Comment choisir ma complémentaire santé à la retraite ? - La Banque Postale
En cours de chargement

En cours de chargement

Comment choisir ma complémentaire santé à la retraite ?

En France, on compte 50 000 départs à la retraite chaque année(*). Nouveaux projets, nouveaux loisirs, réorganisation du quotidien… Il s’agit d’une nouvelle étape de votre vie, qui rime avec de nombreux changements. Avec le temps, vos besoins en matière de santé ont tendance à augmenter. L’âge mais aussi l’activité, le mode de vie, l’hérédité et les antécédents peuvent jouer sur vos dépenses de santé. Il est important pour vous de faire un point sur votre couverture.

Ma couverture santé : quels changements à la retraite ? 

Après le départ à la retraite, votre employeur ne prend plus en charge votre complémentaire santé souscrite lorsque vous étiez salarié(e). La loi Evin du 31 décembre 1989 vous donne la possibilité de conserver les garanties de votre complémentaire santé collective, mais vous payerez vous-même la totalité de vos cotisations. A partir de la deuxième année, celles-ci seront majorées et réajustées à votre âge. Bien que ces augmentations soient plafonnées par la loi Evin pendant les trois premières années, elles restent non négligeables.

Pour les travailleurs indépendants, il est également possible de conserver sa complémentaire santé  à la retraite. Or, dans ces conditions, les cotisations ne peuvent plus être déduites du revenu professionnel imposable, comme c’était le cas pendant la période d’activité grâce à la loi Madelin. Le budget santé pèse donc plus lourd. 
Quelle que soit la situation, la complémentaire santé détenue pendant votre activité professionnelle contient souvent des garanties dont vous n’avez pas besoin. Le mieux est donc de prendre les choses en main et de faire le point sur votre situation, pour identifier une nouvelle complémentaire santé individuelle adaptée à votre budget et à vos besoins.

Bon à savoir

Depuis le 1er décembre 2020, passée la première année d’engagement, vous êtes libre de résilier votre contrat santé quand vous voulez et sans pénalité.

J’identifie mes besoins

Afin de bien choisir la formule santé qui vous correspond le mieux, étudiez vos besoins et vos habitudes. Avez-vous des problèmes de vue ou dentaires ? Consultez-vous des médecins qui pratiquent des dépassements d’honoraires ? Allez-vous chez l’ostéopathe ?

Certains soins dont vous pourrez avoir besoin sont peu ou pas remboursés par la Sécurité sociale. C’est pour cela qu’il est important de lister l’ensemble de vos dépenses en santé, afin de pouvoir identifier une complémentaire dont les garanties vous couvrent correctement. 

Je compose la couverture santé qui me ressemble

Les contrats de complémentaire santé diffèrent en fonction des niveaux de remboursement : du contrat de base qui ne couvre pas le dépassement d’honoraires, au contrat complet pour les soins les plus coûteux et les moins remboursés par la Sécurité sociale.

Tout d’abord, privilégiez les formules Séniors. Elles sont justement constituées en fonction de vos nouvelles habitudes santé et vous proposent des garanties couvrant vos soins les plus sensibles.

Au-delà des remboursements de base prévus dans les contrats, certaines garanties et certains services méritent d’être particulièrement examinées car très utiles pour votre profil :

  • La prise en charge des soins de médecine douce (ostéopathie, homéopathie, acuponcture…), des cures thermales et des médicaments non remboursés.
  • Les tarifs négociés en optique, dentaire et audiologie avec des réseaux de soins partenaires, qui permettent de diminuer votre reste à charge.
  • En hospitalisation, la prise en charge des dépassements d’honoraires et des chambres particulières.

Vous avez toutes les cartes en main pour choisir la complémentaire santé qui vous convient !

Bon à savoir

Parce qu’il n’y a rien de plus important que de protéger votre famille et vous permettre d’avancer l’esprit tranquille... A La Banque Postale, nous vous proposons le service Coach Assurance pour veiller à bien vous assurer.

(*) Source : Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé (IDRES)