Transition énergétique : pensez au crédit d'impôt pour les travaux !

05 AVRIL 2019

Bonne nouvelle pour les ménages qui veulent engager des dépenses pour des travaux d'économie d'énergie dans leur habitation. Le crédit d’impôt de transition énergétique (le CITE) est maintenu jusqu'au 31 décembre 2019. Profitez-en !

Les constats faits sur l'environnement sont de plus en plus alarmants : les énergies fossiles se raréfient, le réchauffement climatique se poursuit… Résultat, des décisions ont été prises pour inciter les ménages à consommer moins d'énergie, notamment en leur permettant de financer des travaux de rénovation énergétique sans forcément disposer de fonds propres. Le dispositif phare est le Crédit d'Impôts Transition Energétique (CITE), qui sera largement évoqué lors de la 12ème édition du salon Produrable, qui se tiendra 9 et 10 avril au Palais des Congrès.

Besoin d'installer une pompe à chaleur ? De procéder à des travaux d'isolation thermique ? Sachez que les travaux qui ont des visées à améliorer l'efficacité énergétique de votre logement principal bénéficient du CITE. Et ce, que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit.

Cite et prélèvement à la source

Le CITE 2019 concerne les travaux réalisés en 2018. Malgré l'arrivée du prélèvement à la source (PAS), les règles pour déclarer les travaux d'efficacité énergétique ne sont pas modifiées. Pour bénéficier du CITE, il suffit, lors de la saisie de votre déclaration de revenus en ligne, de cocher la rubrique « Travaux dans l’habitation principale : dépenses pour la transition énergétique ». De là, vous accédez aux différentes rubriques permettant d’indiquer le montant des sommes payées pour l’acquisition d’équipements et matériaux servant de base au calcul de votre crédit d’impôt.
Un petit conseil : conservez la facture de l'entreprise ayant fourni et posé les équipements et matériaux car les services fiscaux pourraient vous réclamer un justificatif ultérieurement.

Un dispositif fiscal sans conditions de ressources

Concrètement, le CITE permet de déduire de vos impôts une partie des dépenses engagées. Deux conditions à remplir néanmoins : le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans à la date du début du chantier ; et les travaux doivent être réalisés par l’entreprise qui fournit les matériaux.
Dans le détail, le taux du crédit d’impôt peut représenter : 15 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées (avec un plafond de 100 € par fenêtre) ; 30 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition d’autres équipements ; et 50 % du coût de la main d’œuvre pour la dépose d’une cuve à fioul. Ces dépenses sont toutefois plafonnées à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge ((200 € par enfant en cas de résidence alternée).
Toutefois, en cas de besoin, le CITE est également cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro. Ce qui permet de continuer à alléger la note.