SCPI de rendement, un placement à découvrir

28 OCTOBRE 2019

Vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif sans vous soucier de la gestion des biens ? Les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) de rendement peuvent répondre à votre besoin. Explications.

Pour vous procurer des revenus complémentaires tout en investissant dans l’immobilier, un placement mérite toute votre attention : la pierre papier. Traduisez les SCPI, plus spécifiquement celles de rendement, qui sont concrètement investies dans l’immobilier locatif à destination d’entreprises (le plus souvent sous forme de bureaux ou de commerces) situé en France et en zone euro. Vous ne vous occupez de rien - toutes les démarches administratives sont prises en charge par la société de gestion - et vous percevez, potentiellement, chaque année des revenus.

Plusieurs SCPI pour diversifier

Le marché de l’immobilier étant exposé à des cycles de hausse et de baisse, il est judicieux de répartir son investissement entre plusieurs SCPI, ceci afin de diversifier les risques pris sur le capital investi.

Par ailleurs, l’investissement en immobilier s’envisage sur un temps long, de l’ordre d’une dizaine d’années minimum (pour notamment amortir les commissions de souscription), et nécessite de bien avoir à l’esprit qu’il est peu liquide même dans le cas d’une SCPI (la revente des parts n’est pas immédiate et les potentiels acquéreurs doivent se faire connaître). Reste que les SCPI sont, pour une mise de départ accessible (quelques milliers d’euros), un bon moyen d’investir dans l’immobilier à usage locatif.

Quel rendement à la clé ?

Le succès croissant des SCPI de rendement (plus de 5 milliards de collecte en 2018) s’explique par l’attrait certain de la pierre et leur capacité à générer des revenus locatifs. En 2018, le taux moyen de rendement (dit de distribution) atteignait 4,35% (1). Gardez toutefois en tête que les performances passées ne préjugent pas des performances future

Idéal dans une optique retraite

Répétons-le, l’un des objectifs d’une SCPI de rendement étant de générer des revenus locatifs, elle peut permettre de compléter sa pension de retraite et combler partiellement l’écart avec son dernier salaire... Les quinquas et seniors seront donc particulièrement séduits par ce type de placement d’autant que les conditions d’investissement y sont simples. Sachez toutefois que les revenus perçus sont imposables.

Explorez la piste assurance vie

Si vous n’avez pas besoin de percevoir ces revenus immédiatement, vous pouvez vous constituer/compléter un patrimoine immobilier dans le cadre de l’assurance vie. Une fois à la retraite ou tout simplement en cas de nécessité, vous pourrez effectuer des rachats, qui, passés 8 ans, bénéficieront d’une imposition spécifique.

Comment choisir sa SCPI ?

Il faut opter pour des SCPI de bonne taille (au moins 300 M€ de capitalisation), gérées par des gestionnaires reconnus, au patrimoine diversifié en termes d’immeubles et de baux et qui bénéficient d’un taux d’occupation financier de l’ordre de 90 % (rapport entre le montant des loyers facturés et ce que la SCPI devrait percevoir si l’ensemble de son parc immobilier était loué). Analyser également l’évolution du taux de distribution des revenus et le positionnement en matière de frais de souscription et de gestion.

La Banque Postale propose 3 SCPI de qualité, à découvrir avec votre conseiller financier.