Prélèvement à la source : ce qui change sur votre fiche de paie

22 MARS 2019

Le prélèvement à la source (PAS) est arrivé ! Entré en vigueur le 1er janvier 2019, il vise à adapter le recouvrement de l'impôt au titre d'une année à la situation réelle de l'usager (revenus, événements de vie) au titre de cette même année, sans en modifier les règles de calcul. Ce qui signifie concrètement que l'usager voit sa rémunération, mentionnée sur le bulletin de salaire en tant que "net à payer avant impôt", directement amputée. Explications.

Les contribuables français reçoivent désormais un bulletin de paie nouvelle génération. Dessus, figure toujours leur ancien salaire mais apparait une nouvelle ligne, le "net payé", c'est-à-dire le salaire mensuel déjà amputé de l'impôt, dans une proportion correspondant à leur taux de prélèvement, ce dernier ayant été transmis par le fisc aux organismes devenus à la fois payeurs et collecteurs (employeurs, Pôle emploi, Sécurité sociale, caisses de retraite). Bien sûr, pour les personnes non imposables et ayant un taux égal à 0, il n'y a aucune différence entre leur net à payer avant et après impôt.
Pour certains contribuables, le montant de l'impôt prélevé peut sembler plus élevé que prévu, notamment s'ils bénéficient d'une réduction ou d'un crédit d'impôt car ceux-ci ne sont pas pris en compte dans le taux. Ils seront versés cet été. Toutefois, certains d'entre eux (notamment ceux liés à des frais de garde d'enfant) ont fait l'objet d'une avance de 60%, créditée mi-janvier sur le compte bancaire des personnes concernés.

Attention : simplification de l'impôt ne signifie pas pour autant suppression de la déclaration. Celle-ci devra toujours être déposée chaque année. Le solde de l’impôt dû sera alors calculé par l’administration fiscale, conduisant, le cas échéant à une restitution ou un prélèvement sur le compte bancaire. La déclaration servira aussi à actualiser le taux de prélèvement si besoin.

Des Impacts à ne pas négliger

Certes, certains contribuables ont eu un choc psychologique en voyant leur rémunération diminuée. Mais il faut bien comprendre que ce nouveau mode de collecte ne change pas le montant de votre impôt puisque les modalités de calcul restent inchangées. Le prélèvement à la source se substitue juste aux mensualisations que les contribuables réglaient sur dix mois (comme le faisaient 60% des foyers imposables), ou au tiers provisionnel dont ils s'acquittaient tous les quatre mois.
L'autre changement majeur réside dans l'individualisation de l'impôt. Comme il est désormais prélevé sur les revenus de chaque membre du foyer, cela entraine un changement dans l'organisation financière des ménages. Et peut occasionner des erreurs de gestion, au moins dans un premier temps. Ce qui peut causer des situations de découvert, avec des agios à régler. Pour éviter d'en arriver là, pourquoi ne pas se doter d'une appli qui calculerait automatiquement pour vous "le reste à vivre" ?

« Pilote Budget », une application mobile gratuite de gestion de budget

La Banque Postale lance avec neufs autres acteurs associatifs, publics et privés une appli gratuite, « Pilote Budget ». Un vrai bon plan ! Pédagogique et intuitive, elle permet de faire le point sur votre budget et de connaître le montant de votre reste à vivre, par semaine et par mois. Et ce, quelle que soit la nature et la régularité de vos ressources ou de vos charges fixes (comme les impôts, bien sûr, mais aussi les assurances, le logement, le transport, la santé, etc.). Ce qui permet d'anticiper d’éventuelles difficultés financières. L'autre avantage de cette appli est qu'elle garantit la confidentialité : en effet, elle ne se connecte pas directement aux comptes bancaires, c'est à l’usager de renseigner ses ressources et ses dépenses. N'hésitez plus, adoptez « Pilote Budget », pour une gestion au cordeau !