Alertes et Mises en garde

Messages d’Alertes de La Banque Postale, sur des tentatives de fraude sur les particuliers et les entreprises. Sont concernés tous les types de fraudes, notamment les mails de phishing, les SMS frauduleux, les faux messages diffusant des malwares, les arnaques pour vous dérober de l’argent, les tentatives de vol de données confidentielles...

Consulter l’historique des alertes

>> 12 NOVEMBRE 2014:  Attention Faux sondage

Lors de votre navigation sur Internet, une fenêtre peut s’ouvrir intempestivement pour vous demander de répondre à un sondage, de la part du site que vous êtes en train de visiter ou du navigateur que vous utilisez.


ATTENTION, ce sondage ne provient ni de La Banque Postale, ni d’aucun autre site en lien avec votre navigation.


A l’issue de vos réponses, pour vous remercier de votre participation, le site vous propose de choisir un produit (tablette, smartphone, parfum, …) pour un montant dérisoire (1 €, le montant des frais de port, …).
- Vous devez alors procéder au paiement en entrant votre e-mail et vos coordonnées bancaires.
- En parallèle, passé le délai de rétractation, si vous n’avez pas dénoncé le contrat, vous devrez payer un abonnement mensuel récurrent (dans notre exemple, le montant est de 89 €).

Si vous avez répondu à ce formulaire :

- Demandez d'urgence l’arrêt de votre abonnement.

- Vérifiez que votre antivirus et votre anti-spyware sont à jour. Lancez un scan de votre ordinateur.
        o Si un logiciel malveillant est détecté, demandez à votre antivirus ou votre anti-spyware de le détruire, puis seulement après, modifiez vos codes confidentiels.
        o Si aucun malware n’a été détecté, vérifiez une seconde fois en lançant un scan avec un logiciel anti-malware (de type Malwarebytes).

- Vérifiez régulièrement les opérations effectuées sur vos comptes.

- En cas de doute sur une opération de paiement, rapprochez-vous immédiatement de votre Centre financier.

>> 15 MAI 2013 : Nouvelle tentative de Malware (logiciel malveillant)
- Une attaque particulièrement dangereuse de type malware nommée Man-in-the-Browser (homme dans le navigateur) ou TROJAN (cheval de troie) sévit actuellement sur le Net.
- Une attaque Man-in-the-Browser se produit lorsqu’un code malveillant infecte un navigateur Internet. Le code modifie les actions exécutées par l’utilisation de l’ordinateur et, dans certains cas, peut déclencher des actions indépendamment de l’utilisateur.
- Lorsqu’un utilisateur se connecte à son compte bancaire, l’utilisation d’un navigateur Internet infecté est suffisante pour déclencher des transactions illicites entraînant des vols en ligne (Création de bénéficiaire, Création de virement, Détournement de virement, etc.)

En cas de doute, si vous voyez un écran similaire à cette image :
- Mettez à jour votre antivirus et effectuez un scan complet de votre ordinateur.
- Contactez rapidement votre conseiller de La Banque Postale afin de l'informer de la situation ou le 3639 touche 5 (0,15 € TTC/min + surcoût éventuel selon l'opérateur).
- Modifiez immédiatement votre code d'accès :  https://www.labanquepostale.fr
- Vérifiez attentivement les mouvements effectués sur vos comptes.

>> 6 MARS 2013 : Nouvelle tentative de Malware via Phishing mobile
Alerte Malware – Perkele
Depuis plusieurs jours,  un malware (logiciel malveillant) circule sur le net et vise les clients de plusieurs banques, dont La Banque Postale.
Son mode opératoire : Il attend que vous vous connectiez à votre espace client internet pour vous proposer d’installer un module de sécurité sur votre smartphone. Ce module est censé accroître la sécurité de vos transactions. Le malware vous invite alors à renseigner votre numéro de mobile et vous envoie un SMS ou un lien vers une application dite de « sécurité ».

ATTENTION, ces messages ne proviennent pas de La Banque Postale.
En aucun cas vous ne devez cliquer sur le lien reçu sur votre smartphone ou accepter de télécharger une application. 
Le malware tente de récupérer vos données personnelles telles que vos identifiants/mot de passe Banque en ligne, vos données bancaires, vos coordonnées…
Dans tous les cas, n’essayez pas de télécharger l’application qui vous est proposée par ce malware.

>> 9 AOÛT 2012 : Nouvelle tentative de Phishing
De faux emails circulent sur Internet avec pour objet : "Alerte : Merci de lire attentivement ce courrier", ils vous informent d’une alerte à consulter en vous connectant à votre Espace Client Internet.
ATTENTION, ces messages ne proviennent pas de La Banque Postale, il s’agit de messages de Phishing qui vous incitent à vous connecter à un faux site et y saisir vos codes personnels services en ligne sous prétexte de rectifier une erreur survenue suite à votre dernière transaction.
Il convient bien entendu de ne pas y donner suite et d'en alerter La Banque Postale.

Si vous recevez un e-mail de ce type :
- Faites le suivre à l'adresse suivante : alertespam@labanquepostale.fr puis détruisez le,
- Ne répondez pas à cet e-mail,
- Ne cliquez sur aucun des liens proposés,
- Ne communiquez jamais vos codes personnels services en ligne, numéro de carte bancaire, numéro de compte, ni aucune autre information bancaire ou personnelle.

Si vous avez répondu à ce type d'e-mail, cliqué sur un lien proposé dans l'e-mail ou communiqué vos codes :
- Modifiez immédiatement votre mot de passe en vous connectant sur votre Espace Client Internet de La Banque Postale ( rubrique "Changer votre mot de passe" dans le menu de gauche)
- Composez le 3639 choix 5
- Vérifiez régulièrement sur votre compte les mouvements effectués.

La Banque Postale n'envoie jamais d'e-mail à ses clients leur demandant de fournir des informations personnelles et bancaires (nom, prénom, numéro de carte bancaire, numéro de compte, codes personnels services en ligne, etc.)

La Banque Postale ne demande jamais à ses clients de lui fournir des informations bancaires.

Si vous arrivez sur un formulaire de ce type par le biais d'un email méfiez vous :
- L'adresse dans la barre de navigation ne correspond pas à celle de l'Espace Client Internet de La Banque Postale. Elle devrait commencer par : https://voscomptesenligne.labanquepostale.fr
- Dans la colonne de droite, vous devez toujours vérifiez votre dernière connexion, ici elle n'apparaît pas.

Si vous avez répondu à ce type de formulaire ou communiqué vos codes ou informations bancaires
- Modifiez immédiatement votre mot de passe en vous connectant sur votre Espace Client Internet de La Banque Postale ( rubrique "Changer votre mot de passe" dans le menu de gauche)
- Composez le 3639 choix 5
- Vérifiez régulièrement sur votre compte les mouvements effectués.

>> 15 JUIN 2012 : Nouvelle tentative de Phishing
De faux emails circulent sur Internet avec pour objet : "La Banque Postale N'est pas responsable a partir de maintenant de votre carte bancaire", ils vous informent d’une alerte à consulter en vous connectant à votre Espace Client Internet.
ATTENTION, ces messages ne proviennent pas de La Banque Postale,
Il s’agit de messages de Phishing qui vous incitent à vous connecter à un faux site et y saisir vos codes personnels services en ligne sous prétexte de rectifier une erreur survenue suite à votre dernière transaction.
Il convient bien entendu de ne pas y donner suite et d'en alerter La Banque Postale.

Si vous recevez un e-mail de ce type :
- faites le suivre à l'adresse suivante : alertespam@labanquepostale.fr puis détruisez le,
- ne répondez pas à cet e-mail,
- ne cliquez sur aucun des liens proposés,
- ne communiquez jamais vos codes personnels services en ligne, numéro de carte bancaire, numéro de compte, ni aucune autre information bancaire ou personnelle.

Si vous avez répondu à ce type d'e-mail, cliqué sur un lien proposé dans l'e-mail ou communiqué vos codes :
- modifiez immédiatement votre mot de passe en vous connectant sur votre Espace Client Internet de La Banque Postale (rubrique "Changer votre mot de passe" dans le menu de gauche)
- composez le 3639 choix 5
- vérifiez régulièrement sur votre compte les mouvements effectués.

La Banque Postale n'envoie jamais d'e-mail à ses clients leur demandant de fournir des informations personnelles et bancaires (nom, prénom, numéro de carte bancaire, numéro de compte, codes personnels services en ligne, etc.)

La Banque Postale ne demande jamais à ses clients de lui fournir des informations bancaires.

Si vous arrivez sur un formulaire de ce type par le biais d'un email méfiez vous :
- l'adresse dans la barre de navigation ne correspond pas à celle de l'Espace Client Internet de La Banque Postale. Elle devrait commencer par : https://voscomptesenligne.labanquepostale.fr
- dans la colonne de droite, vous devez toujours vérifiez votre dernière connexion, ici elle n'apparaît pas.

Si vous avez répondu à ce type de formulaire ou communiqué vos codes ou informations bancaires
- modifiez immédiatement votre mot de passe en vous connectant sur votre Espace Client Internet de La Banque Postale (rubrique "Changer votre mot de passe" dans le menu de gauche)
- composez le 3639 choix 5
- vérifiez régulièrement sur votre compte les mouvements effectués.

MISES EN GARDE

Rappel synthétique d’opérations sur lesquelles se sont produites des fraudes massives, avec les recommandations correspondantes.
Quelques exemples : réception de SMS avec un code de sécurité, réception de SMS avec un numéro surtaxé, réception de mails douteux tel qu’un avis de non paiement, un gain à la loterie, un don financier, …

Réception d’un SMS avec un code sécurité
Si vous recevez ce type de SMS alors que vous n’êtes pas en train d’effectuer un achat en ligne ou une opération sensible sur votre Espace Client Internet (par exemple l’ajout d’un nouveau bénéficiaire), alors il s’agit d’une tentative de fraude ou d’une erreur de coordonnées téléphoniques.
Contactez rapidement votre centre financier pour vérification

Réception d’un SMS avec un numéro surtaxé
Si vous recevez un SMS vous incitant à y répondre (par exemple « Bravo, vous avez gagné… Renvoyez GAIN au 00000 »), sachez que le SMS vers ce numéro est surtaxé.
Dans ce cas, transmettez le SMS reçu au 33700. Il s’agit d’un numéro court mis en place par l‘association ‘‘SMS+’’ dont les principaux opérateurs Français sont membres.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le  site « http://www.33700-spam-sms.fr/ ».

Proposition de faux prêts bancaires sur Internet
Des propositions de faux prêts sur Internet sont diffusées par messagerie, à des taux attractifs.
Le fraudeur vous demandera de lui verser des frais (frais de dossier, de notaire, d’avocat, de déblocage, de timbres, etc…) pour la mise en place du dossier, payables avant le déblocage des fonds. Vous n’obtiendrez jamais ce prêt, et les frais que vous avez versés ne vous seront pas rendus. Sachez en outre qu’aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts.
Le fraudeur vous demandera également de lui transmettre certains renseignements pour constituer le dossier de prêt. En réalité, ces données personnelles seront utilisées pour usurper votre identité.
Si vous avez le moindre doute, contactez rapidement votre interlocuteur habituel ou votre centre financier.