Comment désigner une personne de confiance ?

11 JUIN 2019

Accompagnant la personne qui l’a désignée à transmettre ses volontés en cas d’incapacité, la personne de confiance joue un rôle capital mais encore méconnu. Voici les démarches pour la choisir officiellement.

Une personne de confiance est décrite par l’article L1111-6 du Code de la santé publique relatif au droit des personnes malades et des usagers du système de santé comme une « personne majeure de confiance qui sera consultée au cas où la personne ayant effectué cette démarche serait hors d'état d'exprimer sa volonté et de recevoir l'information nécessaire à cette fin ».
Différente de la personne à prévenir en cas d’hospitalisation ou de décès, cette personne a pour rôle de vous assister lors de rendez-vous médicaux et de vous aider à prendre des décisions concernant votre santé.
Si votre état de santé ne vous permet plus de communiquer vos volontés, c’est vers elle que se tournera l’équipe médicale afin de connaître vos souhaits d’où l’importance de lui communiquer dès que vous l’aurez désignée toutes vos attentes et vos désirs avec le plus d’exactitude possible.
Vous pouvez notamment lui transmettre vos directives anticipées qu’elle pourra remettre le cas échéant à votre médecin.
Tenue par un devoir de confidentialité, votre personne de confiance pourra aussi être consultée si des décisions doivent être prises en fin de vie mais c’est votre médecin qui conservera la décision finale concernant l’arrêt ou le maintien des traitements.

Un droit mais pas une obligation

Sachez que la démarche qui consiste à choisir une personne de confiance est un droit mais pas une obligation et que les personnes sous tutelle doivent obtenir l’autorisation du juge ou du conseil de famille.

Il est conseillé de faire ce choix quand vous êtes en bonne santé. Vous pouvez désigner n’importe quelle personne et donc votre compagnon ou votre compagne, l’un de vos enfants, un ami ou votre médecin traitant mais ce dernier ou cette dernière doit donner son accord. Avant de vous décider, communiquez avec la personne de confiance à laquelle vous pensez afin de vous assurer qu’elle a bien compris vos volontés et qu’elle les respectera. Pensez aussi à en informer vos proches afin qu’ils connaissent les coordonnées de la personne choisie.

Lettre datée et signée

Vous devez désigner votre personne de confiance par écrit et sur papier libre. Vous pouvez reproduire le modèle disponible sur le site officiel de l’administration française. Daté et signé, ce document doit préciser le nom, prénoms et coordonnées de la personne choisie afin qu’elle puisse être jointe. Il doit aussi comporter la signature de la personne de confiance et préciser si elle est en possession d’un exemplaire de vos directives anticipées.

N’hésitez pas à intégrer ce document à votre dossier médical afin que l’équipe soignante qui vous suit en soit informée ou à défaut pensez à le conserver toujours avec vous. Enfin, sachez que vous pouvez quand vous le souhaitez changer de personne de confiance, ou renoncer à en choisir une en l’exprimant également par écrit.