La Banque Postale propose une enveloppe d’urgence de financement à taux 0% aux communes sinistrées par les récentes inondations
En cours de chargement

En cours de chargement

La Banque Postale propose une enveloppe d’urgence de financement à taux 0% aux communes sinistrées par les récentes inondations

La Banque Postale propose un financement d’urgence de 100 millions d’euros à taux 0% aux communes sinistrées par les inondations dans l’Aude et participe à la prévention en soutenant en France les projets de Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI).

En soutien aux communes sinistrées du département de l’Aude, La Banque Postale, premier prêteur bancaire des collectivités locales, propose en urgence une enveloppe de financement à taux 0% pour les communes et intercommunalités déclarées en état de catastrophe naturelle suite aux inondations.

Les financements iront de 40 000 euros à 1 million d’euros par commune avec une durée de remboursement jusqu’à 18 mois.
L’enveloppe globale de 100 millions d’euros sera également ouverte à l’ensemble des actions de prévention mise en place sur le territoire national dans le cadre des projets de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI).

Si l’octroi de ce financement d’urgence est soumis à la constatation de l'état de catastrophe naturelle (recensement par arrêté), les communes et intercommunalités peuvent d’ores et déjà prendre contact avec La Banque Postale pour constituer leur dossier. Celui-ci devra être déposé avant le 31 décembre 2018.

Afin de faciliter les démarches pour les communes et intercommunalités concernées, La Banque Postale a mis en place un numéro de téléphone dédié accessible du lundi au vendredi de 9 h à 17 h (hors jours fériés) :

09 69 36 88 00 (appel non surtaxé)


Avec sa filiale de financement participatif KissKissBankBank, La Banque Postale se mobilise également pour organiser dans les prochains jours des collectes de dons. L'objectif est de permettre aux citoyens qui le souhaitent de contribuer aux travaux de remise en état des infrastructures locales.

 

Cette enveloppe avait déjà été mise en place auprès des collectivités locales du nord de la France à la suite des intempéries du début d'année 2018.