convient alors de regarder en détail les garanties qui y sont contenues, certaines étant parfois seulement proposées en option. Avant de faire votre choix, voici donc une revue complète des informations à connaître sur cette formule incontournable de l’assurance auto.

  • #véhicule
Lecture 3 min

Pourquoi souscrire une assurance tous risques ?

Rappel des formules de base

Les assurances auto vous proposent généralement trois formules. Plus le niveau de couverture est important, plus le tarif (à savoir le montant de la prime d’assurance que vous allez payer chaque année) augmente ! Il s’agit ainsi pour vous de trouver le bon équilibre entre vos besoins de protection et votre budget.

L’assurance au tiers

L’assurance au tiers couvre votre responsabilité civile en cas de dommages causés à un tiers, qu’ils soient matériels ou corporels. C’est l’assurance de base pour un véhicule, et elle est obligatoire. Le non-respect de cette obligation constitue un délit, pouvant occasionner une amende ainsi qu’une suspension de permis ou une mise en fourrière du véhicule.

Tout véhicule qui peut être mis en circulation est tenu d’être assuré. Par exemple, le fait de ne pas rouler pendant une longue période, ou de laisser le véhicule stationné sur la voie publique, ne lève pas l’obligation d’assurance.

L’assurance au tiers « plus » ou « intermédiaire »

Les assurances proposent fréquemment des formules d’assurance au tiers étendues, qui incluent un certain nombre de garanties dont certaines sont incontournables. Leur contenu varie d’un assureur à l’autre, mais l’on y retrouve généralement une garantie dommages de base, ou encore une garantie personnelle du conducteur ou des services d’assistance (voir plus bas).

L’assurance tous risques

C’est la formule la plus complète, celle qui vous garantit le plus haut niveau de protection. Néanmoins, son contenu va dépendre essentiellement des options que vous allez choisir ! 

Rappel : une assurance « tous risques » ne signifie pas que vous êtes couvert dans toutes les situations. En particulier, il convient de respecter certaines règles de base notamment l’interdiction de conduire sans permis, en état d’ivresse ou sous l’emprise de produits stupéfiants – dans ce cas, votre assurance ne vous couvrira pas !

Quelle est votre situation ?

L’assurance tous risques est la formule la plus protectrice, mais aussi la plus onéreuse. Elle ne convient donc pas forcément à toutes les situations.

Prenez donc le temps d’évaluer clairement votre profil et vos besoins ! Parmi les cas les plus fréquents, on considère généralement qu’une assurance tous risques est adaptée si :

  • Vous utilisez fréquemment votre véhicule, sur des trajets parfois longs : le risque d’accident s’en retrouve augmenté, et il peut alors être utile de choisir une protection plus solide ;

  • Vous avez une voiture neuve ou de valeur : si vous avez dépensé une somme importante pour votre véhicule, il est pertinent de miser sur une bonne formule d’assurance afin de ne pas perdre votre investissement ou de ne pas devoir assumer des réparations potentiellement onéreuses en cas de sinistre ;

  • Vous avez un crédit en cours sur la voiture ou vous avez peu d’économies pour vous couvrir en cas de sinistre : si vous êtes sous contrainte financière, il est parfois souhaitable de consacrer une petite somme supplémentaire pour vous éviter toute mauvaise surprise que vous ne pourriez pas assumer financièrement ;

  • Vous êtes de nature prudente : dans ce cas, rien de tel qu’une bonne couverture pour conduire en toute sérénité !

Quels tarifs ?

La prime d’assurance correspond au montant que vous allez payer chaque année pour votre contrat. 

Il n’existe pas un montant fixe appliqué uniformément à chaque catégorie de contrat : chaque assureur utilise son propre mode de calcul, et le montant de la prime varie en fonction d’un certain nombre de critères de telle sorte que chaque assuré paie une somme qui lui est propre, selon son profil.

Parmi les critères de calcul les plus fréquents, on trouve :

  • Les garanties choisies : elles sont détaillées plus bas ;

  • L’utilisation prévue : le montant de la prime d’assurance varie selon que l’usage du véhicule soit quotidien ou occasionnel, en ville ou pour des trajets plus longs, mais aussi selon le lieu de résidence, certaines zones pouvant être considérées comme étant plus à risque que d’autres pour divers types de sinistres ;

  • La nature du véhicule : selon le modèle, la puissance du moteur, son ancienneté ou encore son mode de stationnement, la prime pourra être ajustée pour correspondre au niveau de risque associé ;

  • Votre profil conducteur : selon votre âge, la date d’obtention de votre permis (notamment si vous êtes « jeune conducteur », à savoir que vous avez obtenu votre permis depuis moins de 3 ans) ou encore vos antécédents en matière de conduite (sur une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans), la prime sera adaptée.

À savoir

Une fausse déclaration sur vos antécédents vous expose à des risques importants. Si l’assureur découvre au moment d’un sinistre que vous avez omis de déclarer des accidents passés dans lesquels vous avez été impliqué, elle pourra résilier votre contrat sans préavis et ne pas vous dédommager des dommages causés. Pire, vous pourriez avoir à rembourser des sinistres déjà indemnisés par le passé !

Quelles garanties ?

Les assurances tous risques incluent toujours l’assurance au tiers de base obligatoire. 

La formule se décline ensuite différemment d’un assureur à l’autre et va souvent dépendre des options que vous allez souscrire. Le montant de la prime pourra considérablement varier selon vos choix ! Voici un tour d’horizon des principales garanties généralement proposées par les assureurs.

Les garanties dommages

La garantie dommages couvre des dommages que pourrait subir votre véhicule suite à un sinistre. 

À noter : cette garantie ne couvre pas les dommages corporels que vous ou vos passagers pourriez subir, ou encore les objets contenus dans le véhicule. Ces éléments font l’objet de garanties spécifiques (voir plus bas). Quant aux dommages matériels ou corporels infligés à d’autres véhicules ou d’autres personnes, ils sont couverts par l’assurance au tiers.

La garantie dommages de base

Toutes les formules tous risques contiennent a minima une garantie dommages vous protégeant contre les sinistres suivants : 

  • Bris de glace

Il s’agit d’une garantie spécifique, qui ne couvre souvent que certaines parties du véhicule : pare-brise avant, vitres, lunette arrière, toit ouvrant, feux avant… Les feux arrière et les rétroviseurs sont rarement inclus mais peuvent faire l’objet de garanties complémentaires.

  • Incendie et vol

Votre véhicule est ici couvert en cas de destruction par incendie ou de vol, soit à la valeur du véhicule au jour du sinistre, soit à une valeur fixe prévue dans le contrat. 

Les conditions concernant le vol peuvent être parfois complexes – pensez à lire attentivement votre contrat pour savoir précisément quelles situations sont couvertes !

L’indemnisation est toujours conditionnée à un dépôt de plainte, et peut être assortie de franchises importantes (notamment pour les deux-roues). L’escroquerie ou l’abus de confiance ne sont généralement pas couverts.

À découvrir

La garantie optionnelle « Rétroviseurs et optiques arrière » est disponible dans votre l’Assurance Auto de La Banque Postale ! Vous pouvez la souscrire en option dans les formules Tiers+Dommages ou Tous Risques. 

  • Catastrophes naturelles ou attentats

Sont ici inclus divers événements de force majeure qui pourraient endommager votre véhicule. L’appellation « catastrophe naturelle » englobe les événements suivants tels que les : orages, tempêtes, séismes, inondations, tornades, tremblements de terre, cyclones, tsunamis, avalanches, grêles, ouragans.

Les frais couverts peuvent inclure les réparations et le contrôle technique, ou encore des frais de déblayage et de démolition. Si le véhicule est hors d’état, vous serez là aussi indemnisé à la valeur du véhicule au jour du sinistre, ou bien à une valeur fixe prévue dans le contrat.

L’application de la garantie dépend généralement de la parution au Journal Officiel d’un arrêté ministériel confirmant l’état de catastrophe pour la zone concernée.

Dommages collision

Cette garantie est toujours incluse directement dans la formule tous risques. Elle couvre – que vous soyez ou non responsable de l’accident – les dommages causés lors d’un accrochage avec un tiers clairement identifié, par exemple un piéton, un autre véhicule (qui n’aurait donc pas pris la fuite), ou un animal dont le propriétaire est identifié. 

Ne sont ainsi pas couverts les cas de collision avec un arbre, une barrière, un muret, ou tout autre obstacle sur la route. 

Vandalisme

Cette garantie vous permet d’être indemnisé si vous retrouvez votre véhicule stationné vandalisé ou détérioré, et ce même si l’auteur des faits n’est pas identifié. Si tel est le cas, vous payerez tout de même une franchise. 

Un certain nombre de cas sont exclus ou peuvent conduire à une diminution de l’indemnisation, par exemple si la voiture était mal garée.

Dommages tous accidents

C’est la garantie incontournable de toutes les formules d’assurance tous risques ! Elle permet une protection complète contre les dommages matériels subis par votre véhicule quel que soit le type d’accident, et ce même si vous en êtes responsable. 

Vous serez ainsi couvert même si l’accident est causé par un animal sauvage, un obstacle sur la route (arbre, panneau, muret, barrière de sécurité…), ou tout simplement si vous perdez le contrôle du véhicule. La garantie ne vous couvrira néanmoins pas si vous avez provoqué l’accident volontairement.

La garantie personnelle du conducteur

Elle vous permet de couvrir les dommages corporels que vous pourriez subir en cas d’accident, et ce même si vous en êtes le responsable. Elle se déclenche à partir d’un seuil d’invalidité médicalement constaté. Pour rappel, l’assurance au tiers ne couvre que les dommages subis par un tiers, et non par vous-même.

Concrètement, l’assurance prendra en charge les frais médicaux (hospitalisation, chirurgie, médicaments, prothèses…), qui peuvent rapidement atteindre des montants très importants en cas de blessure grave. Sont également inclus les cas d’incapacité temporaire, d’invalidité ou même de décès.

À savoir

Le montant de l’indemnisation est généralement plafonné. Vous pouvez alors opter pour une garantie personnelle renforcée, qui augmentera ce plafond d’indemnisation.

Les garanties de service

Les formules tous risques incluent souvent des garanties qui vous protègent non pas contre des dommages matériels ou corporels mais qui vous procurent des services parfois très utiles en cas de sinistre. 

Assistance

La garantie assistance permet de prendre en charge les frais de remorquage de votre voiture si vous tombez en panne ou que vous avez un accident. 

Les assureurs appliquent généralement une franchise kilométrique : vous n’êtes alors couvert qu’au-delà d’un certain rayon depuis votre domicile. Néanmoins, certaines formules vous proposeront une assistance sans franchise kilométrique, dite « 0 km ». Ainsi, vous êtes pris en charge même si vous tombez en panne en bas de chez vous !

Protection juridique ou sauvegarde des droits

La garantie protection juridique, parfois appelée « sauvegarde des droits », vous apporte un soutien financier et humain si vous rencontrez un problème avec votre véhicule et qu’il en résulte un litige : par exemple avec un garagiste, ou avec un autre conducteur en cas d’accident, en cas de vol…

Dans certains cas, des poursuites judiciaires peuvent être engagées, que ce soit par vous ou par l’autre personne impliquée. Un tel procès occasionnera alors un certain nombre de frais potentiellement importants qui seront pris en charge par l’assurance, notamment :

  • Les frais d’avocat

  • Les frais d’expertise

  • Les frais de procédure

Les autres options

Les options suivantes ne sont généralement pas incluses par défaut dans les formules tous risques standard, mais elles sont très souvent proposées par les assureurs pour compléter votre protection et circuler en toute sérénité. 

Panne mécanique

La garantie panne mécanique permet la prise en charge par votre assurance de la remise en état de votre véhicule suite à une panne. Elle couvre à la fois les pièces et la main d’œuvre. 

Une fois le remorquage du véhicule effectué, un devis de réparation sera réalisé avec votre assureur. Votre voiture sera ensuite bien souvent réparée dans un garage agréé et partenaire, mais vous gardez le choix de sélectionner le réparateur que vous souhaitez. Selon votre assureur, vous pouvez avoir ou non à avancer les frais.

À savoir

Les voitures neuves incluent généralement une garantie constructeur d’une durée de 1 ou 2 ans, qui couvre le même type de dommages. Une fois celle-ci expirée, la garantie panne mécanique peut alors être souscrite en relais. 

Contenu du véhicule

Cette garantie vous permet de couvrir les objets personnels présents à l’intérieur du véhicule qui seraient volés ou endommagés lors d’un sinistre. Elle inclut notamment le matériel électronique de type GPS, téléphone portable ou équipement informatique. Pensez à bien vérifier l’étendue exacte de la couverture dans l’offre, notamment les plafonds d’indemnisation qui peuvent varier considérablement.

Véhicule de prêt

En cas de disparition, de destruction ou d’immobilisation de votre véhicule, cette garantie vous permet de bénéficier d’un véhicule de remplacement. La durée de ce prêt est généralement très limitée et peut alors être étendue via une option : elle peut alors atteindre 7 jours en cas de panne, 15 en cas d’accident, et 30 en cas de vol. Cette garantie peut également prendre la forme d’une indemnité journalière pour vous permettre de louer un véhicule.

Quelle indemnisation ?

Montant et franchises

En cas de sinistre, si les dégâts se révèlent importants, l’assureur peut décider de mandater un expert afin d’évaluer leur nature et leur ampleur. Le montant d’indemnisation dépendra alors de l’estimation qui sera faite des réparations à mener, ou alors de la valeur de votre voiture à la date du sinistre si celle-ci doit être remplacée. La valeur du véhicule est généralement déterminée sur la base de sa cote à l’Argus, qui correspond à son prix sur le marché de l’occasion.

L’Argus est un magazine français aujourd’hui bimensuel qui publie (depuis 1927 !) une cote faisant référence sur le marché pour les véhicules d’occasion. Les professionnels de l’automobile, les particuliers ou même les professions juridiques ou administratives s’y réfèrent tous pour évaluer la valeur d’un véhicule !

D’autres critères sont également pris en compte pour déterminer la valeur du véhicule :

  • Son état au moment du sinistre
  • Son âge
  • Son kilométrage
  • Certaines caractéristiques spécifiques (décapotable…)

Votre contrat peut par ailleurs prévoir une franchise pour chaque garantie, c’est-à-dire une somme qui restera à votre charge en cas d’indemnisation. Son montant doit être connu à l’avance et figurer très explicitement dans les conditions générales du contrat. Elle peut considérablement varier d’une offre à l’autre et constitue donc un élément central dans le choix de votre formule – pensez à bien comparer !

 

À savoir

si vous possédez un véhicule récent et de valeur, vous pouvez décider de souscrire une option garantie valeur à neuf. Vous serez alors indemnisé à hauteur de la valeur d’achat de votre véhicule (soustrait des éventuels frais de carte grise, de plaque…) si celui-ci est volé ou détruit. Elle peut être généralement souscrite pour une durée allant de 12 à 60 mois – plus la durée est longue, plus la cotisation sera élevée – et ne vous exonère pas du paiement de la franchise.

Le processus d’indemnisation

En cas de sinistre, il est généralement recommandé de contacter au plus vite votre assureur pour voir avec lui le détail de votre couverture et de la procédure à suivre.

Pour rappel, une assurance tous risques vous permet d’être couvert même si vous êtes responsable de l’accident, et/ou qu’il implique un tiers qui n’a pu être identifié.

En général, vous devez déclarer le sinistre auprès de votre assureur dans un délai de 5 jours ouvrés maximum. En cas d’accident, c’est le constat à l’amiable qui fait office de déclaration. 

Pour certains sinistres, l’intervention d’une expertise sera nécessaire pour établir la cause de l’accident, évaluer précisément l’étendue des dégâts et le montant des réparations nécessaires. 

Sur la base de votre déclaration et de l’éventuelle expertise, l’assureur va vous formuler une proposition d’indemnisation. Vous pouvez l’accepter et engager les réparations – dans certains cas, elles peuvent être prises en charge directement par l’assureur, sinon vous devez lui transmettre les factures pour obtenir un remboursement.

Si vous refusez la proposition, vous pouvez décider de lancer une contre-expertise amiable qui sera menée avec l’expert de l’assureur. En cas de désaccord persistant, une dernière expertise pourra être désignée par le tribunal.

Découvrez l'offre Assurance Auto de La Banque Postale

Sélectionnez la formule qui convient le mieux à votre budget et à vos besoins : 

  • Tiers : l'assurance responsabilité civile de base, incluant également la protection du conducteur en cas de dommages corporels, la sauvegarde des droits et un service d'assistance. 
  • Tiers + Dommages : l'assurance au tiers doublée d'une garantie dommages couvrant le bris de glace, l'incendie et le vol, et les catastrophes naturelles ou technologiques.
  • Tous risques : la formule la plus complète incluant la garantie dommages tous accidents, le rachat de franchise en cas de panne et diverses options comme la garantie panne mécanique, les objects personnels ou le rachat valeur neuf.

À lire également

Découvrez les solutions de La Banque Postale