Bien gérer sa trésorerie pour limiter les risques de défaillance

08 JUILLET 2019

Pour une entreprise, la trésorerie, c’est le nerf de la guerre ! Pourquoi ? Parce que la trésorerie d’une entreprise c’est tout simplement l’ensemble des liquidités disponibles dans les caisses de la société ou sur ses comptes en banque. En clair, l’argent dont dispose la société pour fonctionner, payer ses salariés, ses fournisseurs, ses loyers, ses charges, etc.

D’un point de vue technique la trésorerie c’est la différence entre les fonds de roulement (ressources durables de financements) et le besoin en fonds de roulement (besoins d'exploitation à financer).

A défaut d’une trésorerie suffisante, l’entreprise se met en difficulté, se fragilise, au point d’entraîner un dépôt de bilan. Pour éviter le pire, il existe des solutions simples pour bien gérer sa trésorerie.

Améliorer la trésorerie en optimisant ses dettes fournisseurs

Selon l’Observatoire des délais de paiement, les retards de paiement sont à l’origine des difficultés de trésorerie d’une PME sur quatre et les privent de quelques 19 milliards d’euros de trésorerie. Et la France fait plutôt partie des mauvais élèves en la matière. Selon la dernière étude de Euler Hermes, les délais de paiement dans le monde (DSO, pour Days Sales Outstanding) se sont raccourcis à l’échelle mondiale d’un jour en moyenne (65 jours) en 2018, quand dans le même temps ils se sont rallongés de 2 jours en France.

Car de nombreuses entreprises utilisent le poste fournisseur pour améliorer leur trésorerie, en allongeant au maximum les délais de paiement.

Plusieurs techniques pour ce faire. La première consiste à demander de tout régler à l’échéance si vous payez habituellement des acomptes, ou de demander une réduction du montant de ces derniers.

Vous pouvez aussi demander d’allonger les délais de règlement proposés par le fournisseur. Attention cependant car Bercy surveille de près les mauvais payeurs. Pour mettre fin aux mauvaises pratiques en matière de paiement des entreprises, Bercy a décidé de frapper fort en publiant la liste des mauvais payeurs et en infligeant de grosses pénalités.

Améliorer la trésorerie en travaillant sur les créances clients

Pour améliorer sa trésorerie, la meilleure solution est de récupérer au plus vite ses créances.

Relance systématique, mise en demeure… tout est bon pour faire la chasse aux mauvais payeurs.

En amont, de la transaction, il faut s’assurer de la solidité de ses partenaires, en consultant la presse, les bases de données économiques ou les sites d’emplois qui fourmillent d’informations sur la santé des entreprises. Il vaut toujours mieux perdre une commande que d’essuyer un impayé.

En cas de soucis, l’entreprise peut faire appel à un service d’affacturage. Le principe est de céder sa dette à un factor qui se charge de les recouvrir. Une rémunération est versée au factor en contrepartie, ce qui diminue indirectement la marge de l’entreprise. Mais l’affacturage peut permettre à l’entreprise de récupérer plus rapidement de la trésorerie.

Faire travailler sa trésorerie

Une bonne gestion consiste à maintenir le solde de ses comptes au plus près de 0. C’est-à-dire pas de solde négatif qui entraînerait de frais, ni de financement excessif qui reviendrait à immobiliser de l’argent pour rien.

Les sociétés qui ont la chance de posséder un excédent de liquidités se trouvent confrontées à la question de leur placement. Parmi les produits possibles, les plus souples pour faire travailler ses excédents sont :

  • le compte épargne,
  • le dépôt à terme,
  • le certificat de dépôts négociable.

Renégocier vos emprunts bancaires

En cas de charge trop importante, il peut être intéressant de renégocier ses prêts bancaires en allongeant la durée de remboursement et en trouvant des taux plus avantageux. Les taux d’intérêt extrêmement bas proposé par les banques facilitent l’opération.

Les banques peuvent accorder des crédits de trésorerie. Ces crédits prennent la forme d'une facilité de caisse, c'est à dire l'autorisation accordée par la banque à une entreprise d'être à découvert pour quelques jours ou quelques semaines.

Financer vos actifs par endettement ou en location

Utiliser le « lease-back » pour financer ses actifs, à savoir la cession des biens à une société de crédit-bail qui les propose ensuite en contrat de crédit-bail à l’entreprise. Concrètement, le crédit-bail est une opération de crédit dans laquelle la banque garde le bien en garantie. Son principal intérêt est de permettre à l’entreprise de ne pas faire l’avance de fonds. D’un point de vue fiscal et comptable, la majeure partie du loyer constitue une charge d'exploitation.

Optimiser le paiement de vos charges et impôts

Il existe de nombreuses autres astuces pour alléger sa trésorerie. Les entreprises qui collectent la TVA peuvent opter pour un régime de TVA avec un paiement trimestriel ou annuel de la taxe plutôt que mensuel. De même le paiement des charges sociales peut se faire par trimestre.