ISR : De quoi s’agit-il ?

16 MAI 2018

Vous êtes sensible aux notions de développement durable, de respect de l'environnement et de l'être humain, ou encore de bonne gouvernance des entreprises ? Vous souhaitez donner encore plus de sens à votre épargne en jouant  un rôle plein et actif dans la société sans pour autant renoncer à la performance financière de vos investissements ? Songez à l’Investissement Socialement Responsable, l’ISR.

L’ISR : qu’est-ce que c’est ?

L’investissement Socialement Responsable est un mode de gestion qui prend en compte les questions environnementales (climat, eau), sociales (formation des salariés, égalité hommes/femmes) et de gouvernance dans les décisions de gestion d’un Organisme de Placement Collectif (OPC). C’est ce qu’on appelle les critères extra-financiers, dit ESG (Environnement – Social – Gouvernance). L’ISR privilégie les entreprises ayant les bonnes pratiques dans ces domaines  sur le long terme.
Les OPC ISR ne différent pas des autres OPC sur l’exigence de performance financière. Leur spécificité tient aux notions de performance environnementale, sociale et de gouvernance. Elles peuvent être mesurables, par exemple, à travers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et les créations d'emplois induites par les sociétés dans lesquelles l’OPC investi.

D’où vient l’ISR ?

Le concept d’ISR a vu le jour au 18ème siècle dans la communauté anglo-saxonne des Quakers dont le principe était la philanthropie. Au fil des siècles, l’ISR prend forme par la création de fonds d’investissement incluant d’abord des critères éthiques excluant certaines industries (Ex. le tabac, les armes …) pour ensuite s’intéresser à la responsabilité des entreprises dans les conflits humains (Apartheid, Guerre du Vietnam, etc…) et les catastrophes écologiques (pollution des eaux, réchauffement climatique, etc…). En avril 2006, l’investissement socialement responsable fut reconnu à l’échelle Internationale par la conclusion d’un pacte mondial dont l’objectif principal est de renforcer le sens des responsabilités sociétales et le civisme des entreprises. C’est fin 2015 que Michel Sapin a lancé le label public ISR dont l’ambition est de garantir la qualité de la démarche ISR des fonds et de les rendre plus accessibles aux épargnants.

Un phénomène en plein essor...

Aujourd’hui, c’est en Europe que l’investissement socialement responsable connaît sa plus forte dynamique en matière d’innovation. L’éveil plus général et plus récent des consciences autour de l’ISR doit beaucoup à la tenue de la conférence sur le climat COP21 à Paris et à ses conséquences, comme la loi de Transition énergétique votée en France et publiée au Journal Officiel du 18 août 2015.

...Et qui n’est pas seulement une tendance marketing

  • Près d’un investisseur sur deux déclare accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans ses décisions de placement.
  • Une large majorité des investisseurs individuels français (72%) souhaite que les enjeux de développement durable soient inclus obligatoirement dans les produits d’épargne.
  • 41% des sondés ayant exprimé une opinion estiment que les produits d’ISR seraient de nature à renforcer leur confiance dans la gestion de leur épargne.
    Enquête VigeoEris et le FIR, septembre 2017

La Banque Postale : un engagement au cœur de ses activités

L'Investissement Socialement Responsable correspond parfaitement aux valeurs de La Banque Postale et plus largement du Groupe La Poste.
Proximité, sens du service, accessibilité et prise en compte des évolutions sociales et environnementales font partie de ses valeurs. Cela se traduit au quotidien dans son activité, dans la sélection de ses partenaires, dans l'attitude et la diversité de tous les acteurs de la Banque.

La Banque Postale,  acteur engagé depuis 20 ans dans la gestion ISR à travers sa filiale de gestion d’actifs la Banque Postale Asset Management (LBPAM), est plus que jamais convaincue du rôle vertueux de l’ISR au niveau des marchés financiers et du développement économique en incitant les entreprises à mettre le développement durable au cœur de leur stratégie.

Pour preuve de cet engagement, elle s’est fixé pour objectif de faire de sa principale société de gestion LBPAM (La Banque Postale Asset Management), en moins de deux ans, le premier gérant généraliste à proposer une gamme d’OPC(1) 100 % ISR

(1) Organismes de Placement Collectifs.

L’investissement dans un OPC comporte des risques. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps.  Les informations contenues dans ce document sont données à titre d’information uniquement. Elles ne constituent pas un conseil en investissement ni une recommandation d’investir. Les Documents d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI) sont disponibles dans les Bureaux de Poste et vous devez en avoir pris préalablement connaissance avant toute souscription. Ils doivent faire l’objet d’une lecture attentive par le client. Pour une description plus complète de l'OPC, consulter  les documents réglementaires, disponibles gratuitement sur simple demande.