Vêtements : comment s'habiller éthique ?

10 OCTOBRE 2019

Pour s’alimenter, se déplacer, équiper leur logement ou cultiver leur potager etc., de plus en plus de français pensent leur consommation et leur quotidien de façon responsable. Focus sur les solutions qui foisonnent également lorsqu’il s’agit de garnir sa garde-robe.

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent donner toujours plus de sens à leur geste : après le déplacement directement chez le producteur pour remplir son frigo, l’installation de panneaux solaires sur le toit de la maison et le choix d’un moyen de transport électrique ou du covoiturage, l’heure est désormais au dressing durable. Une façon de boucler la boucle d’une consommation 100% pensée pour protéger la planète et contribuer à ce qu’elle tourne un peu plus rond.

Oui mais voilà, comment donc savoir si les vêtements que l’on choisit sont fabriqués dans des conditions dignes et ne sont pas vecteur de surconsommation ? Pour les fashionistas qui ne peuvent s’empêcher d’acheter des pièces neuves, il n’y a plus de mal à (se) faire du bien… à condition de bien se renseigner sur les produits. En effet les marques qui prônent le commerce équitable, le coton bio et autres matières recyclées, la fabrication éco-responsable - en France ou en Europe pour limiter les transports, ou sur un autre continent pour accompagner / aider les populations locales dans les règles de l’art – sont désormais légion. En évitant l’achat compulsif pour prendre le temps de bien lire les étiquettes ou se renseigner sur les valeurs de la marque (généralement en quelques clics sur la toile), le tour est donc joué.

Des occasions en or

Seul aléa : s’offrir des vêtements estampillés « marques éthiques » n’est encore que trop rarement offert à toutes les bourses. Un problème qui se contourne aisément via une autre forme de consommation responsable : la seconde main. Là encore, les options sont assez variées, de ceux qui pratiqueront gaiement le troc aux fans de vintage qui se plaisent à chiner dans les friperies. Ère du numérique oblige, certaines applications comme Vinted et Videdressing offrent elles aussi la possibilité de renouveler un vestiaire sans impacter la planète… à condition de privilégier la remise en main propre plutôt que l’envoi par courrier. Alors, prêts à vous mettre sur un 31 éthique ?