Ces start-up qui rhabillent le textile
En cours de chargement

En cours de chargement

Les start-up révolutionnent l’économie de tous les secteurs économiques. Et l’habillement n’échappe pas à la règle. Des jeunes pousses emmenées par des entrepreneurs malins proposent de nouvelles voies de consommation ou des stratégies de communication qui tendent à ringardiser les mastodontes du secteur.

Le marketing 2.0

Sezane, Ysé, Balibaris, Le Slip français : encore inconnus voilà cinq ans, ces marques ont su se faire une belle place sur un marché français de la mode pourtant déprimé. Leur force ? Renouveler le genre en proposant des collections courtes, ce qui leur permet d’être plus réactives sur les tendances. Mais leur montée en puissance si rapide tient aussi de leur mode de communication. Très actives sur les réseaux sociaux, ces marques d’habillement usent d’un marketing 2.0. Elles ont construit leur notoriété en constituant de précieuses communautés de fans. Leur ton est léger et ludique. L’achat redevient plaisir. 

Une occasion à ne pas manquer

Vestiaire Collective, Instant Luxe ou Vide Dressing ont pour leur part rhabillé le vêtement d’occasion, le parant d’atours sexy. Un exploit dans un secteur où le renouvellement des tendances et donc des collections tirait jusque là les ventes. A l’instar du succès de Vestiaire Collective. Portée par une vague ultra positive, la place de marché a levé la somme de 58 millions d’euros en janvier 2017. Soit moins de dix ans après sa création en 2009. Cette somme doit permettre à l’entreprise qui a fait du vêtement de luxe d’occasion un produit sexy et enviable d’ouvrir un centre logistique à Tourcoing et de mettre le cap sur l’Asie. La force de la marque tient aussi dans le soin qu’elle porte à authentifier les produits proposés à la vente sur son site et à l’éradication de la contrefaçon. Sur ce point, son concurrent Instant Luxe s’est associé à Hikitag un autre service d’authentification des pièces (maroquinerie, textile…). 

Louer plutôt qu’acheter

En parallèle de ces nouvelles offres, une troisième voie se développe et commence à convaincre les fashionistas : les formules d’habillement sur abonnement. Venu des Etats-Unis, où la start up Rent The Runway a imaginé et popularisé le concept, cette formule est prometteuse car elle dans l’air du temps en matière de développement durable. Contre la mode jetable, l’abonnement est une formule presque magique. En France, l’idée est portée par des entreprises comme Le Closet avec sa box de vêtements choisis pour vous par Julie la styliste virtuelle, ou encore l’Habibliothèque qui a ouvert des corners en grands magasins. Dans tous les cas, les frais de port et de pressing entre deux commandes, sont compris. Et si c’est le coup de cœur pour un vêtement, il reste possible de conserver l’heureux élu en l'achetant, presque à l'ancienne !

Actualités, conseils, réponses à vos questions,... Pour ne rien manquer de l'actualité de La Banque Postale, abonnez-vous à la newsletter.

La News Pratique

Actualités, conseils, réponses à vos questions,... Pour ne rien manquer de l'actualité de La Banque Postale, abonnez-vous à la newsletter.