Article

7 réseaux d’accompagnement pour vous aider à réussir votre projet

Activité commerciale, artisanale, industrielle ou numérique… Quelle que soit l’activité que vous vous apprêtez à lancer, il est primordial de s’appuyer sur des réseaux d’accompagnement. 

Lecture 2 min

Un entrepreneur bien entouré multiplie considérablement ses chances de réussite. Les avantages des réseaux d'accompagnement sont multiples : au-delà des conseils gratuits et techniques qu’ils peuvent délivrer, de l’établissement d’un business plan, d’une analyse de marché, de la recherche d'aides et de subventions, ils permettent au porteur de projet de ne pas rester isolé. Reste à choisir le réseau adapté à ses besoins. 

Les Chambres consulaires : des conseils, outils et experts pour futurs commerçants et artisans

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) et les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA) s’adressent à tous les porteurs de projet. Elles accompagnent les entrepreneurs dans leur démarche de création ou de reprise d’une entreprise artisanale, commerciale, industrielle ou de service. Un parcours qui alterne les moments de formation collective et de suivi individuel pour acquérir les bases indispensables pour piloter et développer son entreprise. Après un bilan établi avec leurs experts (notaires, experts-comptables, groupe de prévoyance sociale, …), un conseiller de la chambre peut accompagner votre entreprise durant les trois ans suivant sa création.

BGE : un réseau généraliste pour un accompagnement complet

Avec 530 points d’accueil répartis sur tout le territoire et 1 164 conseillers, BGE (ensemBle pour aGir et Entreprendre) est la porte d’entrée des créateurs néophytes. Ce réseau associatif accompagne les entrepreneurs à chaque étape, depuis l’émergence de l'idée jusqu’à la construction du projet, la recherche de financements et l’appui au développement des jeunes entreprises. Et ce, quelle que soit la situation personnelle des porteurs de projet (demandeur d’emploi, salarié) et la nature de leur projet. 

L’ADIE : une aide à la création de petitesentreprises

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) accompagne les créateurs de petites structures et propose un financement. Ce dernier prend la forme d’un microcrédit de 10 000 euros maximum et peut être accompagné d’un prêt d’honneur (jusqu’à 3 000€ sous conditions). L’Adie délivre par ailleurs une formation certifiante sur une à deux semaines à la création d’entreprise, et met à disposition des experts qui suivent le créateur tout au long de la vie de son entreprise. L’ADIE organise également partout en France des rencontres d’échanges d’expériences et d’informations entre jeunes créateurs.

Initiative France : un prêt d’honneur à taux zéro

Le prêt d’honneur sans intérêts ni garanties, d'un montant compris entre 3 000 et 50 000 €, constitue le pilier de l'offre de services d'Initiative France aux entrepreneurs. Le but du prêt d'honneur est de renforcer l’apport personnel afin de créer un effet levier pour l'obtention du financement bancaire. Ce réseau associatif qui fédère 210 associations locales propose par ailleurs un accompagnement pendant toute la durée du remboursement du prêt. Autre prestation proposée : le parrainage d’un chef d’entreprise ou d’un cadre qui va permettre au porteur de projet de bénéficier de ses conseils, de son expérience, de son réseau durant les trois premières années de son activité. 

France Active : soutenir la finance solidaire

Pionnier de la finance solidaire, France Active accompagne et finance les entreprises depuis plus de 30 ans. Sa mission : soutenir les entrepreneurs engagés dont l’ambition est de bâtir une société plus solidaire. Le réseau France active s’est en effet spécialisé dans l’accompagnement et l’inclusion financière des créateurs les plus fragiles, par la mise à disposition de financements adaptés (notamment des garanties d’emprunts bancaires), et le développement d’un environnement favorable aux entrepreneurs engagés.

Des spécialistes financiers ou juridiques aident par exemple les créateurs dans la rédaction de demande de prêts et lors du démarrage de l’activité.

Le réseau Entreprendre : idéal pour les créateurs d’entreprises à potentiel

Ce réseau associatif, composé de chefs d’entreprise bénévoles, épaule des entreprises à potentiel de créations d’emplois, susceptibles d’atteindre la taille d’une PME. Pour financer les projets, le réseau propose un prêt d’honneur à 0 % allant de 15 000 à 50 000 euros, sans garantie. Les jeunes dirigeants peuvent profiter de l’accompagnement pendant deux ans d’un chef d’entreprise expérimenté. Des rendez-vous mensuels offrent un suivi au plus proche des attentes du créateur, lui donnent les bons outils pour développer son activité et prendre les bonnes décisions. 

Les couveuses pour tester son activité en grandeur nature

Les couveuses d’entreprises ont la particularité de proposer aux entrepreneurs un test de leur activité en grandeur nature.  Le test en couveuse d’entreprise permet d’apprécier ses capacités à entreprendre et la viabilité économique de l’ensemble de son projet. Ce contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) permet le démarrage opérationnel avant que l’entreprise soit légalement constituée, par un hébergement juridique de l’activité. En parallèle, le créateur s’engage à suivre un programme d’accompagnement et de formation et maintient son statut (demandeur d’emploi, étudiant, salarié à temps partiel). Ce contrat est limité à 12 mois, renouvelable deux fois. Au terme du test, sous contrat CAPE, les entrepreneurs peuvent créer leur propre structure ou pérenniser leur activité au sein de la coopérative. 

Solutions associées