Mon pouvoir d'achat

Comment bien gérer son budget retraite et optimiser ses charges ? Comment augmenter ses revenus ? La Banque Postale vous accompagne et vous propose les solutions adaptées à vos besoins.

JE DÉVELOPPE MES RENTRÉES D’ARGENT

Retraite : comment augmenter ses revenus ?

En moyenne, les rétributions d’un français à la retraite baissent de 10 % à 20 %, selon la DRESS. Hormis la maîtrise et l’optimisation de son budget, existe-t-il des solutions pour l’accroître ? Faisons le point.
De plus en plus de séniors choisissent de poursuivre une activité professionnelle (+ 50 % entre 2009 et 2017 selon la Cnav), d’investir dans le locatif ou dans des placements financiers pour multiplier vos rentrées d’argent. Suivez leurs pas grâce à ces précieux conseils.

Le cumul emploi-retraite : quelles sont les règles ?

« Retraité cherche job pour arrondir ses fins de mois. » Selon les derniers chiffres de la Cnav publiés le 27 septembre dernier 2018, plus de 377 000 séniors auraient pu être l’auteur de cette annonce. Un chiffre en constante progression. Pour capitaliser intégralement emploi rémunéré et retraite, il vous faudra remplir ces 3 conditions :

  • mettre un terme à l’ensemble des activités exercées salariées comme non salariées,
  • bénéficier d’une retraite à taux plein et avoir liquidé l'ensemble de vos pensions vieillesses personnelles (de base et complémentaires). Si l’ensemble des trimestres n’est pas acquis, la reprise d’activité ne devra pas dépasser le montant du dernier salaire perçu avant votre départ à la retraite ou 160 % du smic.
  • Artisans et commerçants et libéraux, vous ne devrez pas outrepasser le plafond fixé par la sécurité sociale en fonction de votre catégorie. Fiscalement parlant, vous bénéficierez d’un abattement de 10% pour frais professionnels sur ces revenus annexes.

Misez sur le locatif

Pour aborder plus sereinement votre retraite et améliorer vos finances, pourquoi ne pas louer une partie de votre logement en devenant propriétaire bailleur ? La location d’une chambre à un étudiant, d’une dépendance à un jeune actif dans votre résidence principale devenue trop grande ou d’un logement secondaire, peut vous apporter un réel supplément pécuniaire, surtout si votre crédit est déjà remboursé en totalité soldé. Dans le cadre où vous êtes propriétaire et que vous désirez louer une partie de votre logement, les étapes à suivre sont les suivantes :

  • En premier lieu, vérifiez que le règlement de votre copropriété ne vous l’interdit pas ;
  • Vérifiez si votre contrat d’assurance habitation vous couvre en tant que propriétaire bailleur mais également votre locataire si c’est une location « chez l’habitant »;
  • Faites ensuite le point sur vos diagnostics immobiliers. Votre diagnostic de performance énergétique (DPE) doit dater de moins de 10 ans et l’état des risques naturels et techniques (ERNT) doit dater de moins de 6 mois ;
  • Si vous êtes dans le cadre d’une location « meublée », vérifiez que votre logement remplit bien les caractéristiques nécessaires concernant le mobilier et l’équipement à fournir.

Vous avez la possibilité de confier la gestion à une agence immobilière qui prendra en charge l’ensemble des démarches à effectuer, de la recherche du locataire, la rédaction du bail jusqu’à la prise congé du locataire en fin du bail.


PEA : une rente viagère exonérée d’impôt

Diversifier ses investissements. Telle est la clé pour s’assurer la construction d'un patrimoine financier équilibré et chercher en obtenir une bonne valorisation à long terme.
Placement préféré des français, l'Assurance Vie est particulièrement adaptée. Intéressante d'un point de vue successorale, elle permet de se constituer un capital dans le temps et le valoriser si déjà existant. A la retraite, plusieurs options s'offrent à vous. Effectuer des rachats programmés selon la périodicité de votre choix pour compléter votre pension ou transformer ce capital en rente viagère * (Le montant de cette rente est imposable, selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu à hauteur de 40 % entre 60 et 69 ans et 30 % au-delà, auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux).
Sachez également que le Plan d'Epargne en Actions (PEA) est une bonne alternative / un bon complément à la détention d'un contrat d'assurance vie pour mettre en place une rente viagère. En effet, après 8 ans, vous avez la possibilité de transformer le capital détenu en PEA en rente totalement défiscalisée (les prélèvements sociaux restent néanmoins dus).
Dans tous les cas, vous n'êtes pas obligé de vous séparer de votre contrat d'assurance vie ou votre PEA pour mettre en place une rente viagère. Il suffit de mobiliser un capital détenu par ailleurs ou procéder à un rachat partiel sur votre contrat d'assurance vie ou un retrait sur votre PEA de plus de 8 ans.
Enfin, si le mécanisme de la rente vous rebute, vous pouvez également diversifier votre patrimoine dans l’immobilier et de percevoir des revenus locatifs. Vous aurez alors la possibilité d'investir dans des placements gérés par des professionnels du marché et de bénéficier de complément de revenus sans vous occuper de la gestion locative. Vous détiendrez également ainsi un patrimoine immobilier diversifié (bureaux, commerces, logements d'habitation...).

* A la suite de cette transformation, vous ne pourrez plus disposer du capital accumulé mais vous avez la possibilité d'opter pour une rente réversible à une personne de votre choix (par exemple votre conjoint) à votre décès.