NE SUIS-JE PAS DÉJÀ COUVERT PAR LA SÉCURITÉ SOCIALE ET LES ASSURANCES MALADIES COMPLÉMENTAIRES EN CAS D'ACCIDENTS DE LA VIE PRIVÉE ?

Ne suis-je pas déjà couvert par la Sécurité sociale et les assurances maladies complémentaires en cas d'accidents de la vie privée ? - indemnisation accident de la vie privée - La Banque Postale

 

La Sécurité sociale et la complémentaire santé (ou « mutuelle ») n'indemnisent que partiellement les préjudices que vous avez subis. Ainsi, les frais de soins de santé et les frais d'hospitalisation sont pris en charge par la Sécurité sociale dans la limite des tarifs de convention. Au-delà, ces frais sont à la charge de l'assuré et/ou le cas échéant de sa complémentaire santé ou mutuelle.

Ne suis-je pas déjà couvert par la Sécurité sociale et les assurances maladies complémentaires en cas d'accidents de la vie privée ? - arrêt maladie - La Banque Postale

 

Si l'accident est plus grave il peut entrainer un arrêt de travail voir l'impossibilité de reprendre une activité professionnelle, voici le détail de la prise en charge par la Sécurité Sociale : Si l'accident entraîne un arrêt de travail, celui-ci sera, sous certaines conditions et après un délai de carence de trois jours, pris en charge par la Sécurité sociale. Le salarié pourra alors percevoir des indemnités journalières (IJ). L'indemnité journalière est égale à 50% du salaire journalier de base et est plafonnée à un maximum par jour de 42,32 e au 1er juillet 2013. (source : ameli.fr)

Ne suis-je pas déjà couvert par la Sécurité sociale et les assurances maladies complémentaires en cas d'accidents de la vie privée ? - handicap - La Banque Postale

Vous êtes victime d'un accident plus grave entrainant un handicap définitif ne permettant pas de reprendre une activité professionnelle ? La Sécurité sociale peut alors verser, sous certaines conditions, une pension d'invalidité. Son montant est fonction de la catégorie d'invalidité (de 30 à 50% du salaire mensuel avec un maximum de 1 543 e / mois). Cette pension peut être complétée, dans certains cas, par une allocation pour tierce personne de 1 096 e /mois. (source : ameli.fr)

A noter que certaines assurances habitation prévoient une indemnisation lorsque, suite à un sinistre garanti dans le cadre de cette assurance, vous êtes victime d'un accident corporel.

Ne suis-je pas déjà couvert par la Sécurité sociale et les assurances maladies complémentaires en cas d'accidents de la vie privée ? - assurance habitation - La Banque Postale

 

 

Par exemple, votre toiture est endommagée dans une tempête et vous et vos proches en êtes victimes, votre assurance habitation pourra dans certains cas vous indemniser. En revanche, si vous vous blessez seul, en faisant une chute par exemple, vous ne serez alors pas couvert.