CONSTITUER MON ÉPARGNE

Votre patrimoine se construit progressivement dans le temps. Se constituer une première épargne vous permettra de vous projeter dans l’avenir avec plus de sérénité.
Vous démarrez dans la vie active et vos revenus vous permettent d’épargner régulièrement. Vous venez, par exemple,  de vendre un bien immobilier et vous souhaitez préserver le produit de la vente en vue d’un futur investissement. 
Découvrez toutes les solutions que nous vous proposons.
Nos conseillers sont là pour vous accompagner dans cette démarche.

Le socle de votre épargne liquide

Se constituer une épargne disponible est une étape incontournable dans la constitution de son patrimoine.
Dans la grande famille des livrets d'épargne réglementée, le livret A et le Livret Développement Durable et Solidaire (LDDS) ont des profils assez proches. Ces 2 offres se caractérisent par une souplesse d'utilisation, une garantie du capital à tout moment,  et un plafond d’épargne. Le plafond de dépôt pour le Livret A est de 22.950 € et celui du LDDS est de 12.000€ (seule la capitalisation annuelle des intérêts peut dépasser ce plafond).

Nos autres solutions pour gérer vos liquidités

Au-delà de ces solutions, nous vous proposons des offres complémentaires pour investir vos liquidités.
Vous avez atteint le plafond des livrets réglementés, le Compte sur Livret offre une grande souplesse d’utilisation : épargne disponible, versements libres, pas de  plafond.

Epargner progressivement pour concrétiser vos projets

  • Acquérir votre résidence principale est un objectif patrimonial qui vous tient à cœur.
    Vous devez réaliser des travaux ou améliorer votre résidence principale.
    Un projet immobilier est toujours une grande aventure qu’il faut bien préparer. Pour cela, nous vous proposons d’épargner, sur un Compte Epargne Logement (CEL)(1) ou un Plan d’Epargne Logement (PEL)(1), et d’accéder à un prêt Epargne Logement(2) à un taux connu à l’avance.
  • Vous n’avez pas, pour le moment, de projet imminent mais vous souhaitez constituer un capital à moyen/long terme, à votre rythme. En vue, à terme, d’utiliser cette épargne pour financer un projet, disposer d’une rente au moment de la retraite ou encore de transmettre un capital à vos proches.

Quelques principes utiles pour se constituer un capital

En premier lieu, identifier le(s) projet(s) que l’on souhaite préparer/financer et sous quelle(s) échéance(s). Pas toujours évident à faire mais essentiel : le temps nécessaire va être une information importante pour déterminer l’univers des placements compatibles. Ensuite, il faut également tenir compte de votre profil investisseur. Certains placements offrent un potentiel de rendement plus élevé que d’autres mais nécessite souvent une prise de risque. Y êtes-vous prêt ? Et si oui dans quelle proportion ? Et pour finir, prendre une décision d’investissement avec laquelle vous vous sentez à l’aise et que vous comprenez.
Votre conseiller LBP est là pour vous aider à mettre en pratique ces principes. Il vous aidera à identifier votre/vos projet(s) et ses (leurs) caractéristiques. Il évaluera vos connaissances en matière de placements financiers et vous permettra d’identifier votre profil investisseur au moyen d’un questionnaire adapté.
En vous prêtant à cet exercice, votre conseiller aura toutes les cartes en main pour vous apporter un conseil adapté et construire avec vous la stratégie d’investissement à mettre en place dans la durée.

Bénéficier de services associés

Avec nos services associés, vous pouvez simplifier la gestion de vos liquidités en mettant en place des versements réguliers ou gérer automatiquement vos excédents de trésorerie.

 

(1) Ouverture et fonctionnement soumis à conditions. Un seul CEL et un seul PEL par personne.

(2) Offre réservée aux particuliers, après étude et acceptation définitive du dossier par le prêteur, La Banque Postale. Dans le cadre d'un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours avant d'accepter les propositions d'offre de prêt qui vous sont faites. Toute vente ou construction est subordonnée à l'obtention du (des) prêt(s) sollicité(s). En cas de non-obtention de ce(s) prêt(s), le demandeur sera remboursé par le vendeur des sommes qu'il aura versées. Dans le cadre d'un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus à compter de la date d'acceptation de votre contrat de crédit.