Sécurité sur internet : ces astuces pour surfer en toute sûreté

14 DÉCEMBRE 2018

Chaque jour, de nouvelles personnes sont victimes de cybercriminalité. Pour limiter votre exposition aux menaces, suivez ces quelques mesures simples, pour naviguer sur le Net en toute quiétude.

Vol de données personnelles ou bancaires, usurpation d’identité, sites frauduleux… Les arnaques et hameçonnages sur le Web sont de plus en plus nombreux. Depuis 2013, plus de 101 millions de données personnelles (adresse mail, mot de passe, numéro de carte bleue…) ont été piratées ou perdues en France, d’après le Breach level index de Gemalto, le leader mondial de la sécurité numérique.

Pour vous protéger des risques de la vie numérique, mieux vaut mettre toutes les chances de votre côté.

Sécuriser ses mots de passe

Créez des mots de passe forts, sûrs et difficiles à deviner : lettres, majuscules, caractères spéciaux, chiffres… Plus c’est compliqué, mieux c’est. Évitez le nom de vos enfants, de vos animaux, votre date de naissance et autres éléments qui pourraient être visibles sur vos réseaux sociaux par exemple. N’utilisez pas le même mot de passe partout. Car si un hacker parvient à le récupérer, il aura accès à l’ensemble de vos comptes…
D’autres solutions, utilisées par de nombreux acteurs aujourd’hui, existent pour sécuriser les connexions à vos différents comptes comme : un code PIN, une question secrète ou encore un code à usage unique envoyé par SMS. Ces méthodes de contrôle d’identité qui requièrent deux preuves distinctes, réduisent considérablement les risques d’accès non autorisés à vos informations.

Protéger son ordinateur

Il est toujours important de mettre à jour ses logiciels et navigateurs. Procurez-vous un anti-virus et anti-spyware qui peut être fourni par votre fournisseur Internet ou indépendamment (Avast, Kapersky, McAfee…) et mettez-le à jour régulièrement.

Se prémunir des arnaques en ligne

En France, plus de 37 millions de consommateurs effectuent des achats en ligne*. Et comme tout un chacun, vous pouvez être confronté à de nombreuses malveillances : fausses promotions, publicités mensongères, contrefaçons, produits non conformes, paiements non sécurisés… Avant d’acheter, vérifiez les caractéristiques du bien (matériau, matière, composant…) ainsi que les mentions légales du site (nom, statut juridique, adresse e-mail, service client…). Veillez à ce qu’il soit bien sécurisé : son adresse doit pour cela obligatoirement commencer par « https ».
Afin d’éviter tout piratage de vos moyens de paiement, les établissements bancaires vous proposent différentes solutions. En effet, pour apporter une protection renforcée aux internautes, le système d’authentification 3-D Secure a été mis en place par les banques et les e-commerçants. Après avoir renseigné votre numéro de carte bancaire, vous êtes automatiquement redirigé vers une autre page Internet, sur laquelle vous êtes invité à confirmer votre achat à l’aide d’un code à usage unique reçu préalablement par SMS. La carte bancaire virtuelle générée par le « service e-Carte Bleue » (générant un code unique lié à votre banque), le service Paylib disponible dans votre application Mes Paiements de La Banque Postale ou encore le Talk to Pay (extension dédiée à votre navigateur web visant à vous identifier vocalement à chaque paiement) sont aussi des solutions pour sécuriser vos emplettes en ligne.
Protégez-vous également contre le « phishing » pour ne pas tomber dans le piège d’une fausse personne de confiance. Comme la Hack Academy le stipule, si un email vous semble douteux, ne cliquez pas sur le lien ou les pièces-jointes. Ne communiquez jamais votre vos identifiants (login/mot de passe), aucun site fiable ne vous les demandera ! Idem pour les attaques utilisant le rançongiciel (programmes informatiques malveillants). Des sauvegardes régulières de vos données sont nécessaires pour tenter d’y échapper. Si vous recevez des fichiers à extensions douteuses, ne cliquez pas.

Eviter les réseaux Wi-Fi publics

Enfin, évitez de vous connecter via des réseaux Wi-Fi publics. Les pirater est un jeu d’enfant. Si vous n’avez pas le choix, servez-vous d’un réseau virtuel privé, en installant un VPN (Freedom-Ip ou Tor) sur votre ordinateur ou tablette, pour chiffrer votre connexion. Une fois le téléchargement et l’inscription effectués, sélectionnez un serveur sur lequel vous connecter. Votre adresse IP et vos données de géolocalisation seront remplacées par celles d’un serveur virtuel distant pouvant être situé n'importe où dans le monde. Cela vous garantira ainsi un anonymat total sur le Web.
Si vous êtes victime de « hacking » signalez-le immédiatement sur le Portail officiel des contenus illicites de l’Internet.