DCC (Dynamic Currency Conversion),
comprendre le change dynamique

Dans la plupart des zones touristiques et de transit international, vos clients peuvent être amenés à payer avec une carte bancaire associée à un compte en devise étrangère. Or, le paiement par carte en devise étrangère occasionne des frais impactant le commerçant et ses clients. Afin de répondre à cette problématique des coûts de transaction, il est possible d’équiper votre TPE (terminal point de vente) d’un logiciel DCC (Dynamic Currency Conversion).

Lecture 2 min

Qu’est-ce que le DCC ?

Le DCC est un processus par lequel une transaction effectuée au moyen d’une carte bancaire étrangère est convertie par votre TPE dans la devise de votre client. A La Banque Postale, vous pouvez accepter 32 devises différentes. 

Si le client choisit de payer dans sa devise, le logiciel DCC convertit automatiquement le montant de la transaction en pratiquant le taux de change en vigueur applicable au jour de la transaction augmenté d’une commission de 3%.

Informé des frais applicables au moment du paiement, votre client aura le choix de payer en euro ou dans sa devise. Grâce au choix proposé, le DCC permet de réduire le coût de la transaction supporté par le client en l’orientant vers la solution la plus favorable.

Lorsque le paiement a bénéficié du service DCC, le commerçant perçoit une commission pour avoir accepté des devises étrangères et le client fait l’économie de frais normalement plus élevés.

 

Comment fonctionne le DCC ?

L’utilisation du service DCC par le client nécessite en premier lieu que le commerçant l’ait mis en place en accord avec son partenaire bancaire.

Lorsque le client souhaite payer par carte bancaire, l’opération DCC se déroule en plusieurs étapes :

  • A l’insertion de la carte, le TPE détecte automatiquement la devise du titulaire de la carte bancaire
  • Le terminal propose alors au client de choisir entre la devise de son pays ou la devise du commerçant
  • Si le client choisit la devise du commerçant, la situation est classique c’est-à-dire que la banque du client convertit le montant de la transaction dans la devise du commerçant moyennant des frais (facturé par la banque du client) ;
  • Si le client choisit sa propre devise, le logiciel DCC opère une conversion automatique en fonction du taux de change en vigueur augmenté d’une majoration du taux de change ;
  • Le client doit alors accepter le ticket de transaction au moyen de sa signature pour acter son acceptation du taux de change et de la majoration.

En ce qu’il offre le choix au client, le DCC peut s’analyser comme un véritable atout commercial. Si le client se voit appliquer des frais de transaction élevés par sa banque, il pourra alors s'orienter vers un paiement dans la devise du commerçant. Cette solution est donc particulièrement appréciée par les clients internationaux dans les zones touristiques où les facilités de paiements en espèces restent limitées notamment en raison des commissions de change élevées et/ou de l’absence de bureaux de change.

 

Les avantages du DCC

Ainsi, le DCC présente de nombreux avantages en raison du choix proposé. Il offre des facilités de paiement supplémentaires et s’adapte parfaitement à la diversité des clients internationaux. 

En outre, le DCC permet de calculer automatiquement le taux de change en cas d’acceptation de devises étrangères. Il n’est donc plus nécessaire de pratiquer des opérations manuelles de conversion et de connaitre le taux de change des différentes devises. Cette particularité se traduit par une diminution des coûts de transaction en limitant le temps de passage en caisse. 

Enfin, côté client, les coûts du DCC sont transparents. Il peut instantanément connaitre l’équivalence du prix de la transaction dans sa devise de référence augmentée de la commission applicable sur le taux de change en vigueur (3%).