Résidence secondaire : comment préparer cet achat immobilier ?

06 NOVEMBRE 2018

C'est décidé : 2019 sera l'année où vous achèterez votre résidence secondaire. Un super projet mais qui n'est pas à prendre à la légère. Entre l’aspect financier qui tient une grande place, la règlementation à prendre en compte et l’investissement personnel que cela représente, mieux vaut être bien informé avant de se lancer !

L’INSEE répertorie plus de 3,3 millions de résidences secondaires en France en 2017* ! C'est un record au niveau européen. Un marché qui se comporte bien du fait des taux d'intérêt toujours très bas. Les français y voient un double intérêt : d’une part, l’achat d’un appartement ou d’une maison permet d’agrandir leur patrimoine. D'autre part, c'est une solution pour tirer des revenus secondaires. En effet, selon l’emplacement géographique du bien, il est possible de le louer à des particuliers. Un tiers des propriétaires parvient à couvrir les coûts engendrés par leurs résidences secondaires grâce aux locations et un autre tiers réalise des bénéfices selon une étude internationale menée par le réseau immobilier Savills et par la plateforme de location touristique HomeAway. Vous êtes intéressé ? Vous voulez faire partie de ces heureux propriétaires ? C'est le moment ! 

Calculez votre capacité d'achat

A moins de bénéficier d'un apport personnel conséquent, l’acquisition sera réalisée via un crédit immobilier. Avant de faire une demande à une banque, évaluer votre budget de vie global intégrant ce second logement, en additionnant les différents frais : impôts locaux, taxe d'habitation, taxe foncière, assurance multirisque, abonnements (électricité, eau.), coûts d’entretien, les éventuels travaux… Ceci afin de mieux évaluer ce qu’impliquerait cet achat pour votre budget. Soyez aussi vigilent au fait que la résidence secondaire ne bénéficie pas de toutes les mesures d’incitation fiscales prévues pour la résidence principale. Par exemple, les aides de l’État pour la rénovation énergétique ne sont pas destinées à la résidence secondaire. Une fois cette étape réalisée, partez en quête de votre bien.

Votre choix est arrêté : établissez votre demande de crédit immobilier. Sachez que dans l'acquisition d'une résidence secondaire, vous ne pouvez bénéficier de prêts aidés (type Prêt à taux zéro), qui sont réservés à l’achat de la résidence principale. Concernant l’Epargne Logement, seuls les titulaires de PEL ou CEL ouverts avant le 1er mars 2011 peuvent utiliser leurs droits pour financer l’achat d’une résidence secondaire, et ce à condition que l’opération se fasse dans le neuf. Votre capacité d’emprunt sera évaluée par la banque sur la base de vos charges, y compris celles pouvant subsister sur votre résidence principale, à savoir votre prêt immobilier si vous êtes déjà propriétaire, ou de votre loyer si vous êtes locataire. Enfin, précisez bien entendu le montant de votre apport personnel.
Dans les grandes lignes, toutes ces formalités s'avèrent classiques à un crédit immobilier sollicité pour une résidence principale : montant emprunté, taux du crédit, durée de remboursement, frais de dossier, assurance emprunteur…

*https://www.insee.fr/fr/statistiques/3269496