TOUT SAVOIR SUR LE CONTRÔLE TECHNIQUE

Véritable enjeu de la politique de sécurité routière, le contrôle technique est obligatoire depuis 1992.
Objectif : contrôler l'état général du véhicule et participer au respect de l’environnement.
Quels véhicules sont concernés ? À quelle fréquence le contrôle doit-il être réalisé ? Comment se déroule cet examen de santé de notre véhicule ? Suivez le guide… 

Le contrôle technique, comment ça marche ?

Parce qu’un véhicule en bon état participe à renforcer la sécurité sur nos routes, le contrôle technique fait passer une véritable visite médicale à notre automobile. Au total, 124 points sont contrôlés par un contrôleur agréé. Parmi les points précis examinés à la loupe figurent notamment le freinage, l’éclairage, la pneumatique, le niveau sonore, les organes mécaniques, la direction ou encore la structure de la carrosserie. D’une durée de 30 à 45 minutes, ce contrôle est réalisé de façon visuelle, c’est-à-dire sans démontageSi certains points de contrôle présentent des défauts, une contre-visite sera exigée dans les deux mois suivant le premier contrôle.

À l’issue du contrôle, un exemplaire du procès-verbal vous est remis, mentionnant la date du contrôle, votre identité, le kilométrage de votre véhicule et les éventuels défauts constatés. Le contrôleur appose également :

  • Un timbre sur votre certificat d’immatriculation. Si celui-ci comporte la lettre A, cela signifie que la visite a été favorable ; au contraire, la lettre S indique qu’une contre-visite est nécessaire.
  • Une vignette sur votre pare-brise indiquant la date de validité du contrôle technique.

Un procès-verbal de chaque contre-visite complémentaire est également dressé s'il y a lieu.


Quels sont les véhicules concernés ?

Depuis 1992, les voitures particulières et les véhicules utilitaires de moins de 3,5 tonnes, neufs ou d’occasion, ont l’obligation de passer un contrôle technique. Il faut également noter que les camionnettes et camping-cars de moins de 3,5 tonnes sont soumis au contrôle technique. 

Quand faire le contrôle technique d’une voiture neuve?

Sachez que la date limite du contrôle technique d’une voiture neuve se situe quatre ans après la première mise en circulation. Ce premier contrôle doit être effectué au plus tard dans les 6 mois qui précèdent cette date. Le contrôle doit ensuite être réitéré tous les deux ans. En cas de vente d’un véhicule d’occasion de plus de 4 ans, le dernier contrôle technique doit dater de moins de 6 mois au moment de la vente…

Attention : aucune convocation n’est envoyée. Vous devez donc surveiller ces dates « anniversaire » et prendre rendez-vous dans un centre agréé par l’État.

À noter enfin : un véhicule de collection âgé de plus de 30 ans n'est soumis à ce contrôle que tous les 5 ans.


Où réaliser le contrôle technique ?

Les seuls lieux où réaliser un contrôle technique en toute légalité sont les centres de contrôle technique agréés par l'État. Il s’agit donc de ne pas s’adresser à n’importe qui. Vous devez vous présenter au contrôle, muni du certificat d’immatriculation.

 N’hésitez pas à consulter le site de l’UTAC (1) (Organisme Technique Central) pour obtenir l’annuaire des centres de contrôle agréés.

À quel prix ?

Le coût du contrôle technique n’est pas réglementé et est, par conséquent, variable selon le centre choisi. En France, le prix moyen du contrôle technique périodique s’établit à 67 euros, selon une étude réalisée par simplauto.com (2). Cette dernière pointe cependant des écarts de prix pouvant être conséquents selon les centres. 

Sanctions encourues

Le respect des règles liées au contrôle technique est obligatoire. les propriétaires des automobiles dont le contrôle technique n’est pas en règle s’exposent à une contravention pouvant aller jusqu’à 750€, ainsi qu’à l’immobilisation de leur véhicule et la confiscation de la carte-grise pour une période provisoire de 7 jours.

(1) http://www.utac-otc.com/fr

(2) Etude nationale sur les prix du contrôle technique automobile en France réalisée par simplauto.com (septembre 2014 – étude menée sur un échantillon de 3 500 centres de contrôle technique).

Sources: 

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2878.xhtml 

http://www.securite-routiere.gouv.fr/

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/spipwwwmedad/pdf/CP_controle_technique_2007_10_01_08-1_cle25fed5.pdf

 http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/le-controle-technique-des-vehicules-un-enjeu-de-securite-routiere?xtmc=controle+technique&xtcr=3