Article

Qu’est-ce qu'un crédit amortissable ?

Pour financer un projet immobilier ou personnel, le crédit amortissable est le plus répandu. Il permet d’étaler le remboursement du capital emprunté avec des mensualités généralement fixes. 

  • #projets
  • #achat
Lecture 3 min

Vous souhaitez réaliser un crédit, mais vous vous demandez ce qu’est un prêt amortissable ? Quel projet financer avec ce type de crédit ? Quelle est l’incidence du taux d’intérêt sur les mensualités du prêt ? La Banque Postale vous explique les modalités de ce crédit et tout ce qu'il faut savoir avant de souscrire.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.

Le prêt personnel amortissable : définition

Il s’agit du crédit le plus couramment souscrit. Concrètement, vous remboursez chaque mois le même montant, pendant toute la durée du crédit. La mensualité se compose de :

  • Une partie du capital emprunté.
  • Les intérêts.

Au départ, les intérêts remboursés sont plus importants que le capital. Puis, ils diminuent progressivement.

La somme empruntée est ainsi « amortie » sur toute la durée du crédit.

Notez que plus le nombre de mensualités choisies est grand, plus le montant des intérêts est aussi élevé.

Bon à savoir

Il est possible de modifier le montant des mensualités en cas de changement de situation financière. Vous pouvez demander d’augmenter ou réduire le montant des remboursements mensuels si vos revenus changent.

Comment les intérêts du crédit amortissable sont-ils calculés ?

Il est important de comprendre, tout d'abord, la notion de taux d’intérêt. Il est toujours exprimé en pourcentage sur une durée. Par exemple, 2,90 % par an. Le montant des intérêts permet à l’organisme prêteur de se rémunérer.

Il comprend :

  • Les frais de gestion.
  • Le coût du prêt pour l’établissement bancaire ainsi que sa marge.
  • Les risques : non-remboursement, recouvrement…

Pour calculer les intérêts, le taux est multiplié par le capital emprunté. Mais, il faut savoir que le capital restant dû est différent chaque mois. Le calcul est donc plutôt complexe.

Vous trouverez le détail de la part des intérêts et du capital remboursé chaque mois sur le tableau d’amortissement. Ce document vous est fourni par votre banquier lors de la souscription du prêt.

Pour quel projet choisir un emprunt amortissable ?

Ce type de crédit est le plus répandu pour les achats immobiliers. Il permet de financer :

  • L’acquisition de sa résidence principale ou secondaire, dans le neuf ou l’ancien.
  • La construction d’une maison neuve, y compris pour un projet d'auto-construction.
  • L’achat d’un terrain.
  • L'investissement locatif.
  • L’achat d’un bien non résidentiel : local commercial, bureaux…
  • Les travaux de rénovation.

Ce type de crédit est aussi utilisé pour le financement de vos projets personnels.

Les crédits à la consommation, affectés ou non affectés, ou les prêts pour travaux suivent donc tous le modèle du prêt amortissable.

Crédit immobilier à impact

Financement

  • Offre de prêt immobilier réservée aux particuliers, après étude et acceptation définitive du dossier par La Banque Postale. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 10 jours avant d'accepter les propositions d'offre de prêt qui lui sont faites. Toute vente ou construction est subordonnée à l'obtention du (des) prêt(s) sollicité(s). En cas de non-obtention de ce(s) prêt(s), le demandeur sera remboursé par le vendeur des sommes qui lui sera versées, sous réserve de respecter les conditions d'éligibilité, disponibles auprès de votre conseiller en bureau de poste ou sur labanquepostale.fr > espace client. 

Avec l'offre de crédit immobilier à impact(1) de La Banque Postale, bénéficiez d'un taux de crédit immobilier bonifié en fonction du type de bien que vous souhaitez acquérir.

Quel type de prêt amortissable choisir à taux fixe ou à taux variable ?

Avec un crédit à taux fixe, vous êtes assuré de toujours régler le même montant. Le taux n’évolue pas dans le temps.

En revanche, le taux variable, comme son nom l’indique, peut fluctuer. Il varie en fonction de l’indice Euribor. Il peut aussi bien augmenter et de pair engendrer l’augmentation des mensualités, ou, à l’inverse, diminuer. Dans ce cas, vos remboursements baissent.

Le taux variable paraît souvent plus attractif. Il est généralement moins élevé que le taux fixe. Cependant, nous attirons votre attention sur le risque financier important en cas d'augmentation.

Notez que les organismes prêteurs vous proposent, pour vous protéger, de choisir un taux variable plafonné. 

Il est aussi appelé « taux variable capé ».

Sa hausse comme sa baisse sont limitées à plus ou moins 1, 2 ou 3 points. Le choix du plafond est à déterminer.

Par exemple, si vous choisissez un taux variable capé 2 et que le taux de départ est à 3,1 %, il peut atteindre 5,1 % au maximum et 1,1 % au minimum.

Une alternative : le taux variable 5 ans. Il est fermé les 5 premières années, c’est-à-dire qu’il est fixe pendant cette durée puis varie les années suivantes.

Comment les taux sont-ils fixés ?

Les établissements bancaires sont libres de choisir leur taux dans la mesure où ils ne dépassent pas un plafond légal. 

Le taux maximum légal : une limite à ne pas dépasser

Il est fixé par la Banque de France. Il est révisé chaque trimestre. On l’appelle le taux d’usure. Il est calculé sur la base du TAEG (taux annuel effectif global), et se compose :

  • du taux nominatif, le taux d’intérêt du crédit ;
  • du taux de l’assurance emprunteur ;

Il fluctue en fonction du profil du souscripteur (âge, état de santé…) ;

  • des frais de garantie du crédit, qui varient entre 1 et 2 % du montant emprunté en fonction de la garantie choisie : organisme de cautionnement, hypothèque… ;
  • des frais de dossier et d’éventuelles commissions supplémentaires, par exemple si vous choisissez de passer par un courtier.

Le TAEG est le meilleur indicateur pour comparer réellement des offres de prêt.
Pour que le crédit soit accordé, ne pas dépasser le taux d’usure est la première des conditions, au-delà même de vos ressources. 

Les critères permettant de définir le taux d’intérêt

3 éléments conditionnent le montant du taux :

  • La durée du crédit

Le taux augmente avec la durée.
Par exemple pour un achat immobilier, le taux d’intérêt du crédit sera moins élevé si vous remboursez en 15 ans ou en 20 ans.

  • Le profil du souscripteur

Il est essentiel que vous ne dépassiez pas le taux d’endettement maximum autorisé par les banques.
Un apport personnel, une situation professionnelle stable (idéalement un poste en CDI) et de bons revenus sont de réels atouts pour obtenir un accord de prêt.

  • Les conditions des marchés obligatoires

Elles dépendent du taux OAT, obligations assimilables du Trésor français. Il s’agit du taux auquel l’État français emprunte de l’argent ainsi que les banques.

En toute logique, il leur sert d’indicateur pour fixer le taux d’intérêt de leurs crédits, en particulier des prêts immobiliers.

Il faut savoir que les établissements prêteurs reçoivent hebdomadairement le barème des taux. Cet indicateur est aussi un élément important.

Cependant, pour attirer des clients, il est nécessaire de proposer des taux compétitifs. C’est pourquoi il est toujours conseillé, avant de vous lancer, de comparer les offres de crédits et de faire jouer la concurrence.

Comment est calculé le taux d’endettement ?

Il s’agit du rapport entre vos charges (mensualité du crédit, pensions versées, autres crédits en cours…) et vos revenus. Notez que si vous empruntez à deux, les revenus s’additionnent. Cela permet d’augmenter votre capacité d’emprunt.

Les points clés à retenir

  • Le prêt amortissable est le crédit le plus répandu.
  • Le coût de ce crédit amortissable dépend du taux d’intérêt, du capital emprunté et de la durée de l’emprunt.
  • Avec ce prêt amortissable, vous remboursez progressivement le capital emprunté (à la différence du prêt in fine).
  • Les mensualités de ce prêt amortissable sont fixes (à l’exception des prêts à taux variables).

Articles associés

Les solutions associées

(1) Offre de prêt immobilier réservée aux particuliers, après étude et acceptation définitive du dossier par La Banque Postale. L'emprunteur dispose d'un délai de réfléxion de 10 jours avant d'accepter les propositions d'offre de prêt qui lui sont faites. Toute vente ou constrution est subordonnée à l'obentention du (des) prêt(s) sollicité(s). En cas de non-obtention de ce(s) prêt(s), le demandeur sera remboursé par le vendeur des sommes qui lui sera versées, sous réserve de respecter les conditions d'éligibilité, disponibles auprès de votre conseiller en bureau de poste ou sur labanquepostale.fr > espace client.