Soutenir une cause : du temps… ou de l’argent

07 DÉCEMBRE 2018

À l’heure où les initiatives citoyennes semblent avoir le vent en poupe comme jamais, beaucoup se posent encore la question : comment « donner » ? De la petite association de quartier où se rendre plusieurs fois par semaine à la participation financière régulière, de nombreuses solutions existent. 

Des journées de travail bien remplies, des week-ends où se multiplient les repas de famille et autres allers-retours en voiture pour déposer les enfants au judo ou à leur cours de musique… En bref, un agenda bien chargé dans lequel, en plus de trouver du temps pour soi, il faudrait débloquer plusieurs heures hebdomadaires pour une initiative citoyenne ? « Mission impossible », vous répondront naturellement certains. Bonne nouvelle pour les généreux : donner ne nécessite pas automatiquement de mobiliser du temps. De plus en plus nombreux sont en effet ceux qui décident de soutenir une cause... en restant chez eux. Première option privilégiée par ces grands cœurs à l’agenda overbooké : la donation via virement mensuel à une ou plusieurs associations de leur(s) choi(x). Quelques clics suffisent alors pour choisir sa cause, s’enregistrer et transmettre son RIB. 

Votre banque, ce partenaire généreux

Plus méconnues, les solutions proposées par certaines banques satisfont également ceux qui manquent de temps. Les clients de La Banque Postale peuvent, par exemple, choisir une carte bancaire aux couleurs de l’UNICEF ou de Solidarité Sida et ainsi reverser quelques euros pour soutenir leurs combats. D’autres vont même encore plus loin, en apportant leur soutien à une économie solidaire et sociale via leur épargne. Leurs possibilités ? Reverser une partie ou l’ensemble de leurs intérêts à une association partenaire, ou effectuer des versements à une structure luttant contre l’exclusion grâce au Livret Développement Durable et Solidaire. Des petits gestes qui, période des fêtes oblige, peuvent être relayés par d’autres petites attentions, comme l’achat de carte de vœux estampillées UNICEF dans les bureaux de Poste, ou encore un don de nourriture à la caisse des supermarchés où de nombreuses associations collectent pour les plus démunis. Et pour ceux qui ont du temps et pour qui Noël est avant tout un moment de partage, des associations comme