Article

Un problème à l’étranger : que faire ?

Un séjour à l’étranger est parfois source de déboires plus ou moins graves. Voici les bons réflexes à adopter selon les cas.

  • #vacances
Lecture 2 min

Après un accident

Pour consulter un médecin afin de recevoir les soins adéquats et peut-être une prescription de médicaments, vous devrez souvent faire l’avance des frais. Qui vous remboursera ? Notez d’abord qu’il est possible d’être partiellement remboursé par votre Caisse d’assurance maladie. Du reste, pour tout voyage dans un pays de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, faites au préalable une demande de « carte européenne d’assurance maladie », qui permettra une prise en charge en cas d’hospitalisation après un accident, par exemple. Du côté de votre complémentaire santé, c’est à voir selon les garanties et du pays dans lequel vous étiez. Mieux vaut donc anticiper avant tout départ, pour mesurer l’étendue de votre couverture. Pour des séjours à l’étranger de courte durée (quelques semaines au plus), la souscription d’une assurance voyage couvrant notamment les hospitalisations et rapatriement vous donnera une couverture large. Ce type d’assurance peut se souscrire jusqu’à la veille de votre départ à l’étranger.

Réflexe 1

Conservez toutes les notes des médecins, leurs comptes rendus médicaux, les factures de pharmacie (y compris les facturettes si vous avez réglé par carte bancaire).

Réflexe 2

Pour ouvrir un dossier de prise en charge, contactez le service d’assistance de votre assureur si vous avez souscrit à une assurance voyage, ou à défaut à celui de votre carte bancaire. Sachez que les services d’avance sur les frais d’hospitalisation et de rapatriement, incluant les accompagnants, sont souvent inclus dans les garanties de votre carte bancaire, pour en profiter, il suffit d’être détenteur de la carte au moment des faits.

Et si vous causez un accident ?

Votre responsabilité sera engagée si vous engendrez vous-même des dommages matériels ou des blessures à quelqu’un. Dans ce cas, il faudra mettre en route la garantie Responsabilité Civile de votre assurance voyage. Ayez les réflexes suivants : prendre des photos du sinistre, obtenir des documents le justifiant. Puis contactez votre assureur pour suivre le modus operandi, notamment les délais impartis.

À noter : pour un problème judiciaire à l’étranger, contactez en priorité l’ambassade ou le consulat de France, puis votre assureur pour bénéficier de la garantie assistance juridique de votre assurance voyage. Sachez qu’une assurance Responsabilité Civile à l’étranger et une avance sur honoraires d’avocat sont souvent inclues dans les garanties de votre carte sous condition d’avoir réglé le voyage avec la carte.

Perte des bagages 

Ce déboire n’arrive pas qu’aux autres. Et pour cause, le nombre de bagages perdus chaque jour dans les aéroports du monde entier est estimé à 82 000, dont 10 000 pour les aéroports européens, par la Société internationale des télécommunications aéronautiques. Que faire dans un tel cas ? Vous rendre immédiatement à un guichet de l’aéroport pour obtenir un document officiel attestant la perte de vos affaires, qu’il faudra ensuite envoyer à votre assureur pour obtenir un dédommagement.

Point clé : il faudra joindre les factures des produits qui étaient dans vos bagages, notamment ceux que vous auriez acheté pendant le voyage (si la perte a lieu au retour). Une indemnisation pour retard de bagage de plus de 4h ou pour perte, vol, détérioration est généralement incluse dans les garanties des cartes Premiums, sous condition d’avoir réglé le voyage avec la carte.

Vol de la carte bancaire

Sans ce moyen de paiement, vous serez bien démuni à l’étranger. Que votre carte bancaire soit perdue ou ait été volée, faites sans tarder opposition à son fonctionnement (paiements à venir). Quelle que soit votre banque, composez le 0 892 705 705, service interbancaire de demande d’opposition fonctionnant sans interruption. Notez alors bien le numéro d’enregistrement de votre demande d’opposition. Cet acte est impératif pour vous dégager de toute responsabilité pour les dépenses faites avec la carte volée ou perdue après l’opposition. Il est toutefois irréversible : si vous retrouvez votre carte, elle ne sera plus utilisable.

L’opposition devra ensuite être confirmée par un écrit, souvent accessible en ligne. Disposer de l’application de sa banque sur son téléphone est ici précieux. En cas de vol, portez alors plainte auprès de la police locale. Selon le type de carte il est possible de bénéficier d’un service d’avance de fonds afin de permettre à l’assuré de payer les frais engagés ou à engager sur place.

Votre passeport est perdu ?

Faites rapidement la déclaration auprès des autorités de police locales. Après lui avoir présenté un exemplaire de cette déclaration, l'ambassade ou le consulat de France pourra ensuite vous délivrer un laissez-passer ou un passeport temporaire. À l’étranger, le bon réflexe est de ne conserver sur soi que les documents d’identité absolument nécessaires et d’avoir réalisé une copie recto-verso (papier et/ou numérique) de ses documents, conservés à un autre endroit. Pour la perte ou le vol du votre permis de conduire, l’exemplaire qui vous est remis tient lieu de permis de conduire pendant une période de deux mois.

Les solutions de La Banque Postale

Articles associés