Et si vous investissiez selon vos convictions ?

21 NOVEMBRE 2018

"Être un financeur citoyen" : c'est une tendance qui se développe, comme le montre le marché de l’Investissement Socialement Responsable (ISR), qui a été multiplié par 40 en dix ans, selon l'Association Française de Gestion (AFG). Nicolas de Feraudy, directeur général de Lendopolis, filiale de La Banque Postale, nous explique l'intérêt de cette stratégie d'investissement.

"Le marché de l'ISR regroupe l'ensemble des approches des sociétés de gestion prenant en compte les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG), explique-t-il. L'idée étant pour un épargnant, de concilier performance économique et prise en compte de l’impact social et environnemental des entreprises et entités publiques financées". Autrement dit joindre l'utile au "rentable". C'est un nouveau modèle qui permet d’accompagner les projets créatifs, innovants et solidaires et de développement d'entreprise.

L'ISR, durable et rentable

Une étude de l’Ifop réalisée cet été pour le Forum de l'Investissement Responsable (FIR) démontre que 46 % des Français sont prêts à demander un produit d’Investissement Socialement Responsable (ISR). La preuve est faite : l'intérêt des Français pour ce type d'épargne est réel. "Il existe plusieurs types de motivations, poursuit Nicolas de Feraudy. La première consiste à donner du sens à ses placements. Dans cette optique, nous sélectionnons des sociétés à présenter aux épargnants, mais ce sont eux, in-fine qui décident d’y allouer, ou non, une part de leur épargne. La seconde motivation est d'ordre écologique : une partie de la population souhaite s'engager sur le thème de la transition énergétique. Nous leur proposons notamment d'investir dans les énergies renouvelables. Les taux de rendements pour ces projets sont de l'ordre de 5% par an". A noter que dans ce secteur (qui regroupe l'éolien, la biomasse, le solaire, le thermique, l'hydraulique…), les montants collectés s'avèrent de plus en plus importants. Les campagnes s'accélèrent, c'est clairement la catégorie d'ISR qui monte le plus vite.
"Quant à la troisième motivation, elle porte sur le financement des programmes à proximité, reprend-il. Par exemple, nous offrons la possibilité à des riverains de financer un commerce local." Quel que soit le type de programme retenu, il faut savoir que, de manière générale, l'ISR offre des rendements semblables aux fonds classiques, sans pour autant être plus risqués.

Une banque participative

Le fait que Lendopolis soit devenue une filiale de La Banque Postale montre à quel point l’investissement socialement responsable est devenu un thème de société. En favorisant ainsi le développement de l'économie du partage et en ouvrant de nouvelles solutions d'épargne avec Lendopolis, La Banque Postale confirme son engagement dans la finance responsable. Cela s'inscrit dans la continuité de son offre pour une clientèle à la recherche d’un moyen de financement simple et accessible à tous. Concrètement, Lendopolis vous propose de placer une partie de votre épargne dans les programmes d'entreprises de votre choix et ce à partir de 20€.

Chacun peut ainsi agir à son niveau ! C'est toute la beauté de ce modèle. Chaque investissement est gratuit (sans frais) et rémunéré entre 3% et 12 % bruts par an, taux défini selon le niveau de risque de chaque projet.
A date, Lendopolis a convaincu 20 000 investisseurs et a collecté 20 millions d'euros. De bon augure pour le développement de l'ISR.