En cours de chargement

En cours de chargement

Mon pouvoir d'achat

Comment bien gérer son budget retraite et optimiser ses charges ? Comment augmenter ses revenus ? La Banque Postale vous accompagne et vous propose les solutions adaptées à vos besoins.

Comment bien gérer son budget retraite et optimiser ses charges ?

Les pensions représentent 80% à 90% du revenu disponible des retraités en fonction de la situation du ménage.

DRESS

— Edition 2018 "Les retraités et les retraites".

Une fois la retraite venue, beaucoup de séniors doivent faire face à une baisse de revenus. Selon la DRESS, les pensions représentent en effet 80 % à 90 %* du revenu disponible des retraités en fonction de la situation du ménage. Pour modifier à minima votre train de vie et profiter pleinement de votre temps libre, place à l’optimisation financière.
La retraite, ça se prépare ! Financièrement, physiquement et moralement. Voici quelques solutions pour améliorer votre quotidien.

Allégez vos charges en suivant ces conseils

Pour bien gérer son capital retraite, il faut d’abord commencer par définir précisément vos dépenses courantes et vos différentes rentrées d’argent (pension, revenus locatifs, etc.). Cela vous permettra d’avoir une vision globale de vos besoins, de revoir vos habitudes et réduire vos dépenses si nécessaire. Au quotidien, cela se résume par utiliser les transports en commun ou le covoiturage pour limiter votre budget essence, prêter attention à votre consommation d’eau et d’électricité, résilier des abonnements futiles… La maison familiale est trop grande et vous ne tenez  pas à partir ? Sous-louer une chambre peut également être un bon moyen d’augmenter vos revenus, et d’avoir, par la même occasion, un peu de compagnie. Pour jouir des petits plaisirs de la vie sans rogner sur votre budget.

Vous avez plusieurs crédits à la consommation et immobiliers en cours ? Pensez à les regrouper pour simplifier ou rééquilibrer la gestion de votre budget. Vous obtiendrez ainsi un seul prêt, à taux fixe, et une mensualité unique adaptée à votre capacité de remboursement et vos besoins (1). Vos démarches sont ainsi simplifiées puisque vous n’avez plus qu’un seul interlocuteur. De plus, le rachat de crédit pourrait vous permettre de financer de nouveaux projets sans attendre la fin du ou des crédits en cours. 

Bon à savoir

La Banque Postale vous propose des solutions adaptées pour racheter un ou plusieurs crédits en cours et y associer le financement de nouveaux projets(2).

Anticipez vos nouveaux besoins et ajustez votre niveau de protection

Sortez couverts ! A la retraite, l’état de santé évolue et les frais liés médicaux peuvent très vite grimper. Pour faire face aux troubles de l’âge, mieux vaut alors investir dans une bonne complémentaire santé. Minimisez les coûts en choisissant une garantie adaptée aux séniors et à vos besoins : soins courants, frais d’optique, auditif, dentaires… Pensez à renforcer la garantie en cas d’hospitalisation. Le niveau de remboursement sera ainsi plus élevé et la prise en charge de frais annexe, tels que la télévision ou le téléphone, aussi. 

Assurez également vos biens et votre logement face aux risques les plus courants et gardez l’esprit tranquille en souscrivant à des garanties minimisant les pertes financières. Vous roulez peu ? Dépensez moins. Adaptez votre contrat d’assurance auto en souscrivant à un forfait kilométrique. Si votre véhicule n’est pas récent, inutile également de l’assurer tous risques. Pour prévenir des dommages matériels causés par la foudre, un sinistre ou un tiers, optez pour des offres multirisques. La prise en charge n’en sera que meilleure. 

Bon à savoir

Avec le forfait 5000 km, l’assurance auto de La Banque Postale permet aux petits rouleurs de bénéficier d’avantages tarifaires sur leur prime d’assurance.
Faites le point avec votre conseiller afin d’adapter vos contrats d’assurance à votre situation.

Comment augmenter ses revenus à la retraite et développer ses entrées d'argent ?

En moyenne, les rétributions d’un français à la retraite baissent de 10% à 20%.

DRESS

— Edition 2018 "Les retraités et les retraites".

En moyenne, les rétributions d’un français à la retraite baissent de 10 % à 20 %, selon la DRESS. Hormis la maîtrise et l’optimisation de son budget, existe-t-il des solutions pour l’accroître ? Faisons le point.
De plus en plus de séniors choisissent de poursuivre une activité professionnelle (+ 50 % entre 2009 et 2017 selon la Cnav), d’investir dans le locatif ou dans des placements financiers pour multiplier vos rentrées d’argent. Suivez leurs pas grâce à ces précieux conseils.

Le cumul emploi-retraite : quelles sont les règles ?

« Retraité cherche job pour arrondir ses fins de mois. » Selon les derniers chiffres de la Cnav publiés le 27 septembre dernier 2018, plus de 377 000 séniors auraient pu être l’auteur de cette annonce. Un chiffre en constante progression. Pour capitaliser intégralement emploi rémunéré et retraite, il vous faudra remplir ces 3 conditions :

  • Mettre un terme à l’ensemble des activités exercées salariées comme non salariées.
  • Bénéficier d’une retraite à taux plein et avoir liquidé l'ensemble de vos pensions vieillesses personnelles. Si l’ensemble des trimestres n’est pas acquis, la reprise d’activité ne devra pas dépasser le montant du dernier salaire perçu avant votre départ à la retraite ou 160 % du smic.
  • Artisans, commerçants et libéraux, vous ne devrez pas outrepasser le plafond fixé par la sécurité sociale en fonction de votre catégorie. Fiscalement parlant, vous bénéficierez d’un abattement de 10% pour frais professionnels sur ces revenus annexes.

Misez sur le locatif

Pour aborder plus sereinement votre retraite et améliorer vos finances, pourquoi ne pas louer une partie de votre logement en devenant propriétaire bailleur ? La location d’une chambre à un étudiant, d’une dépendance à un jeune actif dans votre résidence principale devenue trop grande ou d’un logement secondaire, peut vous apporter un réel supplément pécuniaire, surtout si votre crédit est déjà remboursé en totalité soldé. Dans le cadre où vous êtes propriétaire et que vous désirez louer une partie de votre logement, les étapes à suivre sont les suivantes :

  • En premier lieu, vérifiez que le règlement de votre copropriété ne vous l’interdit pas ;
  • Vérifiez si votre contrat d’assurance habitation vous couvre en tant que propriétaire bailleur mais également votre locataire si c’est une location « chez l’habitant »;
  • Faites ensuite le point sur vos diagnostics immobiliers. Votre diagnostic de performance énergétique (DPE) doit dater de moins de 10 ans et l’état des risques naturels et techniques (ERNT) doit dater de moins de 6 mois ;
  • Si vous êtes dans le cadre d’une location « meublée », vérifiez que votre logement remplit bien les caractéristiques nécessaires concernant le mobilier et l’équipement à fournir.

Vous avez la possibilité de confier la gestion à une agence immobilière qui prendra en charge l’ensemble des démarches à effectuer, de la recherche du locataire, la rédaction du bail jusqu’à la prise congé du locataire en fin du bail.

PEA : une rente viagère exonérée d’impôt

Diversifier ses investissements. Telle est la clé pour s’assurer la construction d'un patrimoine financier équilibré et chercher en obtenir une bonne valorisation à long terme.
Placement préféré des français, l'Assurance Vie est particulièrement adaptée. Intéressante d'un point de vue successorale, elle permet de se constituer un capital dans le temps et le valoriser si déjà existant. A la retraite, plusieurs options s'offrent à vous. Effectuer des rachats programmés selon la périodicité de votre choix pour compléter votre pension ou transformer ce capital en rente viagère* (Le montant de cette rente est imposable, selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu à hauteur de 40 % entre 60 et 69 ans et 30 % au-delà, auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux).

Sachez également que le Plan d'Epargne en Actions (PEA) est une bonne alternative / un bon complément à la détention d'un contrat d'assurance vie pour mettre en place une rente viagère. En effet, après 8 ans, vous avez la possibilité de transformer le capital détenu en PEA en rente totalement défiscalisée (les prélèvements sociaux restent néanmoins dus).
Dans tous les cas, vous n'êtes pas obligé de vous séparer de votre contrat d'assurance vie ou votre PEA pour mettre en place une rente viagère. Il suffit de mobiliser un capital détenu par ailleurs ou procéder à un rachat partiel sur votre contrat d'assurance vie ou un retrait sur votre PEA de plus de 8 ans.
Enfin, si le mécanisme de la rente vous rebute, vous pouvez également diversifier votre patrimoine dans l’immobilier et de percevoir des revenus locatifs. Vous aurez alors la possibilité d'investir dans des placements gérés par des professionnels du marché et de bénéficier de complément de revenus sans vous occuper de la gestion locative. Vous détiendrez également ainsi un patrimoine immobilier diversifié (bureaux, commerces, logements d'habitation...).

(1) La diminution du montant des mensualités peut engendrer un allongement de la durée du remboursement et une majoration du coût total du crédit. 
(2) Offre réservée aux particuliers sous réserve d’étude et d’acceptation définitive de votre dossier par le prêteur La Banque Postale Financement. Vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus.

* A la suite de cette transformation, vous ne pourrez plus disposer du capital accumulé mais vous avez la possibilité d'opter pour une rente réversible à une personne de votre choix (par exemple votre conjoint) à votre décès.

Prêteur : LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT - S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance. Capital social 2 200 000 €. 1 avenue François Mitterrand 93212 La Plaine Saint-Denis CEDEX. RCS Bobigny n° 487 779 035. ORIAS n° 09 051 330. 

Distributeur/Intermédiaire de crédit : La Banque Postale - SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 6 585 350 218 € - Siège social : 115, rue de Sèvres - 75 275 Paris Cedex 06 - 421 100 645  RCS Paris -ORIAS sous le n° 07 023 424.

Assureur : SOGECAP - Société Anonyme d’Assurance sur la Vie et de Capitalisation au capital de 1 168 305 450 € entièrement libéré. Siège social : Tour D2 – 17 bis place des Reflets 92919 Paris La Défense Cedex. RCS Nanterre n° 086 380 730. Entreprise régie par le Code des assurances. Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 4 place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris CEDEX 09.