Petits-enfants : quel budget ?

06 AOÛT 2019

Une aide financière non négligeable

Tout parent le sait : nos chers enfants reviennent chers ! Souvent, « papi » et « mamie » contribuent à leur épanouissement en mettant également la main au portefeuille.
C’est ainsi que près de deux tiers des grands-parents soutiennent financièrement de façon occasionnelle ou régulière leurs enfants dans l’arrivée et l’éducation de leurs progénitures. Cela représente près de 1 650€ par an hors vacances scolaires. Cet accompagnement se poursuit ensuite tout au long de la croissance des enfants.
Une aide providentielle : 35 % des parents estiment que cette aide financière est non négligeable et qu’ils auraient du mal à s’en sortir sans cette ressource financière complémentaire.

Les postes de dépenses

D’après l’observatoire Leclerc des nouvelles consommations, ce sont les transports qui coûtent le plus cher aux grands-parents avec une dépense annuelle de 390€ entre le carburant, les frais d’autoroutes et le paiement des transports en commun (train, avion…). On retrouve ensuite l’aide financière aux parents (305€/an), les frais de jouets et cadeaux divers (293€/an), le budget alimentation quand ils les gardent à domicile (243€/an), l’argent de poche (170€/an), l’habillement (148€/an), et les loisirs (101€/an).

Un surcoût de 700€ pendant les vacances scolaires

68 % des grands-parents gardent leurs petits-enfants pendant les vacances scolaires mais avec des conséquences sur leur budget. Des moments partagés qui représentent près de 28 jours par an en moyenne. Les périodes de vacances scolaires représentent un budget de 700€ en moyenne. Pour leur faire plaisir, ils n’hésitent pas à payer les repas (243€ en moyenne par vacances), les sorties et activités de loisirs, les transports, l’habillement…
Sachez-le, 83 % d’entre eux sont prêts à dépenser plus que d’habitude à ces occasions, à acheter local et bio, à cuisiner plus, à acheter des produits qu’ils n’achètent pas d’habitude. Ils ont à cœur de prendre soin de leurs petits-enfants et de leur faire plaisir.

Et ce n’est pas fini

Au-delà de ces dépenses quotidiennes et annuelles, près d’un tiers des grands-parents (32%) ont confié épargner de l’argent pour préparer l’avenir de leurs petits-enfants. Vacances, permis de conduire, études secondaires, coup de pouce pour le début dans la vie active… Livret A, PEL (Plan épargne Logement) sont les plus sollicités pour constituer une cagnotte pour « plus tard ».
Sans oublier : outre cet apport financier, ils sont nombreux à s’en occuper. Sorties d’école, vacances scolaires et mercredis après-midi. Près de sept jeunes enfants* sur dix sont gardés régulièrement ou occasionnellement par un membre de leur famille, majoritairement un grand-parent.

* selon une étude de la Drees (ministère des solidarités et de la santé) de juin 2018 - https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/les-grands-parents-un-mode-de-garde-regulier-ou-occasionnel-pour-deux-tiers-des