A quoi penser avant de choisir son assurance habitation ?

16 JANVIER 2019

Protection de l’habitation et du mobilier que vous soyez victime ou responsable d’un sinistre : le contrat d’assurance multirisque habitation recouvre plusieurs garanties. Mais comment choisir ? Voici quelques éléments.

Première question que l’on se pose souvent sur l’assurance habitation : « est-elle obligatoire ? ». Dans la plupart des cas, la réponse est oui. En effet, les copropriétaires, qu’ils occupent ou non leur logement, doivent s’assurer afin de garantir leur responsabilité civile envers les voisins, les tiers et la copropriété. Même chose pour le locataire d’un logement vide, dont le contrat Multi-Risque Habitation (MRH) doit intégrer une garantie « risques locatifs » comprenant les dommages causés au propriétaire lorsque sa responsabilité est mise en cause. En cas de défaut d’assurance, le propriétaire peut, depuis la loi Alur, souscrire une garantie locative au nom du locataire. En échange, l'assurance sera répercutée sur le loyer tous les mois (la loi Alur du 24 mars 2014 autorise le bailleur à majorer le montant de l'assurance).
Pour les propriétaires de maison individuelle, pas d’obligation, mais l’assurance reste bien entendu plus que vivement recommandée… L’intérêt ? Un logement couvert en cas de dommages après un dégât des eaux, un incendie ou une explosion, le mobilier garanti contre le vol, le vandalisme, et une responsabilité civile vie privée englobant les dommages corporels, matériels et immatériels causés à des tiers. Il ne vous reste plus qu’à vous rendre chez votre assureur muni des pièces nécessaires  pour souscrire un contrat (RIB, pièce d’identité, informations sur le logement comme la superficie la nature du bien, le nombre de pièces etc.).

Informations et pièces à fournir (mémo)

  • Pour souscrire une multirisque habitation : RIB, pièce d’identité, superficie et nature du bien, nombre de pièces, risques (quartier résidentiel…).
  • En cas de sinistre : déclaration dans les 5 jours ouvrés (2 jours ouvrés en cas de vol) par courrier recommandé détaillant les dégâts constatés. Mettre à disposition factures d’achat, de réparation, d’entretien, bons de garantie, certificat d’authenticité, actes notariés, photos…

Pas toujours simple de choisir

Pour ne pas se tromper avant de contracter à l’assurance qu’il vous faut, penchez-vous sur trois thématiques clefs :

  • commencer par la valeur de votre mobilier. Plus ce patrimoine (et notamment les objets précieux) sera évalué au juste prix, plus vous pourrez dormir sur vos deux oreilles.
  • Deuxième sujet, l’indemnisation. Après une expertise, l’assureur propose en effet un règlement qui tient compte de la vétusté ou non, c'est en fonction de l'option choisie (durée moyenne de vie de l’objet, caractéristiques techniques du bien, état d’entretien du bien etc.) et applique la franchise prévue au contrat.
  • Enfin, cela vaut le détour de s’attarder sur les garanties d’assistance des contrats MRH, selon qu’ils assurent ou non les transports à l’hôpital, l'aide scolaire ou la garde des enfants, les frais d’hébergement, de gardiennage, de déménagement, d’aide-ménagère, etc en cas d’assistance suite à un sinistre.

Et n’oubliez pas, en cas de sinistre, c’est la réactivité qui est de mise. Votre déclaration devra en effet être faîte dans les 5 jours ouvrés (2 jours ouvrés en cas de vol) par courrier détaillant les dégâts constatés. Dès cette première prise de contact, factures d’achat, de réparation ou d’entretien, bons de garantie, certificat d’authenticité, actes notariés et photos sont les bienvenus…

DÉCOUVREZ LES SOLUTIONS DE LA BANQUE POSTALE

Vous êtes âgés de 18 à 29 ans, locataire ou propriétaire d’un logement comprenant une pièce ? Bénéficiez de votre Assurance Habitation pour 5€ par mois* la première année.

* Offre valable sur votre prime d’Assurance Habitation (hors garanties complémentaires, dont le vol) pour toute nouvelle souscription d’un contrat d’Assurance Habitation auprès de La Banque Postale Assurances IARD. Offre valable exclusivement pour les assurés âgés de 18 à 29 ans inclus, qui souhaitent assurer leur résidence principale de 1 pièce maximum et qui optent pour un niveau de capital mobilier de 2 500 €, une franchise de 120 € et sans garantie des objets précieux.