L’Allier et La Banque Postale : cause commune pour le soutien à l’économie locale
En cours de chargement

En cours de chargement

L’Allier et La Banque Postale : cause commune pour le soutien à l’économie locale

Lecture 2 min

Les collectivités territoriales sont en première ligne dans le soutien aux acteurs locaux face à la crise sanitaire. Pour les y aider, le département de l’Allier met à leur disposition les solutions de La Banque Postale, dans des conditions privilégiées.

A 11,3 % de baisse du PIB attendus pour 2020 du fait du reconfinement partiel, contre 10,2 % anticipés à mi-année, les conséquences de la crise sanitaire sur le tissu économique sont plus lourdes encore que prévu.

Dans un tel contexte, l’intervention de l’État en soutien aux acteurs économiques se double d’une mobilisation de nombreuses régions, qui abondent le fonds de solidarité national. Mais les départements ne sont pas en reste.

Au côté des collectivités pour soutenir leur économie locale

Le département de l’Allier a mis en place un plan de relance local en complément des dispositifs nationaux. À la clé, 30 M€ d’investissements supplémentaires sur 3 ans, « pour donner corps à l’Allier de demain ». Ce plan de relance s’articule autour de 4 piliers :

  • l’attractivité du territoire auprès des entrepreneurs, des touristes et de potentiels nouveaux habitants ;
  • l’aménagement du territoire, avec des investissements structurants menés en concertation avec les communes et intercommunalités ;
  • une meilleure qualité de vie en Bourbonnais, avec le développement de circuits courts pour une alimentation saine et la mise en place de tiers-lieux dédiés au télétravail ;
  • le développement des solidarités humaines en réponse à toutes les situations de fragilité.

Ce plan de relance entend notamment encourager les communes à contribuer activement à la relance de leur territoire.  

Il prend la forme de subventions versées aux communes prévoyant des investissements, notamment en matière de travaux publics (voirie…) ou de rénovation de bâtiments publics. Le conseil départemental mobilise, pour ce dispositif, 4 millions d’euros d’aides exceptionnelles pour la période 2020-2021. Concrètement, les communes bourbonnaises pourront être subventionnées à hauteur de 30% sur des montants de dépenses compris entre 2500 € HT et 40 000 € HT.

« L’objectif est de répondre massivement et sur un temps court aux attentes des communes qui engagent des travaux simples n’atteignant pas les planchers de travaux des dispositifs de financement classiques. » explique Claude Riboulet, président du conseil départemental.

 

La Banque Postale partenaire du plan de relance de l’Allier

Crédit photos : Laetitia Guyot

Soutenir de manière efficace le tissu local des entreprises fragilisées par la crise sanitaire suppose l’engagement rapide des travaux programmés. « Pour faciliter les démarches des collectivités quant au reste à charge du projet à financer » indique Claude Riboulet, « nous avons souhaité conclure un partenariat avec La Banque Postale, dont la légitimité comme banque publique et premier prêteur bancaire aux collectivités locales n’est plus à démontrer. »

Les communes de toutes tailles – jusqu’aux plus modestes - ayant besoin d’un prêt bancaire pour compléter le financement des projets subventionnés par le Département vont bénéficier, au titre de cette convention de partenariat, d’un seuil d’emprunt exceptionnellement réduit. Avec le dispositif déployé jusqu’au 31 décembre 2020, pour des travaux devant être achevés au 30 juin 2021, l’emprunt est en effet accessible dès 28 000 €, à taux fixe, pour une durée de 5 à 25 ans. « Nous mobilisons une équipe spécialisée, pour garantir un traitement accéléré des demandes de financement. » précise Xavier Bouchet, directeur régional Secteur public local Centre-Est de La Banque Postale, qui s’engage sur une réponse de principe délivrée sous 48 h pour les communes de moins de 5 000 habitants.