Vente d'un logement : avez-vous pensé au home staging ?

14 AOÛT 2019

Après des années passées dans un logement ou à louer un bien qui a toujours eu son petit succès, on a parfois tendance à oublier que le vendre serait une toute autre histoire... Pour recevoir des offres à la hauteur de vos attentes, un petit coup de home staging pourrait bien faire la différence…

Qu’il s’agisse de l’appartement de transition dans lequel vous n’avez passé que deux ans « en attendant de trouver la perle rare », de la maison de famille qui est devenue votre cocon durant les trois dernières décennies ou d’un studio en ville que vous louez à des étudiants (…), vendre un logement ne se fait que rarement d’un coup de baguette magique. Pour certains, arriver à ses fins rime parfois avec home staging. Traduction :  la mise en scène de votre logement… dont voici certaines des principales règles.

Ranger c’est bien, désencombrer c’est encore mieux

On a tendance à l’oublier avec les années qui passent mais, derrière certains cartons jamais ouverts ou meubles qui ne servent pas à grand-chose se cache… de l’espace. Cet espace, il faut savoir le valoriser au moment d’une visite. Avant de (re)penser la déco, il est donc primordial de se lancer dans une bonne séance de tri. Vous verrez, il y a forcément des choses que vous pouvez donner ou vendre et comme par magie, les m2 réapparaîtront chez vous !

Aménager les espaces fonctionnels… sans exploser son budget

Une fois votre logement plus aéré, l’idée est de permettre à un potentiel acheteur de se projeter. Et l’acheteur en question n’a peut-être pas le même profil que vous. Une mezzanine ou une chambre où traînent les jouets de vos enfants pourrait, par exemple, faire un excellent coin TV / lecture ou bureau. Un investissement souvent payant… dans les deux sens du terme, donc sauf en cas de besoin ou de meubles que vous êtes certain de réutiliser, optez plutôt pour de l’occasion ou quelques basiques.

Couleurs : jouez la carte de la neutralité

C’est l’autre sujet pour lequel il ne faut pas oublier que lors d’une visite, un prospect va forcément tenter de s’imaginer dans votre futur-ex chez vous. Problème : il peut ne pas être fan de ce bleu canard pour lequel vous avez opté dans le salon ou les papiers peints à l’effigie des héros préférés des enfants dans leurs chambres... Au delà des travaux à effectuer avant de poser ses bagages, cela représente forcément un budget qui pourrait vite devenir un argument pour faire baisser le prix de votre logement. Moralité : une ou deux couches de blanc pourraient bien vous sauver la mise.

Alors, prêts à jouer la carte du home staging ?