Devriez-vous vous assurer contre la dépendance ?
En cours de chargement

En cours de chargement

Devriez-vous vous assurer contre la dépendance ?

Les meilleurs contrats d'assurance dépendance du marché prévoient le versement d’une rente et des services d’assistance à domicile. Voici les critères de sélection permettant de les départager.

Aujourd’hui, vous êtes en pleine forme, mais demain ? La France compte 6 millions de personnes âgées de plus de 75 ans. Plus d’un million d’entre-elles sont dépendantes et, à l’avenir, l’augmentation de l’espérance de vie accentuera cette tendance. 

La dépendance va de pair avec une difficulté croissante à accomplir les gestes du quotidien. La personne dépendante à besoin d’une aide médicalisée adaptée. Il faut alors engager des dépenses importantes pour disposer d’aides à domicile ou bien financer un hébergement dans un établissement spécialisé.

Les assureurs proposent différents contrats qui permettront d’accompagner la personne dépendante et sa famille dans ce moment de vie. Mais tous ces contrats ne se valent pas, c’est pourquoi nous proposons de vous aider à sélectionner le bon contrat en vous appuyant sur 4 points principaux.

Comment la dépendance est-elle évaluée par l’assureur ?

Pour bénéficier des prestations fournies dans le cadre de l’assurance dépendance, il faut avoir été reconnu dépendant par un professionnel de santé ou le médecin de l’assureur. Le professionnel s’appuiera sur la grille AGGIR pour évaluer le degré de dépendance de la personne. La dépendance peut être psychique et/ou fonctionnelle ou physique.

La dépendance psychique est définie comme l’impossibilité d'effectuer seul et intégralement, sans incitation ni surveillance, des actes de la vie quotidienne/courante, à la suite d'une maladie ou d'un handicap de nature psychique, médicalement constaté. Selon les contrats, l’état de dépendance peut-être déterminé par le médecin traitant, soit par le médecin désigné par la compagnie d’assurance. La dépendance fonctionnelle est caractérisée comme l’impossibilité d'effectuer seul et intégralement un ou plusieurs actes de la vie courante à la suite d'un handicap physique, médicalement constaté.

Quel est le niveau de dépendance garanti ?

Les contrats peuvent garantir la dépendance totale ou la dépendance partielle. 

  • La dépendance totale est généralement définie comme l'impossibilité d'accomplir sans aide extérieure au moins 4 des 5 actes ordinaires de la vie courante : se lever, se déplacer, s’habiller, s’alimenter et faire sa toilette. Si cet état est médicalement avéré, le versement de la rente s'effectue à hauteur de 100 % du montant prévu par le contrat.
  • La dépendance partielle se caractérise par un besoin d’aide dans 3 des 5 actes ordinaires de la vie quotidienne. Lorsque cet état est attesté, le montant de la rente versée est proportionnel à un pourcentage de la rente qui serait servie en cas de dépendance totale. 

Le contrat d'assurance dépendance prévoit-il des prestations complémentaires ?

Les meilleurs contrats proposent des services complémentaires comme un service d'assistance destiné à orienter et aider l'assuré dépendant en mettant en place des  services d'aide à domicile ou le cas échéant, à trouver un établissement adapté à l’état de santé de la personne dépendante.

Les personnes « aidante » qui accompagne un proche dépendant peuvent aussi bénéficier de garanties d’assistance. C’est un point crucial quand on sait que selon un récent rapport de de la Haute Autorité de Santé cette aide peut dépasser 6 heures/jour pour 70 % des conjoints et 50 % des enfants concernés.

Les meilleurs contrats peuvent aussi prévoir le versement d’un « capital équipement » à l’assuré, par exemple afin de financer des travaux qui lui permettront de rester à domicile le plus longtemps possible.

Quel est le coût de cette garantie ?

Il est préférable de souscrire à une assurance dépendance dès 40 ans, car le montant des cotisations, basé sur l'âge de l'assuré au moment de la souscription, sera moins élevé. 

Le montant de cette prime est aussi déterminé par le niveau de rente choisi et des garanties (dépendance totale ou partielle). N’hésitez pas à en parler avec votre conseiller.   

Un point d’attention pour finaliser votre choix de contrat : le délai de carence (période pendant laquelle l’assuré n’est pas garanti en cas de dépendance), un délai de franchise (période pendant laquelle les assureurs ne versent pas la rente à l’assuré) et les exclusions de garanties peuvent varier d’un contrat à l’autre. Renseignez-vous bien auprès de votre conseiller.

Restez informé de l'actualité sur les seniors, les conseils et solutions dédiées de La Banque Postale !

Suivre toute l'actualité spéciale retraite

Restez informé de l'actualité sur les seniors, les conseils et solutions dédiées de La Banque Postale !