Retourner à la fac à 60 ans : quelles démarches ?

03 SEPTEMBRE 2019

Il n’y a pas d’âge pour reprendre ses études ! Pour preuve, de nombreux seniors reprennent le chemin de l’université une fois l’heure de la retraite arrivée. Zoom sur la marche à suivre. 

Si elle est synonyme pour bon nombre de personnes de liberté retrouvée et de temps libre, la retraite représente pour d’autres l’opportunité de finir un cursus débuté il y a des années voire d’en commencer un nouveau pour parfaire ses connaissances dans un domaine ou se cultiver tout simplement. 

Reprendre ses études avant ou pendant sa retraite

Les seniors peuvent tout d’abord continuer des études inachevées dès lors qu’ils possèdent les diplômes ou les équivalences requis car l’admission à l’université se fait à tous les âges.

S’ils n’ont pas le bagage universitaire requis mais une expérience professionnelle dans le domaine de compétences concerné, ils peuvent aussi suivre un cursus diplômant à la faculté grâce à la procédure de Validation des acquis professionnels (VAP). Ils peuvent aussi devenir des auditeurs libres ! Cette solution leur permet d’assister aux cours magistraux dans la limite des places disponibles sans passer d’examens. 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec le service des équivalences de l’université qui vous intéresse.

Approfondir ses connaissances

Également appelées les universités tous âge, les universités du temps libre existent depuis 46 ans. Aujourd’hui plus de 75 000 personnes suivent dans plus de 400 universités leurs enseignements dans des domaines aussi variés que le droit, la littérature, les sciences politiques, l’histoire ou encore la théologie.

Accueillant tous les profils, les universités du temps libre n’ont pas vocation à décerner des diplômes mais permettent de renforcer la culture générale, d’assister à des conférences animées par des experts et de s’ouvrir à d’autres domaines de connaissances.

Dénombrant 150 000 étudiants dans plus de 100 villes françaises, les universités populaires partagent ce même objectif de permettre au plus grand nombre d’accéder au savoir. Les inscriptions aux universités du temps libre ou populaires ont lieu dès au mois de septembre et les frais d’inscription varient entre 40 et 120 euros. Pour savoir quelle est l’université du temps libre ou l’université populaire qui est la plus proche de chez vous, vous pouvez prendre contact avec votre mairie, l’Union française des universités de tous âges (Ufuta), ou l’Association des universités populaires de France (AUPF).

Enfin, il faut savoir que les retraités qui n’ont pas d’université à proximité de leur domicile peuvent aussi suivre des cours à distance grâce au Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) qui propose plus de 250 formations dont certaines permettent d’obtenir un diplôme.

Les seniors qui maitrisent les nouvelles technologies peuvent aussi se former grâce à des podcasts, des MOOC ( Massive Open Online Course) ou des vidéos proposées sur des plateformes en ligne comme Coursera, Fun Mooc ou Udemy.