Plafond LDD vs plafond LDDS ?
Le livret change de nom mais garde ses caractéristiques principales !

03 NOVEMBRE 2017

Depuis le 1er janvier 2017, le livret d’épargne jusque là connu sous le nom de LDD a été rebaptisé LDDS, acronyme qui signifie Livret de Développement Durable et Solidaire. Pour l’épargnant, ce changement de nom ne modifie pas les caractéristiques principales du placement. Son taux de rémunération resté calé sur celui du Livret A, (0,75% au 1er août 2017). Qu’on parle de LDD ou LDDS, le plafond de versement reste également le même, avec un montant maximum fixé à 12000 €.

Le LDDS : le LDD avec plus de Solidarité !

Une lettre les sépare, qui suffit à créer le doute ou interroger. Pourtant, le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) est bien l’héritier du LDD et de leur ancêtre commun le Codevi. Tous ayant (ou ayant eu) pour vocation de participer au financement de l’économie française, et notamment de certains domaines d’activité prioritaires pour l’Etat.
Si les fonds déposés sur des Codevi avaient pour mission de soutenir le tissu industriel français, l’ambition du LDD était de permettre le financement par les banques des prêts aux particuliers pour des travaux d’économie d’énergie dans les logements anciens. Avec le LDDS, ces objectifs initiaux s’enrichissent d’une mission complémentaire : l’argent qui y est déposé doit servir à financer le développement des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS).
Adoptée à l’occasion de la Loi Sapin II, la transformation du LDD en LDDS a donc pour but de réorienter ce produit d’épargne vers cette idée de solidarité. 
(Cette Loi prévoie également la possibilité de faire des dons directement depuis le livret  vers des acteurs de l’économie sociale et solidaire. Mais ce principe de don simplifié ne pourra être proposé par les Banques que lorsque le décret d’application de la loi aura été publié.)

Le LDDS : un Livret plébiscité par les épargnants

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée, publié le 26 juillet 2017, l’encours d’épargne réglementée détenue par les ménages français était de 705 milliards d’euros en 2016. Dont 101 milliards pour le LDDS. A ce titre, le LDDS est le troisième produit d’épargne réglementée préféré des français, derrière le PEL (259 Md€, taux de rémunération de 2,76%) et le Livret A (248 Md€, taux de 0,75%).

Les caractéristiques du placement inchangées :

Il est important de noter que les caractéristiques pratiques du LDDS restent identiques à celles de l’ex-LDD.

  • Plafond LDD / LDDS : 12000 € (1).
  • Taux de rémunération : 0,75% (2).
  • Cadre fiscal : Exonération d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.
  • Nombre de LDDS par contribuable : un seul 
  • Montant minimal à l’ouverture : 15 €.
  • Montant minimum des versements et retraits : libre (3).
  • Frais sur LDDS : Aucuns que ce soit pour l'ouverture, la clôture, les versements, ou les retraits. 

(1) Seule la capitalisation annuelle des intérêts peut dépasser ce plafond.
(2) Taux du Livret de Développement Durable et Solidaire en vigueur au 01/08/2017. Ce taux, fixé par l'Etat, est susceptible de modification. Intérêts exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux pour les particuliers fiscalement domiciliés en France (fiscalité en vigueur au 01/01/2017).
(3) Aucune opération ne doit avoir pour effet de rendre le solde du Livret de Développement Durable et Solidaire inférieur à 10 €.
(4) Ouverture et fonctionnement soumis à conditions. Un seul Livret par personne.