Prévoyance et santé, deux enjeux de la retraite

La préparation de la retraite ne se limite pas à compléter ses revenus. C’est aussi prendre des dispositions pour protéger sa famille et « sa santé ». Nos conseils.

  • #santé
  • #prévoyance
  • #patrimoniaux

1 - Une priorité, la protection de vos proches

Qu’auraient vos proches pour vivre si vous décédiez ? Cette question délicate vaut à tout âge, y compris à la retraite. Et pour cause, les conséquences financières pour la famille sont alors très importantes, comme le financement des obsèques (3 350 euros en moyenne en 2017 pour une inhumation, 3609 euros pour une crémation selon l’UFC Que Choisir). Il y aura ensuite les éventuels droits de succession. Un décès, c’est aussi dans un couple une baisse sensible des revenus du foyer, alors que les charges financières courantes (logement, énergie, transports…) restent quasi-équivalentes, en sachant que la pension de réversion est octroyée sous conditions et selon le statut du défunt.

Quelles dispositions prendre ?

Pour faire face aux dépenses courantes, les revenus familiaux, le patrimoine accumulé peuvent être souvent insuffisants. La solution passe par l’anticipation avec la souscription d’une assurance adaptée.

  • La garantie des Accidents de la Vie. L’objet de cette assurance est d’apporter une indemnisation aux personnes assurées, en cas d’accident de la vie courante dans le cadre de la vie privée.
  • L’assurance décès. Contre le versement d’une cotisation, calculée selon l’âge de la personne assurée et le niveau de capital souscrit, l’assureur garantit le versement d’un capital à un ou des proches désigné(s) comme bénéficiaire en cas de décès de l’assuré pendant la période de couverture.  En cas d’invalidité définitive  pendant la vie du contrat, ce capital est directement versé à l’assuré. Le niveau de capital choisi au moment de l’adhésion peut être modulé par l’assuré au fil des années selon l’évolution de sa situation.

Les + de l’assurance décès de La Banque Postale

Le contrat Sérénia est une assurance décès qui garantit un capital allant de 100 000 euros à 3 000 000 d’euros par tranche de 1 000 euros quelle que soit la cause du décès jusqu’au 75 ans de l’assuré (1). Pour une protection optimale, l’assuré a la possibilité de choisir l’option doublement du capital garanti en cas de perte totale et irréversible d’autonomie ou de décès d’origine accidentelle.

L’offre Sérénia prévoit également le versement d’une partie du capital par anticipation en cas de survenance d’une maladie grave pendant la vie du contrat.

Enfin, au moment du décès, pour faire face à l’urgence des premiers frais liés au décès, une avance de 10 000 euros peut  être versée au conjoint ou bénéficiaire unique du contrat.

2 - Soins de santé, un budget en hausse

A la retraite, les besoins de santé s’accroissent. Comment les financer ? Certes, la Sécurité sociale prend à sa charge une partie d’entre eux, mais pas tous, notamment dans certains domaines (dentaire, optique, spécialistes). Pour faire face à ces dépenses, détenir une assurance complémentaire santé est nécessaire. Mais comment choisir un contrat présentant un bon rapport qualité prix ? Première règle à connaître, lors du départ en retraite, on peut conserver son assurance santé d’entreprise. Attention, conformément à la loi Evin qui borde ce dispositif, le tarif peut fortement augmenter, jusqu’à 25% la seconde année et 50% la troisième année par rapport à la cotisation payée par les salariés de l’entreprise. Et passé trois ans, cela pourra être plus !

Le choix de sa complémentaire santé

Pour tout retraité, l’enjeu est donc de trouver une assurance complémentaire santé adaptée à ses besoins. Outre le tarif, qui va varier avec l’âge, d’autres éléments sont à regarder de près. Les garanties bien sûr, avec les niveaux de remboursement pour les différents soins. Mais il est aussi nécessaire de se pencher sur l’ensemble des prestations de services et d’assistance inclus dans l’offre, notamment en cas de maladie grave ou d’hospitalisation. Certains contrats incluent ainsi des services d’aide qui rendent plus simple la vie quotidienne, par exemple la venue d’une aide-ménagère ou la garde des animaux domestiques en cas d’hospitalisation. 

Les + de la complémentaire santé de La Banque Postale

 

Le contrat Assurance Santé se décline dans une formule « Seniors », accessible aux retraités, avec trois niveaux de garanties pour les remboursements (2). Le contrat intègre un forfait de cure thermale (jusqu’à 400 euros), un forfait pour les médecines complémentaires (jusqu’à 120 euros), et jusqu’à 125 euros pour les vaccins non remboursés. L’assuré peut aussi bénéficier d’une réserve hospitalisation dès la 2ème année, et profiter d’un service de téléconsultation 24h/24 avec conseils et si besoin, mise en relation avec un médecin agréé.

Découvrez les solutions de La Banque Postale

Articles associés