Investissez dans la transition énergétique !

06 JUIN 2019

Alors que la question climatique devient primordiale, il est possible de s’engager comme acteur de la transition énergétique. De nombreuses aides existent, que ce soit pour remplacer sa chaudière ou changer de voiture. Éclairage. 

La France a adopté, en août 2015, une loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV). Ce qui passe par deux grands chantiers : la réduction de la consommation d’énergie et l'évolution de notre mix énergétique en utilisant des énergies peu ou pas émettrices de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques. Des démarches qui supposent d'intervenir principalement sur le logement et le transport.

Vers un habitat plus durable

Profitez cette année de l'extension du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) ! Ce dispositif, qui vise à accorder un crédit d'impôt en contrepartie de la réalisation de travaux améliorant les performances énergétiques de la résidence principale, réintègre en effet le remplacement des fenêtres simple vitrage par des fenêtres isolantes : 15 % du coût des travaux dans la limite de 100 € par fenêtre. Il est également étendu aux dépenses de pose d'équipements de chauffage qui utilisent des énergies renouvelables (30 % du coût de la pose), et de dépose d'une cuve à fioul (50 % du coût de la dépose). Les dépenses d'acquisition de chaudières à très haute performance énergétique (autres qu'au fioul) et de chaudières au gaz à micro-cogénération sont aussi concernées. Au total, le montant de ces crédits d'impôt est plafonné à 8.000 € pour une personne seule, 16.000 € pour un couple marié ou pacsé, majoré de 400 € par personne à charge. 

4 autres dispositifs financiers mis à disposition du particulier

Le particulier peut aussi bénéficier d'une TVA à taux réduit à 5,5 % pour des travaux de rénovation énergétique (contre 10 % habituellement). Il peut également bénéficier du chèque énergie pour régler toutes les dépenses d’énergie du logement (électricité, gaz naturel, bois, fioul, etc). Sans oublier les subventions issues du programme "Habiter mieux" de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Enfin, il faut savoir que des certificats d’économies d’énergie (primes, prêts bonifiés ou diagnostics gratuits), sont également accordés aux particuliers par des fournisseurs d’énergie.

Vers des voitures propres

On le sait, le transport est un « poids lourds » du dérèglement climatique et de la pollution de l'air. Il est responsable d'émissions de gaz à effet de serre et de la mauvaise qualité de l’air en milieu urbain. Vous conduisez un vieux véhicule polluant ? N'hésitez pas à vous en débarrasser pour une version plus propre. Électrique par exemple ! L'État vous donne un coup de pouce avec la prime à la conversion. Elle est versée pour l’acquisition d’un véhicule peu polluant neuf ou d'occasion lorsque cet achat est associé à la mise au rebut d’une voiture diesel. Bonne nouvelle : elle concerne pléthore de véhicules : elle s’applique aux voitures particulières, aux camionnettes, aux véhicules automoteurs spécialisées mais aussi aux deux-roues et aux trois-roues motorisés ainsi qu'aux quadricycles électriques. Le choix est large ! 

(1) Offre réservée aux particuliers, après étude et acceptation définitive du dossier par le prêteur, La Banque Postale.
Dans le cadre d'un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires révolus à compter de la date d'acceptation de votre contrat de crédit.
Dans le cadre d'un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours avant d'accepter les propositions d'offre de prêt qui vous sont faites. Toute vente ou construction est subordonnée à l'obtention du (des) prêt(s) sollicité(s).
En cas de non-obtention de ce(s) prêt(s), le demandeur sera remboursé par le vendeur des sommes qu'il aura versées.