Fête des grands-mères : recevoir la famille à la maison

19 FÉVRIER 2019

Le 3 mars prochain, les grands-mères seront à l’honneur. Lancée par une célèbre marque de café, cette fête existe depuis 1987 et constitue une occasion rêvée de se retrouver en famille. Comment organiser cet événement ? Nos conseils pour passer une belle journée. 

L’importance des grands-mères

Cette fête est l’occasion de témoigner son attachement à ces aînées qui prennent soin du reste de la famille et de consolider les liens familiaux. Leur place dans notre société : souvent plus sollicitées et impliquées que les grands-pères, ces dernières s’ajustent aux évolutions mouvantes des couples (divorce, remariage...) et demeurent des repères. Loin des clichés de la mamie gâteau au chignon blanc, ce sont aujourd’hui des femmes dynamiques qui aiment leur temps libre mais qui n’hésitent pas (si elles le souhaitent) à garder et à accompagner leurs petits-enfants avec bienveillance dans leur évolution de vie. Elles ont un rôle de stabilisateur, d’écoute et d’ancrage des générations.
Selon les chiffres de l’Insee en 2011, les femmes deviennent grands-mères en France à 54 ans en moyenne. A 70 ans, huit personnes sur dix sont grands-parents. 

Planifier à l’avance

Pour l’occasion de la fête des grands-mères, vous avez décidé de recevoir toute votre famille autour d’un bon repas. Votre objectif : combler chacun, petits et grands.
Avant tout, réfléchissez à ce que vous souhaitez vivre. Les repas de famille, quels qu’ils soient, sont souvent surinvestis émotionnellement. Si vous avez beaucoup d’attentes, voire même des tensions et des rancœurs vis-à-vis de certains membres de la famille, est-ce le moment de les faire ressurgir à ce moment ? La seule façon de se prémunir est d’être lucide : les personnes qui seront présentes ne vont pas changer du jour au lendemain. La seule chose à modifier sera votre propre attitude.
Ensuite, lancez les invitations le plus rapidement possible pour que chacun puisse s’organiser.

Répartir les taches

Le stress des préparatifs avec l’élaboration du repas, les courses, les heures en cuisine, le fait d’avoir envie (trop) de faire plaisir, peut représenter une réelle cause de tensions, jusqu’à que vous vous sentiez irritable le jour J alors que vous êtes, en tant que grand-mère, la reine du jour. Il est souvent plus sage de faire appel aux autres et de proposer à chacun de s’investir dans l’organisation du repas.
Demandez-vous si vous préférez un buffet ou un repas à table. Les buffets avec de grands plats collectifs étant souvent plus faciles à gérer. Puis proposez et demandez à chacun de participer en amenant une partie du repas. Il y a de fortes chances que chacun, les enfants y compris, soient heureux de donner un coup de main pour s’occuper de cette journée spéciale. 

Prévoir des activités pour les enfants

Après tout, c’est une fête pour célébrer les grands-mères. N’hésitez pas, en amont, à organiser des ateliers décoration avec les enfants les mercredis, vacances et week-end précédents l’événement.
Prévoyez de la musique, des jeux pour les enfants et pour toute la famille, et pensez à installer un « photobooth », un coin photos avec quelques accessoires faits maison qui vous permettra de conserver de belles photos souvenirs de cette fête. 

Le jour J

Prévoyez un plan de table si la famille est importante. Vous pouvez choisir de faire une table pour les enfants et une pour les adultes. Puis, préparez-vous et accueillez vos invités !

Comme Le Disent nos petits enfants