Investissement immobilier et location meublée : comment réussir ?
En cours de chargement

En cours de chargement

Investissement immobilier et location meublée : comment réussir ?

Plus rentable et moins fiscalisé que la location d’un logement vide, l’investissement en location meublée vous attire ? Les bonnes questions à vous poser avant de vous lancer.

En matière de location meublée, plusieurs stratégies peuvent être adoptées pour répondre à des demandes locatives spécifiques : courts séjours professionnels ou touristiques, location à l’année, location étudiante, colocation… Chacune se distingue par leurs règles juridiques et fiscales qui peuvent aussi différer suivant que vous achetez dans le neuf, dans l’ancien ou dans des résidences dédiées (affaires, étudiants…). Pensez à vérifier ces points avant de vous engager. 

Existe-t-il une demande de logements meublés ?

La localisation et la typologie de votre bien constituent les deux premiers critères à prendre en compte avant de vous décider. Ainsi, dans les zones touristiques, les meublés sont plébiscités par les vacanciers.

Et dans les grandes agglomérations, ils attirent les étudiants et les jeunes actifs, en quête de studios et de deux pièces. Les plus grandes surfaces, de deux chambres et plus, sont quant à elles prisées par les adeptes de la colocation. Cette population est à cibler dans les grandes métropoles, à proximité des centres universitaires, et plus généralement dans les quartiers dynamiques sur le plan économique.

Quels équipements installer ?

Pour proposer un logement meublé à la location, celui-ci doit être convenablement équipé. Le décret du 31 juillet 2015 fixe très précisément la liste du mobilier à fournir à minima. Elle comprend notamment l’aménagement des chambres (literie…), de la cuisine (plaques de cuisson, four ou micro-ondes, réfrigérateur, vaisselle, ustensiles…), prévoit la présence de luminaires, d’une table et de chaises, mais aussi de matériel d’entretien ménager… Un budget mobilier qu’il faut anticiper et chiffrer, mais que vous pourrez immédiatement répercuter sur le loyer, sachant qu’un logement meublé se loue en moyenne 10 à 20 % plus cher qu’une location vide.

Le bon conseil

N’hésitez pas à doter plus généreusement votre meublé. Si vous souhaitez louer au meilleur prix et limiter les périodes de vacances locatives, veillez en particulier à installer une connexion internet, un lave-linge, un téléviseur et à fournir du linge de maison (draps, serviettes…).

Quelles démarches administratives prévoir ?

Aucune formalité spécifique n’est exigée pour louer un meublé à titre de résidence principale. En revanche, les locations dites de courte durée ou locations de tourisme doivent être déclarées en mairie, soit par un formulaire de déclaration de meublé de tourisme, soit par une procédure d’enregistrement. En parallèle, dans certaines communes (Paris et petite couronne, Nice, Bordeaux, Lyon…), vous devez solliciter une autorisation de changement d’usage si le logement était jusqu’à présent affecté à l’habitation. Enfin, dans les 15 jours suivant le début de votre activité, vous devez demander votre inscription au répertoire Sirène de l'Insee, auprès du greffe du tribunal de commerce du lieu du logement loué.

Quel impact sur la fiscalité de vos loyers ?

En choisissant une location meublée plutôt que vide, vos revenus locatifs ne constituent plus des revenus fonciers, mais des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), ce qui généralement vous est plus favorable. Attention ! Si vous louez un bien nu et souhaitez le convertir en meublé, la bascule n’est possible que si vous n’avez pas réalisé de déficit foncier au cours des trois années précédentes. A défaut, vous devrez rembourser les avantages fiscaux engrangés. 

Est-il possible d’être accompagné dans la sélection de son bien ?

Il existe de nombreux dispositifs immobiliers pour investir en résidentiel locatif vide ou meublé : résidences de services étudiantes, médicalisées ou d’affaires, loi Malraux, biens en démembrement de propriété… Face à ces choix, vous pouvez être accompagné et ce, de la réflexion à l’aboutissement de votre investissement.

Dans certains cas, dès lors que vous aurez défini votre stratégie d’investissement avec votre  conseiller, vous serez mis en relation avec un Conseiller en Immobilier Patrimonial. Celui-ci  vous apportera un conseil personnalisé et indépendant, avec un accès à l’ensemble de l’offre immobilière référencée et sélectionnée par La Banque Postale Immobilier Conseil. Il vous informera sur les éléments essentiels de la sélection du bien que sont, notamment, le prix, l’emplacement, l’accès aux transports, les services de proximité…

Découvrez les solutions de La Banque Postale Immobilier Conseil