Article

Étudiants : en route pour la mobilité verte !

La mobilité verte suscite un intérêt croissant chez les étudiants. Ces modes de déplacement présentent de nombreux avantages en termes d’environnement, de praticité et de coût : 79 % des jeunes âgés de 15 à 25 ans accordent une grande importance à la question environnementale(1). Face à l’urgence climatique, il est temps pour les étudiants de s’engager pleinement dans une mobilité plus durable. Mais comment faire la transition vers une telle mobilité ?

  • #environnement
  • #achat d'un véhicule
Lecture 3 min

Pourquoi se tourner vers une mobilité verte étudiante ?

La mobilité verte, ou mobilité durable, consiste à satisfaire la liberté de déplacement des individus tout en diminuant l’impact des moyens de transport utilisés sur l’environnement. Il peut s’agir de modes de transports moins polluants ou de modalités de déplacement écoresponsables (covoiturage par exemple).

Les mobilités vertes pour jouer un rôle dans la préservation de l’environnement

Aujourd’hui, la préservation de l’environnement est un enjeu majeur. Il est nécessaire d’adopter des alternatives aux modes de transport traditionnels. En 2020, les transports étaient responsables de 28,7 % des émissions nationales de gaz à effet de serre(2). La prise de conscience de l’urgence climatique est en constante augmentation.

Gagner en flexibilité et en autonomie avec une mobilité verte

Le volume horaire moyen d’un étudiant d’université avec une activité rémunérée est de 53 heures par semaine : 18 heures de cours, 14 heures de travail personnel, 10 heures de loisir et 11 heures de travail rémunéré. Ils ont donc besoin de solutions de mobilité flexibles adaptées à leurs contraintes. Les options de transports individuels offrent cette liberté. Par exemple, elles peuvent permettre de limiter les absences ou retards liés aux transports : 32 % des absences en cours sont liées à ce type de problèmes(3). Enfin, l’éloignement entre le logement et le lieu d’études constitue souvent un défi en raison du manque de logements universitaires abordables dans les grandes villes. Le temps de trajet moyen entre le domicile et le lieu d’études est de 41 minutes(4).

Trouver un mode de transport durable et abordable

Avec un budget moyen de 919 € par mois, les ressources des étudiants sont limitées(5). Le coût d’achat d’un vélo ou le budget consacré aux abonnements de transports en commun peut représenter une charge importante. Le prix moyen d’un vélo tout chemin est de 382 €(6) tandis qu’un pass de transport étudiant parisien (Forfait ImaginR) s’élève à 365 € par an(7). Selon une étude récente, les frais de transport mensuels des étudiants s’élèvent, en moyenne, à 145,68 euros(8)

Quelles aides pour circuler en mobilité verte ?

Avec un prix moyen d’achat situé en 1 500 et 2 000 €, le vélo électrique n’est pas à la portée de tous les étudiants(9). Des aides financières existent pour s’équiper ou circuler avec des mobilités durables.

Les primes mobilité verte et subventions gouvernementales

Pour encourager l’adoption d’une mobilité verte, des programmes d’incitation financière ont été mis en place par le gouvernement :

  • Le bonus vélo pour l’achat d’un vélo neuf classique ou un vélo à pédalage assisté. L’aide est accordée en fonction des ressources. Elle varie entre 150 et 1 000 euros selon le type de cycle et le revenu fiscal de référence(10) ;
  • Le bonus écologique accordé pour l’achat ou la location d’un scooter électrique pendant plus de deux ans. Attention, il faut être un étudiant majeur pour en bénéficier(11)

Ces aides sont cumulables avec des subventions régionales ou locales.

Les étudiants bénéficient également de tarifs réduits pour les transports en commun. Vous avez besoin de prendre le train pour rentrer au domicile familial le week-end ou lors des vacances universitaires ? Pensez à la carte Avantage jeune.

Vous avez un job étudiant en parallèle de votre cursus ? Pour vos trajets logement/travail, vous pourriez bénéficier du forfait mobilité durable. Votre employeur peut vous aider à hauteur de 800 € par an à payer les frais liés à vos déplacements. Certaines mobilités vertes sont concernées :

  • Vélo électrique ;
  • Covoiturage ;
  • Scooters électriques en libre-service(12)

Les programmes de location et de partage

Des services de location de véhicules, de scooters, de trottinettes ou de véhicules électriques existent depuis plusieurs années. Ces solutions offrent une flexibilité appréciable : le freefloating donne, par exemple, la possibilité de prendre en charge et de restituer un scooter électrique sur n’importe quelle place de stationnement.

Quel prêt pour financer mon besoin de mobilité verte ?

Les étudiants peuvent également souscrire des prêts spécifiques pour financer leur mobilité verte.

Le Prêt personnel Etudiant

Le Prêt personnel Etudiant(13) est une solution pour le financement de vos études et votre vie étudiante (installation, aménagement, mobilité…). C’est l’occasion de vous équiper d’un vélo électrique ou scooter électrique pour vos déplacements entre votre lieu de résidence et l’université par exemple. 

Les moyens de transport verts dans les 5 plus grandes villes étudiantes

Les grandes villes insistent de plus en plus sur l’amélioration des conditions de vie en milieu urbain. Aménagements de voies, pistes cyclables, voies piétonnes… Les initiatives ne manquent pas pour inciter les citadins à utiliser des transports durables.

Paris

Paris dispose d’un réseau de transports en commun très dense. De leur côté, les politiques publiques favorisent les mobilités durables. Des tarifs jeunes sont en vigueur, que ce soit pour les transports en commun ou pour le Vélib’ (service de vélo en libre-service). Si vous avez moins de 18 ans, la ville propose des remboursements d’abonnements.

Avec 7 % des déplacements à vélo dans la capitale(14), différentes aides financières sont également proposées pour l’achat d’un cycle(15) . Qu’il soit à assistance électrique ou mécanique, une enveloppe d’un montant minimal de 150(15) euros peut vous être attribuée, en fonction de vos ressources.

Enfin, le réseau de scooters électriques partagés est particulièrement développé. Le stationnement des scooters thermiques est devenu payant depuis le 1er septembre 2022(16).

Lyon

Grande métropole étudiante, Lyon est un modèle en termes de mise en place de politiques écoresponsables. Le réseau de transports en commun TCL propose des tarifs étudiants, mais aussi des réductions spécifiques aux boursiers. Le service de vélos en libre-service Free Vélo’V est accessible avec un abonnement jeunes. Les étudiants peuvent également bénéficier de tarifs réduits pour les trajets en TER.

Lille

Lille propose une offre complète de mobilité durable pour les étudiants. Le réseau de transports en commun Ilevia propose une carte Pass Pass à tarif réduit pour les moins de 25 ans (27 € par mois)(17). Les pistes cyclables se multiplient dans la ville et des vélos en libre-service V’Lille sont disponibles. L’Université de Lille met également des vélos à disposition des étudiants. 

Toulouse

Ville étudiante la plus agréable d’après de nombreux classements(18), Toulouse offre un réseau de transports en commun plutôt dense. Tisseo propose des tarifs avantageux pour les étudiants, avec la gratuité pour les boursiers (échelon 7)(19). Le service de vélos en libre-service VélôToulouse est également accessible aux étudiants. Les adeptes du vélo pourront demander une prime ou un éco-chèque mobilité proposé par la région Occitanie. Enfin, un service de navette électrique et gratuite est disponible dans l’hypercentre.

Bordeaux

À Bordeaux, les étudiants peuvent profiter du réseau de transports en commun TBM avec un pass jeune annuel. Des vélos en libre-service V3 sont disponibles. La Maison métropolitaine des mobilités alternatives propose, de son côté, des vélos gratuits pour les étudiants. Enfin, Bordeaux Métropole offre également une aide à l’achat de vélos.

Les 3 points à retenir

  • La mobilité verte gagne en popularité chez les étudiants : 79 % des jeunes de 15 à 25 ans accordent une grande importance à la question environnementale.
  • Pour faciliter la transition vers une mobilité verte, des aides financières et des prêts sont disponibles.
  • Les plus grandes villes étudiantes françaises proposent de nombreuses offres de mobilité durable.

Articles associés

Les solutions de La Banque Postale

(1) Les jeunes de 15 à 25 ans et la crise environnementale

(2) Émissions de gaz à effet de serre du transport

(3) Conditions de vie des étudiants - Emploi du temps - Observatoire de la vie étudiante

(4) Conditions de vie des étudiants - Transports et déplacements - Observatoire de la vie étudiante

(5) Conditions de vie des étudiants - Situation économique et financière - Observatoire de la vie étudiante

(6) Prix moyen des vélos en France en 2021, selon le type de vélo

(7) Forfait imagine R Étudiant

(8) 21ème indicateur du coût de la rentrée 2023

(9) Vélo électrique : Bien choisir son vélo électrique

(10) Bonus vélo : tout ce qu’il faut savoir !

(11) Bonus écologique 2 ou 3 roues à moteur ou quadricycle à moteur

(12) FAQ : le forfait mobilités durables (FMD)

(13) Offre réservée aux particuliers sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de votre dossier par le prêteur La Banque Postale Consumer Finance. Vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus. La souscription d’un Prêt personnel Étudiant est réservée aux 18-35 ans révolus.

(14) Où en est-on de l’aménagement des nouvelles pistes cyclables ?

(15) Aide à l’achat d'un cycle ou d’un cycle à pédalage assisté (bonus vélo)

(16) Scooters et motos thermiques : le stationnement devient payant à Paris dès le 1er septembre, ce qu’il faut savoir

(17) Guide des tarifs et services pour tous

(18) Classement des meilleures villes étudiantes 2022-2023

(19) Tisséo - Jeunes (jeunes-tisseo.fr)

Mentions légales :

Prêteur : LA BANQUE POSTALE CONSUMER FINANCE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 71 085 000 €. 1 avenue François Mitterrand 93212 La Plaine Saint Denis Cedex. RCS Bobigny n°487 779 035. IDU REP Papiers FR232875_03DHZS. Intermédiaire d’assurance, inscrit à l’ORIAS sous le n°09 051 330.

Distributeur/Intermédiaire de crédit : LA BANQUE POSTALE - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 6 585 350 218 €. 115 rue de Sèvres, 75275 Paris Cedex 06. RCS Paris n°421100645. ORIAS n°07023424.

Assureur : SOGECAP - Société Anonyme d’Assurance sur la Vie et de Capitalisation au capital de 1 263 556 110 €. Siège social : Tour D2 - 17 bis place des Reflets 92919 Paris La Défense CEDEX. RCS Nanterre n°086 380 730. Entreprise régie par le Code des assurances.