Achat, location : à chacun ses avantages

05 JUIN 2019

C’est LA question qui se pose dans certains ménages français avec souvent, une orientation vers l’acquisition qui semble « logique ». Un refrain qui ne vaut pas pour tous les cas, et dépend des profils ou des besoins.

La pierre demeure un investissement sans risque, surtout, pour son propre chez soi. Cet argument-massue qui prend parfois le visage d’une obsession chez les primo-accédants s’avère d’une logique implacable : ne plus « perdre » des centaines d’euros de loyer chaque mois, penser à l’avenir, ou encore faire et refaire son logement à sa guise, sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit quand il s’agit de casser un mur ou de peindre la cuisine en vert. La constitution d’un patrimoine est également synonyme de sécurité, puisque l’assurance emprunteur protège la famille grâce à un effacement de la dette en cas de décès avec des héritiers qui se retrouvent donc logés gratuitement. En bref, il n’y pas vraiment de quoi s’opposer à l’idée de s’asseoir autour d’une table avec son banquier afin de mettre en place un plan d’attaque pour un investissement à long terme.

L’épargne, plus intéressante dans certains cas

Il ne faut pourtant pas oublier quelques détails qui ont leur importance : frais d’acquisition (notaire) oscillant autour des 10% du prix d’achat, taxe foncière, entretien, travaux et autres assurances viennent considérablement saler une note qui, avec un peu de recul, ne fera pas toujours les affaires des acquéreurs… Pour le locataire, le fameux « loyer jeté par les fenêtres » peut donc s’avérer moins couteux.

Et l’investissement dans tout ça ? C’est là qu’il faut faire l’effort, notamment en épargnant la différence entre ce que coûte un loyer et la mensualité d’un emprunt tout compris. Une condition sine qua non pas toujours simple à mettre en place car elle nécessite une épargne dite forcée que l’on peut parfois être tenté de placer sur d’autres projets pas vraiment rémunérateurs, comme les prochaines vacances ou l’achat d’une voiture. Mais devenir bon élève est parfois un jeu qui en vaut la chandelle…

Ceci pourrait vous intéresser