Emprunter à la retraite, bien sûr que c'est possible

05 JUILLET 2018

C’est une croyance qui a la dent dure : passé un certain âge, les possibilités de financements seraient de plus en plus minces, et il faudrait compter sur ses propres deniers plutôt que sur sa banque pour permettre à certains projets de voir le jour. Alors, vraiment hors-jeu les seniors ?

« Oublie cette idée ! Après 60 ans, les banques ne prêtent plus d’argent ». Cette phrase, vous l’avez parfois entendue sortir de la bouche d’une connaissance ou même de vos propres enfants qui, en plein dîner de famille, coupent l’herbe sous le pied à certaines de vos envies. Une façon maladroite de vous mettre en garde sur le soi-disant train-train qui vous attend dès les premiers jours du reste de votre vie ? Non. Ils véhiculent simplement une idée reçue bien ancrée dans l’imaginaire collectif (mais qui, au final, tient plus du mythe) : les banques n’accorderaient que peu de crédit pour les retraités. Frustrant, quand on sait que pour 42% des personnes concernées (59% chez les catégories socio-professionnelles supérieures), la retraite représente le moment des projets personnels*. Et surtout faux, puisque 26% des 55-79 ans sont emprunteurs**. 

L’embarras du choix

Balayée donc, l’idée que les solutions de crédit pour les retraités n’existent pas. Et si les durées de prêt ou encore le coût des assurances varient certes par rapport à une personne plus jeune, une banque ne peut légalement pas fermer la porte à l’emprunt sous couvert d’un âge trop avancé. Preuve de cette ouverture : 17,8% des plus de 55 ans détenaient un crédit à la consommation en 2016, contre moins de 13% en 1989…Tout sauf une fin en soi, la retraite libère d’ailleurs la disponibilité qu’il a parfois manqué lorsque le temps de travail empiétait sur celui des loisirs ou des envies qui vous titillent depuis des années. Au rayon des projets, justement, les idées ne manquent pas. En tête, les voyages à l’étranger, une priorité pour les 60-69 ans, dont 45% comptent bien assumer leur bougeotte dans les cinq ans à venir. Pour d’autres, des travaux d’aménagement (29%) et l’achat d’une voiture (27%) figurent également à l’ordre du jour. Certains envisagent par ailleurs de déménager (16%), voire d’acquérir un nouveau bien immobilier (8%). Et vous, quels sont vos projets pour la retraite ?