Résidence secondaire : un patrimoine à entretenir

26 JUILLET 2019

On la considère souvent comme une chance, tant elle multiplie les possibilités de se mettre au vert, de partir sur un coup de tête entre amis ou en famille, ou tout simplement de s’assurer un revenu régulier. Mais à l’instar de la principale, une résidence secondaire dont on profite ou que l’on met à la location demande elle aussi de l’énergie… Une énergie dont il est quasi-automatiquement question lorsqu’il s’agit d’y financer des travaux...

S’y sentir comme chez soi quand on y retourne pour un bol d’air le temps d’un week-end ou durant plusieurs semaines de vacances. Comme chez soi encore, lorsque l’on retrouve avec joie la décoration aux accents de la région que l’on a peaufiné avec le temps. Mais comme chez soi, aussi, à l’heure de lister les nécessaires retouches et autres travaux pour lesquels il faut, comme dans son logement de tous les jours, sortir la calculatrice… et le portefeuille. Pour ceux qui ne savent pas par où commencer, la première étape pourrait bien être un diagnostic des travaux à effectuer. Bonne nouvelle : il est assez probable que celui-ci décèle quelques améliorations à faire en terme d’énergie, lesquelles ouvrant très souvent les portes à de nombreuses solutions d’accompagnement.

Y aller moins pour louer plus ?

Primes énergies, subventions de l’État, prêt à taux zéro et autres crédits d’impôts viennent en effet « récompenser » les propriétaires faisant l’effort de mettre l’économie d’énergie au cœur de leur problématique de travaux qui, bonus, seront effectués par des artisans agréés / labellisés. Ces formules sont donc autant de dispositifs fiscaux permettant de réduire la facture de travaux. Mais aussi dans les années qui viennent de constater les économies engrangées grâce à des travaux d’isolation, l’installation d’un poêle à bois ou de panneaux solaires… Votre budget est encore un peu serré ? Là aussi, des solutions existent forcément, à commencer par une mise en location plus régulière de votre bien. Oui, cela demande de l’organisation, oui, cela vous incitera à moins en profiter quelques mois durant. Mais cela vous vaudra aussi de mobiliser le budget nécessaire à la réalisation de vos travaux (presque) sans avoir à bouger de chez vous. À vous de jouer !