Quels conseils recherchez-vous ?

  • Quelles sont les aides et assurances disponibles lorsqu'on perd son emploi ?
  • Comment profiter de nouvelles opportunités ?

Les aides et les assurances disponibles

Vous avez perdu votre emploi ? Pas de panique. Vous avez des droits et surtout certaines aides pour vous accompagner dans cette période. Découverte.

L'allocation chômage

Pour accompagner les demandeurs d’emploi, une allocation chômage appelée allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) peut être octroyée. Pour en bénéficier, vous devez :

  • Etre inscrit(e) comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi dans les 12 mois suivant la fin de votre contrat de travail (suite à un licenciement, une rupture conventionnelle, la fin d’un CDD et dans certains cas, la démission).
  • Résider sur le territoire français.
  • Avoir travaillé durant une certaine période (au moins 88 jours ou 610 heures, soit environ 4 mois).
  • Vous engager à réaliser des actions pour retrouver un emploi (accepter les propositions de formation, d’emploi, se présenter aux rendez-vous…).
  • Ne pas atteindre l’âge légal de départ à la retraite et être apte médicalement parlant à exercer une activité professionnelle.

Le montant des allocations est calculé à partir des derniers salaires. Plus ceux-ci étaient élevés, plus l’allocation le sera également (comprise entre 29,38€ brut/jour après un emploi à temps plein et 256,96€ brut/jour). 

L’allocation de solidarité 

Une allocation dite de solidarité spécifique (ASS) peut être accordée si vous avez épuisé vos droits au chômage. Pour en bénéficier, vous devez :

  • Etre à la recherche active d’un emploi ou être sur le point de le créer (création ou reprise d’entreprise).
  • Justifier de 5 ans d’activité salariée dans les 10 ans précédant la fin du contrat de travail (en cas de cessation d’activité pour élever un enfant, les 5 ans sont réduits d’un an par enfant dans la limite de 3 ans).
  • Avoir des ressources mensuelles (revenus fonciers, pension alimentaire… hors allocations familiales et aide au logement) qui ne dépassent pas un plafond (1 182,30€ en 2020 si vous êtes seul(e) ou 1 857,90€ si vous vivez en couple).

Le montant : cette aide est versée mensuellement et revient à 506,70€ par mois.

Bon à savoir

Vous n’avez aucune démarche à réaliser. Pôle Emploi adresse directement les imprimés aux chômeurs en fin de droits qui pourraient en bénéficier. Cette aide est attribuée par périodes de 6 mois renouvelables. 

Les aides de la CAF

Si vous avez atteint la fin de vos droits aux allocations chômage, les caisses d’allocations familiales proposent certaines aides, et notamment le RSA (revenu de solidarité active). Pour en bénéficier, vous devez :

  • Avoir au moins 25 ans.
  • Résider en France de manière stable et effective.
  • Rechercher activement un emploi.
  • Vous retrouver dans une situation précaire. Pour calculer le montant de l’aide, la composition et les revenus du foyer sont pris en compte. Pour une personne seule, il est de 564,78€ en 2020 et peut s’élever si vous êtes en couple, parent isolé…
  • En faire la demande auprès de votre caisse d’allocations familiales. Le RSA est renouvelé tous les 3 mois sous réserve de déclarations trimestrielles. 

Les aides des mutuelles

Vous bénéficiez de la mutuelle de votre entreprise ? Pas de panique : il est possible de prolonger son adhésion de 1 à 12 mois (sauf en cas de licenciement pour faute lourde). C’est ce qu’on appelle la portabilité.
N’hésitez pas à vous informer auprès de votre ancien employeur. Vous pouvez aussi choisir d’être rattaché(e) à la mutuelle de votre conjoint ou partenaire de PACS. 

Bon à savoir

Certains contrats de mutuelles santé proposent l’exonération des cotisations en cas de licenciement économique. Un avantage inscrit sur votre contrat.

L'assurance sur les crédits en cours

Au moment de l’achat de votre logement, vous avez souscrit un crédit immobilier couplé à une assurance emprunteur. Celle-ci couvre en général les risques de décès, d’invalidité et d’incapacité, mais peut aussi prendre en charge la perte d’emploi.

Attention car bien souvent, la plupart des assurances perte d’emploi couvre essentiellement le licenciement économique. Toutes les autres formes de départ sont exclues. Relisez votre contrat.

Si la garantie opère, les mensualités du prêt immobilier seront prises en charge en totalité ou en partie. 

Les solutions de La Banque Postale

Profiter de nouvelles opportunités

Perdre son emploi, c’est se retrouver chez soi à se demander comment retourner vers le monde du travail. Mais c’est aussi l’occasion de faire le point, de s’équilibrer différemment et de se donner de nouveaux défis et objectifs. Comment y parvenir ? 

Allier recherche d’emploi et optimisation de ses revenus

Au moment de votre départ, vous avez peut-être reçu des indemnités de licenciement ou liées à une rupture conventionnelle. Il est parfois tentant de puiser dans ces dernières pour continuer de maintenir son niveau de vie. Mais cette solution est peu judicieuse. Mieux vaut revoir son budget, tout en sachant qu’une partie de ces revenus peut être placée sous forme d’épargne ou être investis dans des produits bancaires (SCPI, assurance-vie…) pour percevoir à terme des revenus complémentaires. Tournez-vous vers votre conseiller bancaire. 

Bon à savoir

La Banque Postale propose à ses clients certains services comme « l’Appui », une mission de soutien et de conseil aux clients en situation de déséquilibre financier. Un conseiller propose de faire un point budgétaire et de trouver des solutions ensemble pour réduire les dépenses mais aussi pour augmenter ses ressources. 

S'entourer de personnes positives

En recherche d’un emploi, c’est le moment de se créer un cercle d’influence qui soit suffisamment positif et inspirant.

Le mieux : faire le point sur ses relations car nous sommes influencés, sans même nous en rendre compte par l’environnement dans lequel nous évoluons. Vous « nourrissent »-elles ? Vous encouragent-elles dans vos projets ? Vous rappellent-elles les qualités et les compétences que vous avez développées dans le cadre de votre travail et de votre vie personnelle ?

Ainsi, si vos amis et membres de votre famille ont tendance à être pessimistes, et qu’à chaque moment de retrouvailles, ils vous rappellent combien le marché de l’emploi est tendu et difficile, il est préférable le temps de la recherche de s’éloigner et de trouver la juste distance par rapport à eux.

Profitez aussi de cette période pour sortir de votre zone de confort en assistant à des conférences et des ateliers sur le bien-être, l’épanouissement, ou sur des thèmes qui vous inspirent, pour rencontrer de nouvelles personnes à travers des associations d’aide de retour à l’emploi comme Force Femmes (www.forcefemmes.com), l’Avarap (avarap.asso.fr)… qui proposent des accompagnements personnalisés avec des mentors ou en groupe. 

Réaliser des objectifs quotidiens

Avant toute mise en action, il est important de savoir ce que vous recherchez comme emploi, dans quel type d’entreprise vous souhaitez travailler, et pourquoi vous le voulez. C'est la base de toute démarche emploi. Définir des objectifs précis aide à visualiser ce que vous souhaitez et vous stimulent en vous donnant l’envie de l’obtenir. Et plus cela est précis, plus vous serez motivé(e) à trouver les moyens, l’énergie, les étapes à mettre en place et à appliquer ce qui est nécessaire pour y parvenir. 

L’objectif doit :

  • Etre concret : trouver un travail où vous serez heureux ne l’est pas. Refaire son CV, si !
  • Dépendre de vous : vous préparer à un entretien dépend de vous. Être embauché, non.
  • Se poser dans le temps : il est préférable de lister et d’écrire les nombreuses étapes pour y parvenir, ainsi que la durée et les échéances pour les accomplir. Refaire son CV le lundi, lister les entreprises intéressantes le mercredi, se rendre à des salons professionnels, créer une page Linkedin, consulter et répondre à des annonces les lundis, mercredis et vendredis… Vous pourrez ainsi réaliser chacune d’entre elles au quotidien, tout en dégageant du temps pour les loisirs et votre vie de famille. 

Articles associés

Ceci pourrait aussi vous intéresser