Comment faire (vraiment) résonner sa voix ?
En cours de chargement

En cours de chargement

Comment faire (vraiment) résonner sa voix ?

À l’approche des élections municipales (mars 2020), de plus en plus de citoyens sont titillés par l’envie de s’engager. Une volonté qui peut ressembler à un parcours du combattant, surtout lorsque les valeurs que l’on souhaite défendre ne s’inscrivent pas spécialement au rayon des priorités des candidats. Que l’on souhaite ou non adhérer à un parti / mouvement, il existe pourtant de nombreux moyens de faire passer ses idées.

S’engager dans la politique demande de l’énergie et du dévouement : il faut un engagement au quotidien et faire entendre ses motivations auprès des citoyens bien avant de se rendre dans les urnes. La difficulté est plus forte lorsque le citoyen qui s’engage débute dans la vie politique locale.

Il semble parfois nécessaire de faire partie d’un mouvement depuis des années pour être écouté. « Une lassitude notamment due au fait que les modes d’engagement ne sont plus vraiment adaptés », assure Camille Marguin. « Les citoyens s’attendent aujourd’hui à ce que les partis politiques se mettent au diapason des entreprises et associations qui, de plus en plus souvent, font preuve d’horizontalité dans leur mode d’échanges et de prise de décision, ou prônent l’égalité sexe / âge. En politique, on a parfois la sensation que compter des jeunes ou des nouvelles têtes dans ses rangs fait un bel effet sur les photos, mais qu’il faut en être depuis 15 ans pour vraiment donner son avis », enchérit la coordinatrice de l’association Tous élus, qui mobilise, accompagne et forme tous les citoyens qui souhaitent s'engager en politique.

Une lassitude notamment due au fait que les modes d’engagement ne sont plus vraiment adaptés

La Banque Postale, accompagnateur d’engagement citoyen

Un constat qui ne doit pas pour autant empêcher les plus motivés à faire passer leurs messages. Si les symboliques votes et autre adhésion à un parti sont parfois frustrants, quelles sont alors les possibilités de s’engager ? 

« Se renseigner, faire ce premier pas, c’est déjà à un acte citoyen en soit. Nombreux sont les mouvements, structures politiques d’un nouveau genre ou associations qui recherchent des personnes prêtes à s’impliquer. Le message, c’est qu’il y a de la place pour tout le monde et que notre démocratie ne fonctionnera mieux qu’avec une meilleure représentativité » harangue Camille Marguin.

Pour ceux qui ne trouvent pas chaussure à leur pied et sont déterminés à ce que leurs valeurs et idées soient relayées, il reste encore la possibilité de se lancer, y compris pour la prochaine course aux municipales. Dans cette optique, La Banque Postale – premier prêteur bancaire des collectivités locales – permet l’ouverture d’un compte de campagne de manière totalement digitalisée. Une façon on ne peut plus claire de faire en sorte que le « a voté » qui accompagnera votre passage aux urnes corresponde bien aux idées que vous souhaitez faire entendre…

Pour en savoir plus, découvrez les publications La Banque Postale des finances locales : des notes de conjonctures et travaux d’analyses sur les collectivités locales.