A vos marques, prêts, triez... Et donnez !

19 SEPTEMBRE 2019

Les années passent et les objets restent. Du fond du garage à la garde-robe, on accumule parfois un nombre incalculable de choses dont on oublie parfois qu’elles sont encore chez soi. Une bonne raison de rouvrir la boîte à souvenirs une dernière fois avant de passer la main.

D’année en année, de déménagement en déménagement, du premier 2 pièces il y a 20 ans à la maison de famille dans laquelle les deux chambres pour enfants et même celle réservée aux amis sont aujourd’hui bien remplies… on accumule, on entasse, on range. Il y a même par-ci par-là, des cartons qui n’ont pas été ouverts depuis des années. Autant d’indices qui vous font dire qu’il est peut-être temps de désencombrer certains coins de la maison qui méritent mieux qu’être des espaces de stockages. De leur côté, tout ce que vous n’utilisez plus mérite également autre chose que de prendre la poussière.

Se poser les bonnes questions

Pour la veste de jeunesse qu’on ne met plus, le livre que l’on n’a jamais ouvert, le premier vélo de votre enfant (qui depuis a bien grandi, puisqu’il vous emprunte désormais votre voiture…), ce vieux magnétoscope ou un service à vaisselle que vous n’avez jamais aimé (…), la liste de questions à se poser reste la même : depuis combien de temps n’avez-vous pas touché cet objet ? Vous est-il utile plus ou moins régulièrement ? Ne serait-il pas mieux entre les mains ou sur les épaules de quelqu’un qui l’utiliserait réellement ?

Alors oui, certaines choses restent sentimentales, mais à quoi bon les conserver à l’ombre de votre quotidien quand ils pourraient faire la lumière chez celui d’une autre personne ? Une fois votre tri effectué et des m2 dont vous aviez oublié l’existence de nouveau à votre disposition, de multiples options s’offrent à vous. Remise à des associations ou dans des containers près de chez vous (notamment pour les vêtements), tout est possible… même de rencontrer la personne qui va donner une seconde vie à l’un de vos objets. Ce concept est en effet celui de l’application Geev, qui met en relation les particuliers / donneurs. Allez, à vous la détox intérieure ! 

Les solutions de La Banque Postale