Travaux : innover pour rester chez soi

09 JUILLET 2019

C’est une réalité, les seniors comptent bien rester chez eux le plus longtemps possible. Une quête d’autonomie et un bain de jouvence qui passent par des aménagements spécifiques du logement. Alors que le gouvernement s’apprête à dévoiler sa loi Grand âge, quels sont les travaux indispensables au maintien à domicile ? Et surtout, comment les financer ?

Mieux vaut aménager que partir

Première règle : n’attendez pas ! En matière d’aménagement, il est préférable d’y aller progressivement afin d’étaler les dépenses. Cela peut commencer avec l’installation de volants roulants automatisés, de revêtements de sol antidérapants… Puis, il faudra penser à une douche adaptée avec une barre de maintien, des WC surélevés, un monte-escalier… Entre sécurité et bien-être, ces aménagements sont les premiers garants de votre maintien à domicile. 

La domotique, c’est fantastique !

Aujourd’hui, la maison fait sa révolution et se mue en véritable compagnon de vie. Des capteurs de géolocalisation pour détecter les comportements anormaux aux caméras intelligentes, on peut ainsi prévenir et anticiper les chutes ou tout autre problème. Ajoutez à cela des assistants qui permettent de piloter d'un seul endroit, ou à distance via votre smartphone, différents appareils comme la climatisation, le chauffage, l’éclairage…  Avec les assistants vocaux, cela va encore plus loin puisqu’il suffit de demander… Et la lumière fut ! Sachez que les équipements domotiques sont éligibles au crédit d'impôt.

Des aides pour les propriétaires…

Côté budget, les propriétaires peuvent faire appel à plusieurs organismes. Du côté de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat), on propose des aides financières aux personnes âgées propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux d’adaptation comme le remplacement d’une baignoire par une douche à l’italienne. Vous pouvez également vous tourner vers l’Assurance retraite ou votre caisse de retraite complémentaire. Et ce n’est pas tout puisque certaines collectivités territoriales accordent des aides financières et même des subventions !

Et les locataires

Les locataires ont aussi droit à des aides dans le cadre de travaux d’adaptation de leur domicile. Si le propriétaire accepte, vous pouvez ainsi déposer une demande d'aide auprès de l’ANAH. Dans ce cas, c'est vous qui financez les travaux et bénéficiez des aides dans les mêmes conditions qu'un propriétaire. D’autre part, certains travaux peuvent être pris en charge dans le cadre de l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) attribuée et versée par le conseil départemental, ou la PCH (prestation de compensation du handicap) versée par le conseil départemental aux personnes dont le handicap est survenu avant 60 ans.