Solutions et conseils

Préparer l’avenir de son enfant

L’avenir de votre enfant se construit dès aujourd’hui !

Pendant les premières années de vie de votre enfant, vous le guidez dans ses premiers pas, vous l’aidez à grandir en toute sécurité et vous l’accompagnez vers plus d’’autonomie. C’est aussi le moment d’anticiper demain en préparant le financement de ses études ou de ses projets personnels.

Accompagner le développement de son enfant

Quels jeux proposer à son enfant pour l’aider à grandir ?

Entre un et trois ans, c’est à travers le jeu que votre enfant se découvre et développe ses capacités à agir sur son environnement. Les jouets de formes à encastrer, les cubes et les briques de couleurs à empiler l’aident à exercer sa patience, son raisonnement logique ainsi que sa motricité fine. Les histoires et les imagiers, quant à eux, s’avèrent idéaux pour stimuler son imagination et enrichir son vocabulaire.
Vers trois ans, il aime particulièrement les jeux d’imitation et imagine des aventures dans lesquelles il met en scène ses personnages préférés.
Entre trois et six ans, le jeu lui apprend aussi à respecter les règles, à attendre son tour et à accepter de perdre… En somme, tout ce dont il aura besoin pour bien vivre en société. Les jeux en extérieur sont par ailleurs indispensables pour lui permettre de se dépenser et développer sa psychomotricité : tricycle, trottinette, jeux de ballon, balançoire… Les activités manuelles et créatives sont particulièrement bénéfiques à tout âge pour l’accompagner dans son évolution. Les spécialistes de l’enfance déconseillent en revanche les jeux vidéo avant l’âge de six ans afin de ne pas brider leur imagination et leur créativité. 

Comment lui apprendre à être autonome ?

S’habiller seul, préparer son cartable, aller acheter du pain, se rendre à l’école ou rester seul à la maison quelques heures : pour un enfant, ces actions du quotidien représentent de grandes étapes afin d’acquérir de l’autonomie. Chacun les franchit à son rythme, et il est important que votre accompagnement permette à votre enfant de devenir autonome tout en se sentant en sécurité. Ces grandes étapes seront franchies plus facilement si elles sont abordées en accord avec son tempérament, mais aussi en fonction de votre environnement, de vos conditions de vie, et bien sûr de votre propre ressenti.  

A quel âge lui donner de l’argent de poche ?

Grandir, c’est également prendre conscience de l’argent et de sa valeur. Six ans constituent l’âge idéal pour introduire la notion d’argent de poche et lui apprendre à faire des économies. Vous pouvez commencer par lui donner une petite pièce chaque semaine. L’argent de poche peut aussi être l’occasion de partager un apprentissage ludique du calcul. En revanche, il n’est pas conseillé de le récompenser avec de l’argent pour avoir bien rangé sa chambre ou pour avoir eu une bonne note en classe, ni, a contrario, de le punir en lui retirant cet argent. La question financière ne doit pas devenir un moyen de chantage ni une façon d’obtenir de sa part un bon comportement. 

Protéger la santé de son enfant

Une alimentation équilibrée

Dès son plus jeune âge, cela répondra aux besoins nutritionnels indispensables d’une croissance en bonne santé. Les bonnes habitudes se prennent tôt, et à partir du sixième mois, la diversification alimentaire représente une étape clé. Une alternance de saveurs et de textures incitera votre enfant à développer son sens du goût et à apprécier des menus de plus en plus variés. Lorsqu’il commence à manger « comme un grand », restez vigilant sur l’équilibre des apports nutritionnels présents dans son assiette. Des protéines en trop grande quantité, par exemple, peuvent en effet causer plus tard des problèmes de surpoids. Pour les mêmes raisons, limitez le sucre et le sel et évitez de lui donner des boissons sucrées avant l’âge de trois ans.  

Une qualité de sommeil

Il s'agit d'un facteur essentiel pour sa croissance. Après les premiers mois éventuellement passés près de vous dans son berceau, il pourra dormir dans sa chambre, qui doit rester un lieu calme et propice à un sommeil paisible. Il est important de maintenir des rythmes et des horaires de coucher réguliers, et de mettre en place des rituels qui favoriseront l’endormissement : berceuses, histoires, boîtes à musique...Quand il grandit, veillez à laisser les écrans en dehors de sa chambre. Si votre enfant présente des troubles du sommeil, n’hésitez pas à en parler rapidement avec votre médecin. Le sommeil, ça s’apprend aussi !

Des rendez-vous santé

Comme le dit l’adage, « mieux vaut prévenir que guérir ». Pour cette raison, il est important d’emmener régulièrement votre progéniture chez le médecin et le dentiste pour les examens de contrôle recommandés à chaque âge. S’il connaît bien votre enfant, le médecin sera plus en mesure de détecter précocement certaines maladies ou d’éventuels troubles de croissance. Les visites régulières chez le dentiste sont aussi la meilleure façon d’aider votre enfant à se familiariser avec lui et de limiter l’apparition et le développement des caries. 

Bon à savoir

La Banque Postale Assurance Santé est partenaire de Programme Malin. De la naissance jusqu’aux six ans de votre enfant, ce programme offre des conseils sur l’alimentation et la santé de votre bébé. Vous y trouverez aussi de nombreux articles sur l’utilisation des écrans, le sommeil ou la pratique d’une activité physique.

Comment utiliser les écrans à bon escient ?

Les experts déconseillent une forte exposition aux écrans avant l’âge de trois ans, car elle impacte le développement de leurs capacités d’attention et d’acquisition du langage. Il est donc plutôt recommandé de réserver les tablettes à des jeux d’éveil, pour des périodes de courte durée, et de privilégier les activités qui renforcent l’interaction entre vous. Entre trois et six ans, un enfant a besoin de jouer avec ses mains, de construire, de développer son imagination, des apprentissages difficiles à acquérir par le biais d’une tablette ou d’un ordinateur. Il existe en revanche d’autres outils numériques parfaitement adaptés aux plus petits, comme les podcasts, qui offrent une grande variété d’émissions sonores conçues spécifiquement pour eux. Une excellente façon de stimuler leur imaginaire et de développer leur vocabulaire ! A partir de six ans, les écrans peuvent devenir de bons outils éducatifs, à condition de lui proposer des activités adaptées à son âge et de poser des limites de temps d’utilisation.

Comment protéger votre enfant contre les accidents de la vie courante ?

Tant à l’intérieur de la maison qu’à l’extérieur, votre enfant est susceptible de courir des risques d’accidents dont certains peuvent être graves. Les accidents domestiques représentent la première cause de mortalité* chez les enfants âgés d’un à quatre ans. A la maison, les chutes font partie des mésaventures les plus fréquentes, suivis par les brûlures et les intoxications. En extérieur, votre enfant peut aussi se blesser en jouant sur une aire de jeux ou être victime d’une morsure animale. Plusieurs bons réflexes à adopter contribuent à prévenir ces risques. A la maison, vous pouvez installer des bloque-portes, ranger les produits ménagers toxiques hors de portée des petites mains, installer des barrières sur l’escalier et une protection sur la cuisinière. En voiture, votre enfant doit absolument être attaché et installé dans un siège adapté à son âge. Apprenez-lui également très tôt à mettre son casque à vélo et à respecter la signalisation avant de traverser, et enseignez-lui les précautions à prendre avec les animaux qu’il ne connaît pas. 

Bon à savoir

Le contrat Assurance des Accidents de la Vie vous préserve des conséquences financières et organisationnelles d’un accident grave de la vie privée et protège également vos proches en cas de décès grâce au versement d’une indemnité selon le préjudice subit et des prestations d’assistance. En formule Famille, un seul contrat suffit pour vous couvrir avec votre conjoint ainsi que vos enfants à charge contre les conséquences financières de ces accidents. 

Comment le protéger pendant ses activités de loisirs ?

Qu’elles soient sportives ou artistiques, les activités extra-scolaires participent à l’équilibre de votre enfant. Attention toutefois à ne pas les multiplier pour ne pas surcharger son emploi du temps, surtout quand il commencera à avoir des devoirs à effectuer à la maison.

Les clubs de loisirs et associations disposent d’assurances qui couvrent votre enfant, mais seulement dans le cas d’un accident qui engage leur responsabilité. Afin qu’il puisse être correctement protégé, à la fois à l’école, pendant les sorties ou les voyages scolaires et pendant la pratique de loisirs et d’activités extra-scolaires, La Banque Postale vous propose des garanties adaptées dans le contrat d’assurance Accidents de la Vie(1).

Les solutions de La Banque Postale

Anticiper le futur de son enfant

Pourquoi s’y prendre tôt pour préparer l’avenir de son enfant ?

« Quand je serai grand, je serai explorateur ! » Dès son plus jeune âge, un enfant s’imagine exercer son métier idéal. Même si ses souhaits évoluent au fur et à mesure qu’il grandit, il n’est jamais trop tôt pour préparer le financement des études qui le formeront à son futur métier. En effet, le coût d’une formation supérieure, même à l’université, nécessite un budget important. Entre les frais d’inscription, le coût du logement, les transports, l’habillement et l’alimentation, une année d’études à l’université est évaluée en moyenne à 11 000 €. Un budget largement dépassé dans le cas des écoles d’ingénieurs ou de commerce, qui coûtent à elles seules entre 6 000 et 17 000 € par an.

Pour constituer un capital qui l’aidera à financer ses études, mieux vaut donc commencer à épargner le plus tôt possible. La Banque Postale propose des solutions d’épargne dès la naissance. Vous mettez de l’argent de côté en douceur grâce à des versements réguliers. Cette épargne pourra être complétée ponctuellement par des versements plus importants, par exemple à l’occasion de ses anniversaires où d’autres moments importants de sa vie.  

Comment préparer l'avenir de ses enfants ?

On n’y pense pas forcément, mais l’assurance vie est également un excellent moyen de préparer sereinement le financement d’un projet à long terme. Le contrat Vivaccio de La Banque Postale est une solution d’assurance vie dotée de 5 formules adaptées à chaque âge. La formule Vivaccio Initial est réservée aux 0-17 ans et peut être souscrite dès la naissance de votre enfant. Un premier versement initial de 75 € est demandé lors de l’ouverture du contrat, et vous pouvez mettre en place des versements réguliers à partir de 30 €. 

Vivaccio est un contrat d’assurance vie multi-supports qui conjugue un support en euros (Vivaccio Euros) pour la sécurité de l’épargne et un support en unités de compte (Vivaccio Actions) pour sa diversification sur le long terme. Les montants investis sur des supports en unités de compte sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse, en fonction de l’évolution des marchés financiers, d’où un risque de perte en capital.

Bon à savoir

Avec la formule Vivaccio Initial, dès le 16e anniversaire de votre enfant, la part investie sur le support en unités de compte est progressivement arbitrée vers le support en euros. De cette façon, à son 20e anniversaire, votre enfant dispose d’un contrat 100 % investi en euros, et un capital garanti équivalent au minimum aux versements nets de frais(2) . Autre avantage de l’assurance vie : au bout de huit ans, les intérêts et les plus-values réalisés bénéficient d'un abattement d'impôt sur le revenu. 

A noter

Quels sont les avantages du Livret A ? 
Le Livret A est un placement simple et sans risques, défiscalisé, avec une rémunération de 0,50 % garantie par l’état, qui peut lui aussi être ouvert dès la naissance de votre enfant. L’ouverture d’un Livret A demande un versement initial minimum de 1,50 € et vous pouvez y déposer jusqu’à 22 950 €. L’épargne demeure disponible à tout moment, sans frais. Une bonne façon de mettre facilement de l’argent de côté pour son avenir !

Les solutions de La Banque Postale

Articles associés

Ceci pourrait aussi vous intéresser

* Ministère de la Santé et Institut de Veille Sanitaire – 2009 – Etudes sur les Accidents de la Vie Courante (AcVC)
(1) Dans les limites et conditions précisées dans les Conditions Générales de votre contrat d'Assurance des Accidents de la Vie. 
(2) hors rachats bruts de fiscalité et avances non remboursées.

Mentions légales

Vivaccio est un contrat d'assurance de groupe sur la vie libellé en euros et en unités de compte, souscrits par La Banque Postale auprès de CNP Assurances et de CNP Caution, entreprises régies par le code des assurances.

La Banque Postale- S.A à directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 6 585 350 218 €. 115, rue de Sèvres 75275 Paris Cedex 06. RCS Paris 421 1000 645. ORIAS n°07 023 424.

CNP Assurances-S.A. au capital de 686 618 477€ entièrement libéré. Siège social : 4place Raoul Dautry 75716 Paris cedex 15. RCS Paris 341 737 062. Groupe Caisse des Dépôts. RCS Paris 383 024 098.

CNP CAUTION - Société anonyme au capital de 258 734 553,36 euros entièrement libéré - Siège social : 4 Place Raoul Dautry – 75716 Paris CEDEX 15 - 383 024 098 RCS Paris. Entreprise régie par le code des assurances

LA BANQUE POSTALE ASSURANCES IARD - S.A. au capital de 241 713 000€. Siège social : 30 Boulevard Gallieni 92130 Issy les Moulineaux. RCS Nanterre 493 253 652. Entreprise régie par le Code des assurances.

L'Assurance des Accidents de la Vie inclut des prestations d'assistance fournies par FILASSISTANCE INTERNATIONAL.

FILASSISTANCE INTERNATIONAL – S.A. au capital de 4 100 000€. Siège social : 108 Bureaux de la Colline 92213 Saint Cloud CEDEX. RCS Nanterre 433 012 689.

Entreprises régies par le Code des assurances.