Le microcrédit personnel, option solidaire

18 OCTOBRE 2018

Obtenir un crédit à la consommation classique n’est pas toujours gagné d’avance. En cas de refus de sa demande de crédit, il est encore possible de se tourner vers le microcrédit personnel, une option encore méconnue. Coup de projecteur sur un financement qui permet d‘améliorer sa situation personnelle ou de relancer sa carrière. 

Les premiers éléments vérifiés par votre banquier pour une demande de prêt ? Des revenus suffisants et surtout, réguliers. En bref, une situation stable qui permet de s’assurer que vous serez en capacité de respecter sans aléas des mensualités qui, la plupart du temps, s’échelonnent sur plusieurs années. Problème : montrer à ce point patte blanche n’est pas donné à tout le monde…  Pour les personnes en situation de fragilité financière, le microcrédit personnel peut jouer le rôle  d’alternative. D’une durée de 6 à 36 mois et d’un montant allant de 300 € à 5 000 € (avec un taux d’intérêt fixe), ce prêt sur-mesure permet de soutenir des projets visant par exemple à améliorer la mobilité (achat ou réparation d’un véhicule, financement du permis de conduire) ou à acquérir un équipement d’urgence pour son logement (frigidaire, literie, éléments de cuisson...) Pour l’obtenir, le particulier fait généralement appel à une association partenaire d’une institution de microfinance comme Créa-Sol, dont l’accompagnement lui permettra de monter un dossier et d’être accompagné tout au long du remboursement du prêt Il peut aussi être épaulé par des entités sociales telles que les CCAS ou les UDAF.

Un système générateur d’emplois

Pour aider au retour à l’emploi par la création de sa propre entreprise, une autre alternative existe avec  le microcrédit professionnel. Ce microcrédit est  notamment tenu par l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (ADIE). Il permet le financement du lancement et / ou le développement d’une activité professionnelle. Et comme la création d’une micro-entreprise n’est pas uniquement une affaire de budget, l’ADIE assure aussi un accompagnement gratuit et personnalisé avant, pendant, et après la création de l’activité. L’objectif : favoriser la mise en route des projets et surtout, leur pérennité. Et si le microcrédit personnel ou professionnel était le tremplin que vous attendiez tant ?